AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919750437
Éditeur : Éditions Tensing (28/02/2014)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Oh ! Pardon » dis-tu spontanément quand une porte claque, quand une pile de livres s’écroule, quand je casse une assiette. Non ! Pas de pardon pour la vie qui te conduit à dire pardon ! Je te prends par la main, te détourne du souci brusquement apparu, de l’anomalie passante, veux te mener au rire, ma douce, ma belle âme forgée parmi les épluchures où t’a poussée, d’aberration en aberration, une société qui fait de ses malhabiles, de ses mal foutus du geste, des t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
MarieC
23 juin 2014
Danièle Corre est poète... et cela se sent dans ce petit texte, composé de courts chapitres, comme autant de lettres ouvertes à sa fille handicapée. Admirablement écrits, chacun de ces chapitres commence par une réflexion de l'enfant - qui devient peu à peu jeune fille, puis femme de quarante ans. La voix de Cécile est ainsi au coeur de ce texte, relayée, expliquée, vécue par sa mère.
Et le charme s'installe peu à peu : le lecteur partage le regard de la mère sur cette personne différente, si attachante et si sage. On a envie de connaitre cette jeune femme de 30 ans, qui pour arracher sa mère à un deuil, décide d'essayer à nouveau d'apprendre à lire, ou qui prend l'habitude de dire au revoir aux fleurs pour ne pas être dans les jambes de ceux qui se livrent aux grands préparatifs du départ.
Il est sans doute possible de lire ce roman comme un témoignage sur le handicap. Tout y est, le regard des autres, les rapports difficiles avec l'institution scolaire, les années de blocages avant de trouver un foyer, les grandes frayeurs... mais je n'en ai jamais eu envie, car cet ouvrage se suffit à lui même comme une belle histoire d'amour.
Un grand merci aux éditions Tensing et à l'opération Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
PaulineSUZANNE
19 juin 2014
Roman découvert par la Masse critique de Mai. A la vue de la 4ème j'avais une grande attente et aussi de part ma connaissance du handicap...
La vie seconde est un roman "autobiographique" où Danièle Corre évoque son histoire avec sa fille Cécile qui naît handicapée. Elle relate le moment de l'annonce et les petits riens qui font que la vie l'émerveille malgré tout. le phénomène de protection du monde extérieur y est aussi très présent.
Ce roman est un agréable témoignage d'une mère qui met en évidence l'amour inconditionnel pour sa fille quelques soient les obstacles (familiaux, sociétaux...). L'être que l'on veut protéger n'est peut-être pas celui qui est le plus en difficultés.
Le fil du roman est un peu vague au départ puisque d'un chapitre à un autre le lecteur est confronté à plusieurs thèmes différents. le long monologue peut aussi parfois être pesant.
Quelle place pour les autres membres de la famille?? Il n'est fait état que de la relation mère-fille. Dommage...
J'ai été distante dans cette lecture, ce qui ne m'a peut-être pas permis d'apprécier ce roman à sa juste valeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
isanne
04 juillet 2014
J'avais choisi ce titre lors de la Masse critique de Mai dernier et j'en attendais beaucoup....
Un chose est certaine, en refermant le livre , j'aurais eu envie de rencontrer Cécile parce que je "l'avais tellement rencontrée au fil de ces pages...
Beau récit que celui écrit par une mère pour sa fille comme un constat de la vie vécue ensemble . Révolte de cette maman contre tous les obstacles de la vie quotidienne mais joies partagées des réactions de Cécile face à certaines situations : beaucoup de poésie dans les attitudes décrites de Cécile - j'ai beaucoup aimé "l'au revoir " aux fleurs du jardin à la fin des vacances - beaucoup de volonté aussi, dans ses choix de vie.
Au final, un livre très révélateur de la vie de ceux qui ont un handicap dans notre société, avec beaucoup d'espoir distillé au fil des pages....
Le seul bémol, si j'ose, le découpage en chapitres pour chaque sujet évoqué, qui devient un peu monotone quand on avance la lecture : il suffit alors de préférer une lecture en pointillé à une lecture en continu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
PaulineSUZANNEPaulineSUZANNE19 juin 2014
Mes yeux suivent le mouvement de tes épaules. Démarche chaloupée. Tu es un navire luttant contre les flots, selon un rythme de saccades rapides. A chaque pas, tu triomphes du déséquilibre. Tu ne peux marcher que sur la pointe des pieds, mais tu marches!
Commenter  J’apprécie          10
PaulineSUZANNEPaulineSUZANNE19 juin 2014
Rien n'arriva de ce que je redoutais; aucun enfant ne te fit souffrir. Je vis l'un d'eux t'aider à enfiler ton manteau. J'entendis un autre, un jour, dans la rue, te demander de lui raconter une histoire, "comme dans la cour de récré". Tu avais trouvé le jeu de la parole pour capter l'intérêt, pour remplacer les parties de ballon, de corde à sauter, ou autre prétexte à la perte d'équilibre amusante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PaulineSUZANNEPaulineSUZANNE19 juin 2014
Il semble qu'on meurt d'amour dans la famille. Quand l'un disparaît, un autre est menacé. Nous bataillons ferme toutes les deux dans notre carré de raison, dans notre bastion de mémoire, bien décidées à saisir tout bonheur infime, toute bribe d'amour. Nous avons à épuiser les réserves de joie laissées en héritage.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : pardonVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Danièle Corre (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
862 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre