AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2954369809
Éditeur : Editions P'tit Golem (01/12/2012)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Bienvenue au Royaume de Gwann ! Avec son monstre ravisseur de princesse, ses momies tueuses, sa fée sans baguette, son festival folk et des bains de boue à volonté, vous vous sentirez vite à l?aise. Ici, rien n?est comme il paraît être. On y trouve la gloire comme la mort, les ennuis comme l?amour. Dans le marais, personne ne vous entend crier.Les Princesses, tout le monde le sait, attendent leur champion au sommet d?une haute tour. On oublie un peu vite ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
karline05
  02 août 2013
J'avoue je serai passée totalement à côté de ce petit récit sans avoir été contacté par ces éditions. Et franchement j'aurai raté un joli moment de lecture. En effet, avec La fée de la mousse , j'ai complètement retrouvé les contes de fées de mon enfance . Ce récit est construit et imaginé comme un conte à l'ancienne avec les fées et les princesses à délivrer, les méchantes sorcières et les soldats des marais .....
J'ai passé un joli moment plein de nostalgie et de poésie . D'autant que l'auteur , Philippe Besancenet nous embarque en quelques pages dans son univers onirique. Sans longueur et sans détour , il nous livre son histoire avec simplicité et légèreté.
Il est difficile de parler plus longuement de l'intrigue ou d'évoquer véritablement les personnages avec un récit aussi court sans dévoiler les petites surprises de l'ouvrage. C'est pourquoi je vous laisserai découvrir par vous- même cette bien jolie histoire.

En bref : Un joli conte à l'ancienne !!!! Avec légèreté , poésie et cependant une touche de modernité , l'auteur nous embarque totalement dans son univers féerique avec simplicité. J'ai totalement été happé par ce récit , à la fois par l'intrigue, les personnages et la plume qui donnent à cet ouvrage une harmonie poétique, extrêmement agréable à parcourir.
L'unique reproche réside dans la longueur , il y avait largement matière à offrir au lecteur un récit bien plus développé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
laraemilie
  03 octobre 2013
Dans les contes, le rôle des fées est de venir en aide à ceux qui en ont besoin. Tout le monde le sait, y compris Ódla, la fée de la mousse. Cette dernière décide donc de faire honneur à ces légendes et part au service des habitants du royaume. Mais, entre sauvegarder le marais, conduire le prince auprès de sa promise, sauver les créatures magiques qui lui tiennent compagnie et échapper aux méchants qui veulent sa peau, elle n'a pas la tâche facile. D'autant plus qu'Ódla n'a pas de baguette magique !
Ce magnifique conte pour adultes nous emmène sur les traces de cette fée peu ordinaire qui rêve de faire le bien. L'auteur joue avec adresse sur les clichés et stéréotypes de ce genre littéraire, y ajoutant une touche personnelle qui fait la différence. Qui a déjà rencontré des momies dans un conte de fées, ou un liron ? Une bonne dose d'originalité, donc, qui nous promène de surprise en surprise, conservant ainsi un certain suspense jusque dans les dernières pages.
Le conte commence de manière plutôt classique : un prince qui doit retrouver sa princesse, enfermée dans sa tour ; une méchante reine qui veut du mal à de gentilles créatures ; une fée aimée de ses compagnons qui rêve de sauver son marais adoré... Toutefois, d'autres éléments surprenants s'ajoutent peu à peu, et le passage du classique au moderne se fait en douceur, tout en conservant la magie du genre.
La plume de l'auteur est magique. Fluide et élégante, elle nous entraîne dans la visite d'un royaume un peu particulier. Entre descriptions imagées et dialogues vivants, l'équilibre est parfait et fait écho au rythme de l'action.
La fée de la mousse est un magnifique conte de fées. Mêlant stéréotypes et originalité, Philippe H. Besancenet nous invite à la réflexion au moyen d'une histoire en apparence simple. C'est un livre qui peut être lu à plusieurs niveaux, mais que je recommande avant tout à un public mature en raison du vocabulaire recherché et des subtilités qui se cachent dans le texte. de plus jeunes lecteurs se laisseront sans aucun doute séduire, eux aussi, mais risquent de passer à côté de quelques aspects intéressants de la lecture.
Je remercie le forum A&M, et tout particulièrement Aurélie, pour l'organisation de ce partenariat qui m'a permis de découvrir un livre entraînant, original et magique. Merci également aux Éditions du P'tit Golem pour leur confiance et, tout naturellement, à l'auteur pour sa magnifique histoire. Ce qui est sûr, c'est que je vais m'intéresser de près d'autres de ses oeuvres, le magicien de Golem et Fées à la chaîne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mazuay
  25 juin 2013
Une fois n'est pas coutume, je me suis attaquée à un livre jeunesse. Bon, pas n'importe lequel non plus. En partenariat avec le forum Mort Sûre, Les éditions P'tit Golem, que je découvrais au passage, proposaient le dernier roman de Philippe H. Besancenet, lauréat du prix Oriande 2012 du roman jeunesse de féérie pour le magicien et le golem. Si vous ne connaissez pas ce prix, jetez un oeil du côté du festival ardennais Printemps des Légendes. Sa prochaine édition aura lieu en avril 2014 sur le thème de la Terre du Milieu (en référence au Seigneur des Anneaux de Tolkien).
Mais revenons à ce dernier roman. Ce fut une surprise totale, avec du bon et du moins bon.
Le bon d'abord :
La thématique un peu écolo passe très bien. le message "sauvez le marais" est présenté sans outrance et peut donc être reçu sans braquer ou exaspérer. le vocabulaire est très poussé, peut-être même un peu trop pour un roman jeunesse. J'y ai personnellement appris de nouveaux mots (si si). L'auteur fait preuve d'une touche d'humour et de décomplexion assez rafraîchissante, même si les thèmes abordés sont bien connus (révolte de la princesse, chevalier servant qui se rend compte un peu tard de qui est son évritable amour....). La méchante est très méchante ! J'ai été surprise de voir une touche de sexe apparaître dès le début (jeunesse à quel point ???). Les rebondissements du récit sont très sympathiques.
Le moins bon ensuite :
Le roman est totalement décousu. Il n'y a pas d'enchaînement entre les chapitres ou même intra-chapitres. On passe du coq à l'âne sans transition ni logique. le récit s'en retrouve haché et un peu déroutant parfois. de plus, il est bourré de coquilles éditoriales (lu en format epub, je précise au cas où des corrections aient été apportées dans la version papier).
du coup, c'est pour moi une lecture assez moyenne. En réalité, je pense que le fond est très bon, mais qu'il faudrait le re-travailler pour le rendre agréable à la lecture. Tel qu'il est présenté, je ne sais pas à quel public je le destinerais : pas tout à fait jeunesse (sexe et manque de structure), pas adulte (trop naïf), certainement pas enfant (trop complexe).
Bonne lecture (possible depuis 2012)
Lien : http://question-sf.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lilacita
  04 août 2013
Poétique, bien ficelé, un joli conte, féérique à tout point de vue !
Commenter  J’apprécie          20
yuya46
  11 juillet 2015
Le roman n'est pas long, c'est simple et léger, c'est un conte rempli d'aventures féériques.
Lien : http://www.yuya.fr/chronique..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
yuya46yuya46   07 janvier 2017
Sur ces scènes, un faune, un géant velu, une dryade et un humain bizarrement normal firent leur aparition. Leurs instruments, flûte à deux brances, vielle, harpe, tambourins et un tronc aux sonorités caverneuses, mêlés aux vois de la dryade et du faune, entraînèrent vite la foule dans une immence farandole. Le faune fit un signe amical à Ódla lorsqu'il la remarqua devant l'estrade. À la fin du morceau, il l'invita à le rejoindre. Les acclamations du public retentirent au moment où le géant tendait un violon à la jeune femme. Celle-ci le glissa prestement sous son menton et commença à jouer, accompagnée par le reste de la troupe.
Sous sa caresse, les cordes libérèrent des sonorités pures, vives et joyeuses. Son archet devin baguette magique, sa musique, un enchantement. Hors de l'estrade, plus un bruit ne s'élevait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Philippe Besancenet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Besancenet
Présentation visuelle du livre « Le Magicien et le Golem »
autres livres classés : conte pour adulteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
984 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre