AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur De chez nous (9)

gromit33
gromit33   12 mars 2019
Il sait que la forme d’une ville change plus vite, hélas, que le cœur d’un mortel, mais il a le don avec sa placidité d’homme , qui a vu d’autres de chasser la complainte du nevermore en me rappelant que la mémoire se conjugue d’abord au présent, que les adieux font partie de la vie et qu’il suffirait d’un rien pour que des gens à peine croisés ne nous oublient pas, que les communications soient rétablies entre les êtres… Les disparus s’invitent dans les rêves des survivants et la tristesse, que pourraient distiller les ombres et les deuils qui ne nous quittent pas, se métamorphose en une sorte de philosophie joyeuse où l’on apprend à calmer son calme en trinquant avec un ami.
Commenter  J’apprécie          00
Norlane
Norlane   15 octobre 2014
Faire avec ce qui est possible. Faire au mieux, au plus juste. Ne pas aller contre son naturel, contre ce qui est vrai, beau et important pour nous. C'est cela réussir sa vie : faire bien ce que l'on aime faire [...]
Commenter  J’apprécie          50
Norlane
Norlane   15 octobre 2014
Comme toujours, une poignée de déviants, de dissidents, d'irréguliers pouvaient, chacun à leur manière, cultiver une certaine idée de l'homme et de la vie, sans ostentation, avec la modestie de l'artisan et l'audace du franc-tireur.
Commenter  J’apprécie          20
Norlane
Norlane   15 octobre 2014
Le vent glissera sur nos cheveux de réfractaires aux soifs contemporaines, n'exigeant pas d'avoir tout, tout de suite, préférant les contraintes choisies aux conventions qui humilient.
Commenter  J’apprécie          30
Norlane
Norlane   15 octobre 2014
L'amitié est une chose sérieuse. L'amour, c'est encore pire. Pour eux et tant d'autres visages que je ne connais pas encore, que je ne connaitrai jamais ou qui me consoleront, j'ai écrit ce livre, essayé d'exprimer quelque chose d'un peu sauvage et tendre.
Commenter  J’apprécie          30
Sharon
Sharon   27 août 2014
Beaucoup boivent pour oublier, je bois pour me souvenir. De la vie d'avant, qui semblait légère et tendre, ouvertes à des promesses un peu folâtres. De la douceur des choses et des étranges peines lorsqu'elles mordent pour la première fois nos peaux pas encore endurcies. Je bois pour me souvenir de ceux avec qui j'ai trinqué et qui ne sont plus là.
Commenter  J’apprécie          70
Sharon
Sharon   27 août 2014
Des murs de silence nous séparent désormais quand ce ne sont pas d'autres frontières encore plus infranchissables.
Commenter  J’apprécie          10
Sharon
Sharon   27 août 2014
L’histoire de France n’est pas un musée que l’on visite, dans une odeur d’encaustique et avec le sentiment obligé du devoir de mémoire, pas plus qu’elle n’est une galerie où les ombres funèbres de la culpabilité et de l’auto-flagellation se répondent dans une conversation morbide. Non, elle est vivante et ne se réduit pas aux bibelots commémoratifs dont nos politiques sont friands. Elle s’incarne dans des figures qui ont bien plus de réalité que la plupart des ombres que la société du spectacle nous glisse entre les mains et sous les yeux au cœur d’un commerce de représentations falsifiées.
Commenter  J’apprécie          50
okta
okta   07 août 2014
L’idée fut lancée un 18 juin. Le 18 juin 2010. Ce 18 juin donc, c’est dans le restaurant Chez Michel, où nous avions Sébastien et moi quelques beaux souvenirs, que j’avais rassemblé neuf amis pour célébrer de manière informelle et décalée mon quarantième anniversaire.
Commenter  J’apprécie          40


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

    Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

    amoureux
    positiviste
    philosophique

    20 questions
    428 lecteurs ont répondu
    Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre