AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le soulier de satin (28)

gabylis
gabylis   19 septembre 2017
Je ne veux que dormir près de toi en te donnant la main,
Ecoutant la forêt, la mer, l'eau qui fuit, et l'autre qui revient toujours,
Cette joie sacrée, cette tristesse immense, mélangée à ce bonheur ineffable.
Plus tard quand Dieu nous aura unis, d'autres mystères nous sont réservés.
Commenter  J’apprécie          80
chloe-nelson
chloe-nelson   23 décembre 2014
Je n'épouserai personne ! C'est dans la prison de Londres que je me suis aperçue que j'avais une âme, une âme vivante et qui n'était pas faite pour vivre dans une prison.
J'ai juré que jamais plus je ne me laisserais mettre dans une prison.
J'ai juré que jamais je ne supporterais un gros corps d'homme entre le soleil et moi !
Je ne veux pas vivre dans la pâte !
Je veux quelqu'un qui m'aide et non qui m'engloutisse !
On vit, avec vous ! Je vis, avec vous, depuis deux jours ! vous ne me demandez rien, vous êtes comme la musique qui ne vous demande rien mais qui d'emblée, vous enlève et vous met d'accord avec elle.
Dès que vous êtes là, il y a de la musique, je me livre avec ardeur, confiance et mesure, comme entre les bras d'un puissant danseur, je sens que je fournis à votre esprit ce qu'il voulait ! Vous êtes là et aussitôt je suis forte et gaie, je me sens toute brillante et toute sonore !
C'est comme un coup de trompette qui vous nettoie, comme une fanfare guerrière qui ranime l'esprit abattu et le remplit de courage et de feu !
Et en même temps nous sommes libres tous les deux ! Je n'ai aucun droit sur vous et vous aucun sur moi. C'est charmant ! Nous sommes ensemble tant que durera la musique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
stcyr04
stcyr04   23 août 2012
Qu’importe le désordre, et la douleur d’aujourd’hui puisqu’elle est le commencement d’autre chose, puisque
Demain existe , puisque la vie continue, cette démolition avec nous des immenses réserves de la création,
Puisque la main de Dieu n’a pas cessé son mouvement qui écrit avec nous sur l’éternité en lignes courtes ou longues,
Jusqu’aux virgules, jusqu’au point le plus imperceptible,
Ce livre qui n’aura son sens que quand il sera fini.
C’est ainsi que par l’art du poète une image aux dernières lignes vient réveiller l’idée qui sommeillait aux premières, revivifier maintes figures à moitié faites qui attendaient l’appel.
Commenter  J’apprécie          70
stcyr04
stcyr04   24 août 2012
La joie d’un être est-elle pas dans sa perfection? et si notre perfection est d’être nous-mêmes, cette personne exactement que le destin nous a donnée à remplir,
D’où vient cette profonde exultation comme le prisonnier qui dans le mur entend la sape au travail qui le désagrège, quand le trait de la mort dans notre côté s’est enfoncé en vibrant?
Ainsi la vue de cet ange pour moi qui fut comme le trait de la mort! Ah! cela prend du temps de mourir et la vie la plus longue n’est pas de trop pour apprendre à correspondre à ce patient appel!
Une blessure à mon côté comme la flamme peu à peu qui tire toute l’huile de la lampe!
Et si la perfection de l’œil n’est pas dans sa propre géométrie mais dans la lumière qu’il voit et chaque objet qu’il montre
Et la perfection de la main non pas dans ses doigt mais dans l’ouvrage qu’elle génère,
Pourquoi aussi la perfection de notre être et de notre noyau substantiel serait-elle toujours associée à l’opacité et à la résistance,
Et non pas l’adoration et le désir et la préférence d’autre chose et de livrer sa lie pour de l’or et de céder son temps pour l’éternité et de présenter à la transparence et de se fendre enfin et de s’ouvrir enfin dans un état de dissolution ineffable?
De ce déliement, de cette délivrance mystique nous savons que nous sommes par nous-mêmes incapables et de là ce pouvoir sur nous de la femme pareil à celui de la Grâce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
stcyr04
stcyr04   22 août 2012
N'est-ce rien que ce rien qui nous délivre de tout?
Commenter  J’apprécie          60
5Arabella
5Arabella   25 décembre 2018
L'ordre est le plaisir de la raison : mais le désordre est le délice de l'imagination.
Commenter  J’apprécie          50
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland   27 août 2013
L’ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l’imagination.

Qui prétend que je ne peux pas pleurer? Ne suis-je pas une créature comme elle?
Commenter  J’apprécie          50
stcyr04
stcyr04   23 août 2012
Et crois-tu que la joie soit une chose qu’on donne et qu’on retrouve telle quelle?
Celle que tu me donnes, c’est sur le visage des autres que tu la verras.
Commenter  J’apprécie          50
cathcor
cathcor   10 avril 2012
Où le corps ne passe pas , la charité peut passer qui est plus forte que tout.
Commenter  J’apprécie          50
pimpam
pimpam   02 juin 2016
Et [Le Roi d'Espagne à l'époque de la Conquista] : L'Espagne , cette épouse dont je porte l'anneau , m'est peu à côté de cette esclave sombre , de cette femelle au flanc de cuivre , qu'on enchaîne pour moi là-bas dans les régions de la nuit ! ... Est-ce dans la raison et la justice qu'il épousera cette terre sauvage et cruelle et qu'il la prendra toute glissante entre ses bras , pleine de refus et de poison ? Je dis que c'est dans la patience et la passion et la bataille et la foi pure ! … Pour la sentir toute entière vivante et obéissante et comprenante sous ma main et moi à la manière de la tête qui seule comprend ce qui fait toute la personne". 3 Et l'Espagne toute entière pour moi comme un plateau qu'on incline.
Commenter  J’apprécie          40




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Les titres des pièces de Paul Claudel

    Quel est le titre correct ?

    Potage de midi
    Partage de midi
    Carnage de midi
    Bardage de midi

    11 questions
    20 lecteurs ont répondu
    Thème : Paul ClaudelCréer un quiz sur ce livre