AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,53

sur 30 notes
5
5 avis
4
9 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Tout d'abord gros merci à #Netgalleyfr pour cette très intéressante découverte. Très bien lu par Françoise Méribel, Mathilde et ses mitaines est un polar, un vrai de la fin du 19e siècle début 20e. Tristan Bernard s'est essayé à ce genre et a gagné son pari. Son éloquence n'a d'égal que son élégance pour amener les péripéties de cette intrigue. D'embrouilles à mauvaises, très mauvaises fréquentations, un jeune homme sauvera une jeune femme et se trouvera mêlé à bien plus gros et grand que lui. Fraude, meurtres, ruse tout y est. Et le personnage de Mathilde, étonnamment très intéressant, car sortie de sa cuisine, Mathilde fait preuve de grande débrouillardise, d'astuces, et d'intelligence le tout hautement respecté par son commissaire de mari (nous ne sommes tout de même qu'au début du 20e siècle) . Une découverte que j'ai grandement appréciée et que je recommande pour ce style d'une époque révolue mais tellement plaisante et séduisante. Donc n'hésitez pas car grâce à #NetGalleyfr c'est une très bonne pioche que ce Mathilde et ses mitaines. Merci.
Commenter  J’apprécie          380
Encore une magnifique découverte en livre audio. J'avais déjà beaucoup aimé Aux abois du même auteur. Cet étonnant polar est lu de manière très agréable et vivante par Françoise Méribel, qui sait donner corps aux différents personnages, passant sans problème de la douce Rose à Mathilde, qui n'a rien d'une nunuche fragile, idem pour les deux personnages masculins, Firmin et l'inspecteur Gourgeot. J'ai de nouveau passé un excellent moment grâce à ce livre, l'écoute permettant un autre rapport au texte que la lecture. J'ai tout aimé dans ce livre du début du vingtième siècle.

Firmin est un jeune étudiant de Vesoul, monté à Paris pour faire son droit. Il loue une chambre dans un hôtel de Belleville, un quartier plutôt mal famé. Etant très craintif, il ne sort pratiquement jamais le soir sauf obligation impérieuse, et c'est le cas ce jour-là. Lors de son retour tardif, il est effrayé par une bande d'apaches et regagne son logis précipitamment, à peine arrivé il entend un cri de femme. N'écoutant que son esprit chevaleresque, il descend la secourir, la trouve inconsciente sur la place et la ramène chez lui. Il succombe immédiatement à ses charmes, mais n'ose lui demander à la revoir lorsqu'elle insiste pour rentrer chez elle. Ne sachant comment la retrouver, il va demander son aide à un ami de ses parents, l'inspecteur Gourgeot de la sureté. Celui-ci délègue la tâche à son épouse Mathilde, sa très efficace assistante. Et voici nos deux héros sur la piste d'une bande de criminels dans le Paris disparu de 1900.

J'ai beaucoup aimé ce polar d'autrefois, qui nous change complètement de la littérature policière contemporaine, il s'agit évidement d'une enquête basée sur la déduction, l'auteur se moque même allégrement des débuts balbutiants de la police scientifique, affirmant par exemple que la recherche de trace de pas ou de roue ne sert à rien. On est complètement dépaysé dans ce Paris d'autrefois, avec ses fiacres et ses apaches, mais aussi quelques taxis-autos et métros, il nous parle de métiers improbables, comme ce vieux gardien de chantier. Ce livre date de 1912, donc il est contemporain de son intrigue et cette immersion dans le passé m a enchantée. le vocabulaire est savoureux et les tournures très recherchées, sans oublier l'humour légendaire de l'auteur.

Ce roman est très en avance sur son temps par son personnage principal. Mathilde n'est certes pas inspectrice en titre, mais c'est elle qui mène l'enquête, même si son mari essaie de se donner le beau rôle et minimise avec tendresse celui de sa femme. Ils sont très amoureux à leur manière, Mathilde a l'apparence d'une paysanne fruste du Morvan, mais dès qu'elle se transforme en détective, ce n'est plus la même femme. Cette vision féministe était en avance sur son temps, même si Mathilde n'est pas complètement émancipée, c'est elle qui mène la danse.

Tristan Bernard se moque aussi de Sherlock Holmes, mais son ironie est mordante sur la société de son époque où laisser les puissants à l'abri du scandale est plus important que faire triompher la justice et la vérité. L'affaire est résolue sans éclabousser les hautes sphères, tout en laissant croire que Rose est bien la pauvre ingénue qu'elle n'est pas du tout dans la réalité. L'intrigue est très bien ficelée, avec de nombreux rebondissements, très peu de violence et beaucoup d'humour.

Un grand merci à Netgalley et Voolume de m'avoir fait découvrir cette pépite qui mérite vraiment de sortir de l'oubli et qui nous transporte dans un monde disparu mais pas si lointain, un coup de coeur pour moi.
#Mathildeetsesmitaines #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
Commenter  J’apprécie          272
J'ignorai, jusque récemment, que Tristan Bernard avait écrit de la fiction policière.
Grâce à la Bibliothèque Romande et son riche catalogue numérique, j'ai pu déguster ce petit chef d' oeuvre du polar qu'est Mathilde et ses mitaines.
Ce roman, datant de 1912, ne manque ni d'humour ni de mystère. Si elle comporte quelques côtés désuets, l'intrigue amène un modernisme surprenant incarné par Mathilde qui fait plus que seconder son mari, inspecteur de la sûreté: Les époux sont complémentaires et se partagent le boulot d' investigation parfois très périlleux.
Tristan Bernard, auteur taquin, profite de cette enquête pour égratigner la police scientifique et les méthodes déductives de certain limier d'outre-manche...
Une heureuse découverte dans le polar, donc, à côté de laquelle il serait dommage de passer.
Commenter  J’apprécie          260
Editions VOolume - Livre audio 6h36 – Lu par Françoise Chéritel

Second roman audio de Tristan Bernard et cette fois-ci dans un registre pur policier et de nouveau un énorme plaisir avec tous les détails du petit Paris d'avant la Grande guerre !

Firmin est venu faire ses études à Paris et loge à Belleville, quartier mal famé la nuit tombée et il a tendance à amplifier les risques et ses craintes. Un soir il entend la voix d'une femme demandant de l'aide et malgré toutes ses préventions, son côté chevaleresque lui donnant des ailes il descend l'aider et la ramène chez lui.

Totalement subjugué il la laisse partir le lendemain et ne sait comment la retrouver. Craignant qu'elle ait pu être la cible “d'apaches” il va demander de l'aide à des amis de ses parents, l'inspecteur Gourgeot et à sa femme Mathilde

Par la voix de Françoise Chéritel qui adapte les accents selon les personnages, nous partons à leur suite dans ce Paris du début 20è, à pied et en fiacre plus souvent qu'en Métro ou taxi-auto. Mathilde est perspicace et futée même si elle aime se faire passer pour plus idiote qu'elle n'est !

Tristan Bernard n'hésite pas à décrire les lieux traversés, les personnes rencontrées et cela donne un tableau à la fois intime et détaillé d'un Paris oublié avec ses codes et son vocabulaire propres ! J'ai adoré, j'ai ri, j'ai tremblé aussi, j'ai joué le jeu en fait !

J'ai trouvé admirable que son personnage central soit une femme, émancipée, pas de la haute société, sans instruction et épaulée sans réserve par son mari ! Suffisamment rare pour être relevé !

#Mathildeetsesmitaines #NetGalleyFrance

Challenge MAUVAIS GENRE 2021
Challenge XIXème siècle 2021
Commenter  J’apprécie          232
Soyons honnête, avant de l'écouter en audio, je n'avais jamais entendu parlé de Mathilde et ses mitaines, même si je connaissais (de nom) son auteur.
Et franchement, le roman et une grande réussite. Publié en 1912, il entre dans la mode des romans policiers de l'époque. Mathilde est femme de policier, elle ne rentre pas en scène au début du roman, mais est un personnage vraiment intéressant à suivre, faisant preuve d'une réelle intelligence pratique, sans pour autant écraser son mari, leur complicité est vraiment bienvenu, à une époque où le bonheur en ménage tenait plus de la rareté qu'autre chose.
Côté intrigue, on ne s'ennuie jamais. Meurtre, corps qui disparait, enlèvement, jeune femme en détresse, rien ne manque à ce roman policier extrêmement divertissant.
Françoise Chéritel, par sa narration, fait preuve d'une certaine gouaille et nous offre une Mathilde plus vraie que nature.
Un roman à écouter sans modération.
Commenter  J’apprécie          200

Firmin vient à la rescousse d'une femme qui s'est fait agresser au pied de son appartement parisien. le lendemain, Firmin, obsédé par le souvenir de la jeune femme tente de la retrouver. Pour y parvenir, il fait appel à un inspecteur de la Sureté de ses amis dont l'épouse, Mathilde, se révèle fine enquêtrice.

Voilà un polar bien plaisant à lire, dans la pure tradition des polars du début du 20e siècle. Fidèle à ses traits d'esprit, Tristan Bernard nous a concocté des dialogues bien savoureux entre les époux Gourgeot. L'enquête en elle-même emmène le lecteur dans un Paris où sévissent les apaches, ces bandes de jeunes qu'on appellerait sans doute gangs aujourd'hui, qui hantent les rues de Paname à la belle époque et terrorisent leurs concitoyens. de facture assez classique pour le genre, l'intrigue est menée tambour battant par Mathilde, un personnage féminin bien sympathique et doté de pas mal d'esprit.
Commenter  J’apprécie          140
Livre découvert dans sa version audio.
En sollicitant ce titre sur Netgalley, je ne savais pas vraiment ou cela allait me mener car je ne connaissais pas du tout l'auteur, ni, il faut bien l'avouer, les éditions VOolume. Et ce fut une belle découverte.
Pour commencer, j'ai beaucoup apprécié la narratrice et sa capacité à donner vie aux différents personnages, ainsi, il est assez facile de s'y retrouver.
L'histoire ensuite qui nous plonge au XIX e siècle, ce qui confère à l'histoire un petit côté Sherlock Holmes assez appréciable. L'histoire justement est celle de Firmin, jeune étudiant qui un soir en rentrant chez lui va secourir une jeune femme ayant été sauvagement agressée. La jeune femme rentre chez elle dès le lendemain, mais notre cher héros, complètement sous le charme décide de ne pas en rester là et de retrouver sa belle. A partir de là, les évènements ne vont pas arrêter de s'enchainer, l'affaire de l'agression étant bien plus importante qu'il n'aurait pu le soupçonner. Dans sa quête de vérité et de justice, il va recevoir l'aide de Mathilde Gourgeot et de son mari, inspecteur de son état. Honnêtement je n'aurais pas parié sur un personnage comme celui de Mathilde pour "mener la barque" mais force est de constater que c'est une sacrée bonne femme!
Ainsi si vous aimez les livres de Mc Beaton, je pense que vous pourriez apprécier celui-ci ;)
Commenter  J’apprécie          130
Sans le dispositif du livre audio, Mathilde et ses mitaines de Tristan Bernard m'aurait été inconnue. Quel dommage ! Car Mathilde est certainement le premier détective amateur, délurée et pleine de ressources, et en plus c'est une femme !
Au début du siècle, Mathilde est mariée à l'inspecteur Gourgeot, qu'un jeune ami provincial vient solliciter. En effet, Firmin Remongel, séjourne pour poursuivre ses études de droit dans le quartier de Belleville, seul quartier accessible à sa bourse d'étudiant originaire de Franche-Comté. le quartier est mal famé avec les Apaches qui tiennent le haut du pavé. Véritable bande de voyous, ils recherchent facilement le coup de poing à qui ose les défier !
Un soir, en rentrant tard, Firmin entend un cri et découvre Rose, jeune femme présentant deux scarifications sur l'épaule. Il l'invite chez lui pour la soigner puis lorsqu'elle apprend l'heure tardive, s'affole et demande à être reconduite au quartier de l'Étoile. Arrivés, s'ensuit une série de comportements autour d'une boutique qui interroge l'étudiant. de retour chez lui, deux hommes lui posent une série de questions puis le laissent rentrer.
Obsédé par cette rencontre, le lendemain, Firmin commence à enquêter autour de la boutique. Il découvre que les locataires sont partis un peu à la cloche de bois le matin même. Aussi, lorsqu'il sollicite son ami policier, mari et femme vont se plonger dans cette enquête aux rebondissements multiples puisque en allant dans la boutique, un cadavre de femme présentant les mêmes scarifications est retrouvé.
En utilisant le format du roman policier, Tristan Bernard en profite pour épingler la société de son temps. En se moquant gentiment du petit provincial, de la police ou de l'administration, il développe une intrigue intéressante et bien menée.
Néanmoins, le personnage le plus fouillée reste Mathilde intelligente, observatrice, véritable instigatrice de la résolution de l'affaire. le roman a été écrit en 1912 et ce personnage féminin y tient une place primordiale Son mari ne doute jamais de sa sensibilité et de son bon sens ! Cette confiance exprimée naturellement est une vraie surprise pour moi. Elle montre les idées progressistes de son auteur à une époque où la haute couture venait juste de supprimer le port du corset dans l'habillement des femmes !
Françoise Chéritel prête sa voix à ce texte où les verbes au passé simple, au subjonctif frôlent des expressions hors d'âge. Un vrai plaisir à découvrir sans modération !
https://vagabondageautourdesoi.com/2021/08/14/tristan-bernard/
Lien : https://vagabondageautourdes..
Commenter  J’apprécie          110
Firmin sauve une jeune femme des violences la rue, mais ne prend pas la peine de lui demander son nom. Ne pensant bientôt plus qu'à elle, il décide d'engager un couple de curieux enquêteurs pour retrouver sa trace.
Tristan Bernard présente ici une enquête, certes fort simple, mais dans laquelle j'ai pris un grand plaisir de lecture, notamment grâce à ses remarques délicieusement surannées.
Un roman facile d'accès et agréable à parcourir.
Commenter  J’apprécie          100
Livre audio
Quelle belle découverte que Mathilde et ses mitaines de Tristan Bernard paru en 1912 et lu par Françoise Cheritel !
Plus célèbre pour ses traits d'esprit et ses pièces de théâtre que pour ses romans, Tristan Bernard n'est plus beaucoup lu. Mathilde et ses mitaines est certainement un peu démodé mais je me suis régalée en écoutant le ton un peu brusque de Françoise Chéritel qui semble très bien coller avec les personnages et l'époque.
Mathilde n'est que la femme du policier mais c'est bien elle la plus futée. Elle mène tambour battant son monde jusqu'à la découverte de la vérité.
Tristan Bernard nous transplante dans un Paris d'avant la première guerre mondiale où les Apaches semaient la terreur auprès des braves gens. Dans la bonne société certains n'hésitaient pas à se compromettre avec eux pour toutes sortes de petites ou grosses magouilles. Les femmes, surtout dans cette bonne société, étaient tenues pour faibles et reléguées au rôle de mineures assistées. Elles n'avaient aucune liberté. C'est intéressant de réaliser que Tristan Bernard a choisi une femme du peuple comme fin limier pour dépister les criminels.
A redécouvrir !
#Mathildeetsesmitaines #NetGalleyFrance
Lien : https://ffloladilettante.wor..
Commenter  J’apprécie          60




Lecteurs (47) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3280 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}