AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations sur Ma petite bonne (5)

J'aurais voulu être avec De Gaulle [son petit ami, nommé d'après le général], pour me réchauffer à sa simplicité brutale. Au moins, avec un garçon comme lui, il n'y avait pas de mystère, pas d'ambigüité. Il était fier de ce qu'il était : un homme qui aimait les femmes, qui cherchait à être plus fort que les autres hommes et avançait dans la vie sans un soupçon de doute.
Enfin, c'était ce que j'imaginais, parce que j'étais une gamine sans expérience. La fanfaronnerie n'est pas le courage, et la brusquerie n'est pas la force. (p.105-106)
Commenter  J’apprécie          50
N'est-ce pas elle, la peur, qui raidit, qui fait que l'on se cramponne à ce que l'on connaît, même si c'est mauvais ? Qui empêche de regarder l'autre avec plus de liberté ? Corsetée dans ses idées racistes, sa vision du monde qui lui assurait une fausse tranquillité d'esprit, Albertine n'apprendrait rien.
Mais ma mère, elle s'est libérée. Je lui ai vu pousser des ailes en même temps que poussaient les miennes.
p196-197
Commenter  J’apprécie          30
Tu ne vas pas te laisser embêter ? Il n'a qu'à se la faire lui-même, sa tartine ! Dis lui !
Alors ele m'avait fait cette réponse terrible tant elle était sincère et résignée :
Mais Nada, je suis une fille !
Elle n'avait que huit ans, et pourtant elle avait déjà intégré ce qu'elle croyait être sa place.
Commenter  J’apprécie          20
Alors, être adulte, c'est se taire et subir?
Commenter  J’apprécie          10
Mon petit frère n'avait pas attendu l'arrivée d'Ife pour critiquer la Kafala. Depuis qu'il avait sept ou huit ans, il manifestait son dégoût devant la manière dont on traitait les domestiques, ce qui était regardé comme une lubie. Mon père lui-même, si merveilleux, si paisiblement bon, n'avait jamais rien trouvé à redire sur cette inhumanité qui s'était installée au Liban comme dans tout le Moyen-Orient depuis bien longtemps. Oman, le Qatar, l'Arabie Saoudite, les Émirats, l'Irak, Bahreïn, la Jordanie : tous pratiquaient la Kafala.
Pourquoi s'étonnerait-on, dès l'enfance, d'une chose que l'on côtoie tous les jours? Plus encore, pourquoi s'en indignerait-on?
Commenter  J’apprécie          00




    Lecteurs (40) Voir plus



    Quiz Voir plus

    quiz sur les mille ruses du renard volant

    Quel personnage raconte l'histoire ?

    Lillian
    Dorothy
    Waldo

    10 questions
    2 lecteurs ont répondu
    Thème : Les mille ruses du renard volant de Jean-François ChabasCréer un quiz sur ce livre

    {* *}