AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,47

sur 71 notes
5
8 avis
4
8 avis
3
9 avis
2
5 avis
1
0 avis

Une bande-dessinée destinée à un jeune public, mais que l'on propose également à nos jeunes collégiens (6e)

Ce récit, à travers l'histoire de Emma, parle du harcèlement scolaire qu'elle subit à l'école, des répercussions que cela implique pour elle et son entourage (familiales, psychologiques, éducatives)...

Petit bémol : le traitement semble plutôt caricatural. Disons que l'intention était de servir la "bonne cause".

En fin d'album, six pages (petit dossier) sont consacrées de plus près à cette question sensible.

Commenter  J’apprécie          310

Il y a quelques temps, un libraire m'avait conseillé cette bande-dessinée lorsque je lui ai demandé des livres sur le harcèlement scolaire, et j'ai profité de le trouver à la médiathèque pour - enfin - pouvoir le lire.

Sur une quarantaine de pages, nous suivons Emma, une enfant qui est mise à l'écart par les autres filles de sa classe, menées par Clarisse, qui a décidé de rendre la vie d'Emma infernale. Au début, elle n'ose rien dire mais fini par se confier à ses parents lorsque les choses s'enveniment trop...

C'est une histoire - ou plutôt une multitudes, puisqu'à chaque page, nous passons à une péripétie différente - qui se développe au fur et à mesure de la lecture, et qui permet de sensibiliser au harcèlement à l'école. Les scénaristes, Ana et Bloz, ont abordé les différents points lorsqu'un·e enfant est harcelé·e, et le cyberharcèlement est même brièvement évoqué.

J'ai trouvé l'ensemble plutôt réussi et pédagogique, bien que je déplore le côté caricatural des personnages, qui rend la chose moins crédible et laisse penser qu'une personne qui harcèle le fait forcément à cause de ses parents.

Et surtout, certaines scènes qui sont abordées sous le prisme de l'humour m'ont vraiment dérangée, comme celle où Emma cache ses bleus, que j'ai trouvée violente et qui ne prête pas à sourire. L'attitude du père m'a parue complètement à côté de la plaque et très immature, encore une fois laissant penser que cette situation est amusante.

Malgré tout, il y a des points positifs, comme le manque de réaction du personnel de l'école, qui est - malheureusement - plutôt réaliste pour pas mal de cas. le dossier, dirigé par Noémya Grohan, à la fin du livre permet d'approfondir les thématiques de la bande-dessinée.

Il faut prendre cet ouvrage avec du recul, puisque le harcèlement est abordé sous le prisme de l'humour - on aime ou on aime pas. Ce n'est pas une réussite complète, mais le sujet n'est pas trop mal traité dans l'ensemble.


Lien : http://anais-lemillefeuilles..
Commenter  J’apprécie          262

"Seule à la récré" est une BD qui aborde le délicat problème du harcèlement scolaire sur un ton humoristique.

A l'école primaire, Emma est harcelée par la perfide Clarisse : moqueries, insultes, brimades, coups, mise à l'écart. Clarisse s'en prend à Emma car, pour se sentir mieux dans sa peau, il lui faut une personne qui sera moins bien qu'elle en tout. Emma subit son isolement et encaisse les coups sans rien dire à ses parents, puis un jour, leur avoue son secret. Les parents d'Emma tentent alors de régler le problème.

Préfacée par Mélissa Theuriau qui elle-même a connu le harcèlement scolaire, cette bande-dessinée a pour objectif de sensibiliser et de faire réfléchir à ce problème les enfants, victimes et harceleurs, mais aussi les parents et enseignants. J'ai trouvé la première partie de la BD assez convaincante, à la fois légère mais réaliste (rappelons qu'elle est destinée à un jeune public) dans la description et graduation des différents sévices que subit Emma. Par contre, la seconde partie m'a vraiment déçue lorsque les parents découvrent ce qui arrive à leur fille, avec des situations totalement farfelues et caricaturales : une directrice d'école et une institutrice qui ont elles-mêmes peur de l'harceleuse, des parents très lents à réagir lorsqu'ils découvrent le problème, des parents d'élèves qui se désolidarisent quand le père d'Emma vient les trouver, un corps enseignant qui ferme les yeux face à ce problème...

Les auteurs le disent eux-mêmes, ils sont tout à fait conscients que le harcèlement scolaire est nettement plus violent et moins propice aux sourires que celui décrit dans cette bande-dessinée. Mais à vouloir trop faire léger, leur vision manque de discernement et de réalisme. C'est caricatural et très maladroit lorsque l'on sait que cette BD est destinée à de jeunes lecteurs. Quelle conclusion ces derniers vont-ils finalement en tirer, je me le demande. Pour ma part, ce serait : à quoi bon tout raconter, tout le monde s'en fout et même si mes parents le savent, ce qu'ils feront ne changera rien.

Le seul intérêt que je trouve finalement dans cet album est le dossier placé en fin d'ouvrage qui présente toutes les caractéristiques, causes et conséquences du harcèlement scolaire, de manière claire et abordable. Mais c'est vraiment tout.

Commenter  J’apprécie          225

Emma est à l'école primaire et y vit un enfer. La raison : Clarisse, sa camarade de classe qui la violente physiquement et moralement et incite toute la classe a en faire de même. Entre des parents qui mettent du temps à prendre conscience du problème et une équipe enseignante qui lui tourne carrément le dos, Emma est bien seule...

Il y a beaucoup de choses que j'ai eu du mal à lire dans cette BD :

- la violence physique abordée sur le ton de l'humour même s'il est léger, pour moi ça ne passe pas du tout. La scène ou Emma se dessine fièrement sur le corps pour cacher les traces de coups m'a fait halluciner...

- les parents qui une fois mis au courant du problème mettent 3 plombes à réagir

- l'attitude irresponsable et totalement immature du père qui tombe à pieds joints dans l'engrenage du harcèlement en créant plus de problèmes qu'il n'en règle

- la prof qui félicite Emma de rendre la monnaie de sa pièce à Clarisse parce qu'elle même n'ose pas prendre ses responsabilités

Je trouve la démarche de faire une BD sur le harcèlement scolaire intéressante et bienvenue mais je suis un plus sceptique sur la forme.

Les éditions Bamboo sont connues pour leurs BD humour et traiter un tel sujet sur ce ton assez léger et caricatural m'a laissé quelque peu perplexe.

Ce n'est pas une BD que je ferais lire à des enfants et encore moins à des enfants souffrant de harcèlement scolaire. le cahier documentaire à la fin de l'ouvrage me paraît bien plus intéressant que la BD en elle-même.

Commenter  J’apprécie          80

" Seule à la récré " est une bande-dessinée sur le harcèlement scolaire en école primaire.

C'est une BD préventive qui allie simplicité, humour et efficacité. Je trouve juste un peu dommage que les protagonistes soient tous un peu caricaturaux et que les auteurs n'aient pas mentionné que, parfois, certains enfants harceleurs font du mal aux autres sans forcément que la famille y soit pour quelque chose.

Néanmoins, ce livre est un bon outil pour aborder la question avec les plus jeunes. le dossier final est très pédagogique et apporte des moyens d'agir contre ces comportements. Il très bien pensé.

Commenter  J’apprécie          70

Une BD juste, réaliste, qui parle du thème difficile du harcèlement sans ton moralisateur, larmoyant ou au contraire trop détaché.

C'est bien fait, bien abordé.

L'histoire est assez bien abordée pour apprécier sa lecture sans avoir l'impression de le faire uniquement pour travailler sur ce sujet difficiel.

Commenter  J’apprécie          70

J'ai adoré cette bande dessinée, dont l'histoire n'est pas centrée que sur l'école. Cela permet de voir le quotidien de Clarisse, la harceleuse et Emma, sa victime.

On voit comment se passe la vie chez elles deux, comment elles vivent la situation, ce qu'en disent leurs parents et leurs enseignants.

A la fin de cet album, on trouve un petit dossier expliquant ce qu'est le harcèlement, comment intervenir quand on est témoin, comment se défendre quand on est harcelé.e, et on comprend que la clé, c'est le dialogue.

Très bon moyen d'aborder le sujet avec ses enfants, d'ouvrir le dialogue, les illustrations sont belles et colorées, l'histoire n'est pas trop longue (pour celles et ceux qui n'aiment pas trop lire, c'est parfait).

Commenter  J’apprécie          60

Il y a eu énormément de pub pour cette BD, que ça soit par l'éditeur, ou sur Internet, j'ai l'impression de l'avoir vu partout ! Je n'ai pas hésité longtemps avant de l'acheter pour le CDI parce que si je commence à avoir beaucoup de romans qui parlent du harcèlement, il y a très peu de BD (voir ma sélection thématique sur le sujet).

Cela dit, je suis très déçue par cette bande-dessinée. L'humour, qui correspond bien à la maison d'édition Bamboo, ne peut pas régler tous les problèmes de la société. Et parfois rire n'est pas la solution face à des choses graves qui se produisent. Ici il ne s'agit pas d'une histoire complète mais plutôt de petites pages de gag comme on en a l'habitude chez Bamboo. Malheureusement, à force de tout traiter avec légèreté, on en vient à dédramatiser vraiment trop. Emma est "seule à la récré", mais elle est aussi seule chez elle et partout ailleurs. Personne ne la comprend, si ses parents essayent de l'aider, ils font plutôt le contraire. Et que dire des adultes de l'établissement ?? Entre ceux qui disent que le harcèlement n'existe pas dans leur établissement (ça existe encore les Chefs comme ça ??!) et la prof qui a elle-même peur de la harceleuse et donc qui préfère nier... la pauvre Emma ne trouvera pas beaucoup de soutient !

Finalement, que ressortira-t-il de cette BD pour le jeune lecteur ? Que le harcèlement finalement ça peut être drôle ? Que ce n'est pas la faute du harceleur mais sûrement de ses parents ? Qu'il ne sert à rien de chercher de l'aide chez les adultes parce qu'elle ne viendra pas ?

Bref, vraiment pas convaincue... (et j'ai l'impression que les lecteurs Babelio sont d'accord avec moi...)


Lien : http://blogonoisettes.canalb..
Commenter  J’apprécie          50

Emma est à l'école primaire, sa vie devrait être qu'insouciance mais il y a cette petite brute de Clarisse. Elle lui fait vivre un calvaire sous les oeils rieur de ses amis. Les parents d'Emma remarque un changement chez leurs fille, ses notes dégringole, manque d'appétit, maux de ventres... un soir Emma décide d'en parler....

Et je m'arrete là.

le harcelement scolaire est un fléau, un triangle enfflamé entre le bourreau la victime et les temoins.

Une Bande dessiné destiné au jeune a lire absolument... le sujet est sensible mais l'auteur à su faire la transition avec un soupçon d'humour.

Commenter  J’apprécie          40

Emma est victime de harcèlement. Chaque jour, à l'école, Clarisse lui fait vivre un enfer. Coups dans les couloir, plateau renversé à la cantine, bousculades, vêtements piétinés… c'est la même rengaine au quotidien. Et, surtout, chut, Emma ne doit rien dire, Clarisse s'en assure. Pourtant, Emma ose enfin parler à ses parents. Commence alors un véritable parcours du combattant pour les parents qui doivent aider leur fille à trouver une issue.

Dans cette bande dessinée, on ressent bien toute la douleur de la jeune Emma. Les situations sont réalistes et le sentiment d'être pris au piège est bien retranscrit. Aussi, l'auteur a su ajouter un brin d'humour aux situations, afin de faire sourire, sans toutefois ne jamais dédramatiser. le dénouement, finalement assez réaliste, laisse toutefois une maigre place aux solutions qui peuvent exister. En effet, on a ici une représentation de l'éducation nationale bien caricaturale. Heureusement, même si les obstacles peuvent exister, gageons que la réalité est moins noire. En tout cas, cette bande dessinée permet de bien décrire une situation bien trop répandue et problématique. Même s'il est un peu dommage que la fin et les pages supplémentaires offrent peu de solutions de remédiation, sa lecture en est toutefois vivement conseillée. A faire suivre d'une grande discussion, bien entendu.


Lien : https://chezmirabilia.wordpr..
Commenter  J’apprécie          40






Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4718 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre