AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les derniers Argonautes, tome 2 : La mer du destin (7)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Alfaric
  15 septembre 2017
Le vent de l'aventure souffle fortement sur ce tome 2 intitulé "La Mer du Destin", et bien que ce tome soit de transition les épreuves se multiplient pour les derniers argonautes avec une puissance graphique hautement appréciable qui fait la part belle à l'action et à l'émotion : éclaireuses harpies, pirates non-humains, stryges illusionnistes et Maëlstrom dantesque sont au programme ! L'Odyssée d'Homère n'a qu'à bien se tenir ^^
Leitos se révèle, Skarra se dévoile, et après tant d'années à se morfondre loin de la compagnie des hommes Jason retrouve enfin un but dans sa vie. Mais le héros maudit confond de plus en plus passé et présent, rêve et réalité, au point d'halluciner et d'interpeller Médée, Orphée ou Héraclès... avant de commettre l'irréparable ! Et c'est là que je n'ai pas forcément adhéré à tous les choix opérés par les auteurs :

Jason qui se sent plus coupable que jamais prend la décision d'aller jusqu'au bout pour offrir à la nouvelle génération la victoire, mieux un Nouvel Espoir ! Les héros ne meurent jamais, car les héros sont immortels !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
boudicca
  03 avril 2015
Après un premier tome très prometteur, Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand et Nicolas Ryser nous offrent avec « La mer du destin » une suite à la hauteur de nos attentes. Nous retrouvons donc nos sept héros enfin embarqués sur l'Argo, ancien navire à bord duquel le vieillissant mais toujours solide Jason partît jadis à la conquête de la Toison d'or. Un fait d'arme légendaire à l'enjeu cependant beaucoup moins élevé que celui de cette nouvelle quête entreprise par nos aventuriers qui doivent par tous les moyens atteindre la région d'Hyperborrée afin de comprendre la raison de l'inquiétant silence des dieux. Silence qui commence à s'éterniser depuis maintenant trop longtemps et dont un oracle a prédis que seul Jason et ses compagnons pourront avoir une chance de rompre. On retrouve avec plaisir ce groupe de héros très hétéroclite composé d'un prince manchot et d'un héros sur le retour accompagnés d'un barde, d'un satyre, d'une Amazone, d'une sorcière et d'un esprit des eaux enfantin. Chaque personnage possède son caractère et ses propres tourments mais, malgré certaines tensions opposants notamment Jason à la jeune sorcière, l'alchimie fonctionne plutôt bien entre les différents protagonistes auxquels on s'attache ainsi plus rapidement.

L'action se fait pour sa part aussi rythmée que dans le premier album et nous permet une fois encore d'assister à la rencontre entre nos héros et différentes créatures fantastiques issues de la mythologie grecque. Après les cynocéphales et les centaures, se sont cette fois les minotaures ou encore les stryges qui prennent vie sous les coups de crayon de Nicolas Ryser dont les graphismes sont toujours aussi agréables. le travail des scénaristes est également très réussi et permet d'alterner efficacement scènes de combat visuellement très dynamiques et moments plus intimistes au cours desquels sont développées les relations entre les personnages. C'est notamment le cas de Jason que l'on découvre bien plus rongé par les fantômes de son passé que l'on ne l'imaginait, et notamment par celui de son épouse Médée qui, de rage d'avoir été délaissée par son mari, assassinat leurs deux fils il y a plusieurs années. Ce soin apporté à la psychologie de Jason et de chacun des autres personnages ne fait que rendre la disparition de certains d'entre eux plus tragique encore, d'autant plus que la plupart d'entre elles constituent une véritable surprise (sortez vos mouchoirs !).

Un second tome à la hauteur du premier dans lequel notre groupe de héros poursuit son voyage à destination de l'Hyperborée malgré les nombreuses embûches rencontrées en cours de route. Nul doute que le troisième tome sera du même acabit, aussi est-ce avec impatience que j'attends de découvrir ce que les auteurs nous ont concocté pour la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Dionysos89
  03 septembre 2015
Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand et Nicolas Ryser poursuivent leur interprétation triptyque du mythe des Argonautes avec ce deuxième tome intitulé « La Mer du Destin ». Cette suite arrivant trois années après le premier tome, celui-ci a fait l'objet d'une « opération découverte à petit prix », c'est toujours bon à noter.

Après un premier tome introductif qui servait à placer les enjeux et avant tout à réunir une équipe pour partir en quête du secret qui a rendu les dieux si silencieux. C'est ainsi que nous retrouvons à bord du fameux Argo : le vieux Jason qui a longtemps pleuré sur ses déboires, un satyre très sympathique, une Amazone devenue esclave, un prince manchot qui se la joue BG, une petite sorcière transie d'amour, un petit être venu du fond des mers et un aède qui nous sert de narrateur. Toute cette équipée est lancée dans la dangereuse traversée de la Mer du Destin où les soubresauts du voyage servent d'intrigue à ce deuxième tome.
Et du soubresaut, il va y en avoir dans les remous de cette mer au nom fatidique ! Quantité de créatures mythologiques se sont mystérieusement donné rendez-vous sur l'itinéraire emprunté par l'Argo. Les scénaristes mêlent alors huis-clos et road trip marins en multipliant les étapes fatidiques, comme autant d'hommages à des mythes connus. Tout comme dans le premier tome, nous ne sommes pas dans une simple retranscription de mythes bien connus, le scénario nous emmène vers des contrées à la fois inconnues et pourtant familières quand on a déjà côtoyé les légendes grecques. Des stryges, des harpies, des minotaures, il y a de quoi faire et, en accord avec ce que promet la quatrième de couverture, tout le monde n'en sortira pas indemne. D'ailleurs, vu le ton pris par l'intrigue, on sent bien que le titre des Derniers Argonautes n'est finalement pas volé, et on se dirige, doucement mais sûrement, vers un récit définitif à la légende de Jason l'Argonaute.
Malgré des visages souvent simplistes, Nicolas Ryser réalisent de très belles planches, dans un style volontairement édulcoré par des couleurs pastels ; pour autant, ce sont les contre-plongées depuis les fonds marins qui sont les plus réussies, quand la lumière prend une telle importance dans la construction de la case. Comme dans le premier tome, les rares évocations directes par l'aède de mythes ressentis par les personnages font l'objet de styles graphiques particuliers, qui seront appréciés par les fans d'histoire antique, et d'histoire grecque particulièrement. À l'image du scénario (c'est donc normal de retrouver cela dans le dessin), un personnage est un peu oublié dans ce tome, c'est l'Argo lui-même ! Un tel bateau aurait pu permettre dans ce tome particulièrement marin un récit plus épique.

La Mer du Destin n'est pas un tome fondamentalement marquant, car on sent parfaitement la transition voulue et réalisée par les auteurs, mais il maintient le suspens sur ce que vont pouvoir découvrir les personnages qui demeurent ; rendez-vous donc au troisième tome pour aborder les rivages de l'Hyperborée !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
tchouk-tchouk-nougat
  05 mai 2015
L'argos, poussé par l'esprit du fils De Borée, fait voile sur la mer du Destin, emenant nos futurs héros vers leur épopée. Bien des dangers les menacent sur cette route, et certain reside dans leur coeur...

Ce tome deux soutient l'allure du premier. Une facture classique mais efficace. Un récit servi par des personnages extremement bien recherchés. On voit les relations entre eux se nouer doucement, sans se brusquer. C'est très plaisant à lire. On s'attache très vite à eux et la disparition de certain est dure à accepter...
Nous continuons le voyage dans la mythologie grecque avec un plaisir renouvelé.

Les graphisme sont toujours aussi agréables et soignés.
Commenter  J’apprécie          100
meygisan
  05 avril 2016
J'hésitais un peu à la lecture du premier tome, les dessins me rebutaient un peu. Il faut dire qu'ils sont particuliers et quand assez inégaux. Quelques cases sont franchement ratées. Mais avec ce second tome, les planches d Ryser sont de mieux en mieux réalisées et plantent définitivement l'ambiance et le ton de ce cycle. N'en témoignent les planches p37 à 41 alors que la folie meutrière gagne les héros, l'évolution progressive des teintes pratiquement monochromes dans les ocres (tons haibtuels de la bd) à des teintes grises, blanches et noires est simplement magnifique. On peut aimer ou détester le crayonné de l'artiste mais force est de constater qu'un boulot monstrueux et un soin particulier sont apportés à l'atmosphère et au ton. C'est juste superbe.
Sinon l'histoire continue sur sa lancée, les personnalités sont un peu plus fouillées, notamment celle de l'amazone. Mais celles ci sont décrites de manière succincte; l'auteur laisse au lecteur le loisir de deviner ou d'imaginer le reste, plus que de tout révéler.
Les aventures que vivent nos héros sont épiques à souhait; ils rencontrent des créatures issues de la mythologie grecque revisitées. Mention spéciale aux Stryges...
Tout est bon dans cette bd à part peut être la précipitation du récit. En effet certains passages semblent bâclés ou présentés comme anecdotiques alors qu'ils mériteraient des approfondissements, par exemple la disparition de certains personnages... Ce qui laisse pressentir que cette bd se bouclera en une trilogie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MarquePage
  12 mai 2015
La mythologie grec a toujours été une source d'inspiration et de fascination. Cette série se sert très bien de cette mythologie pour créer de nouveaux récits. On y retrouve entre autres un vieux Jason qui n'aspirait qu'à la solitude, un prince qui ne pourra jamais devenir roi à cause de son infirmité, une amazone retrouvant sa liberté, une sorcière traquée, un satyre fidèle à son maitre, Manaos fils d'une néréide esseulé et un poète qui n'a plus d'idée pour de nouveaux récits. Ensemble ils essayent de mettre fin au chaos du au silence des dieux. le chemin ne sera pas sans embuches et ils devront combattre de nombreux personnages peuplant la mythologie grecque.
Des personnages variés, loin d'être des héros parfaits, tous attachants et apportant chacun leurs plus. Ils servent beaucoup la quête qui n'est pour l'instant pas très développée. Ce qui leur arrive est beaucoup du au hasard, ce qui peut manquer de fluidité et aussi des dénouements faciles et rapides. Une lecture très plaisante en sommes.
Les dessins sont tout simplement superbes, que ce soit les traits ou les couleurs, les personnages sont expressifs et certaines cases ressemblent à des photographies avec des flous en premier ou second plan.
Une belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
psychovision
  24 décembre 2015
Une épopée au coeur de la mythologie grecque, voici ce que nous propose le duo Dijan ("Le Grand mort") / Legrand ("Les quatre de Baker Street"), une écriture à quatre mains pour annoncer le come-back d'un héros mythique : Jason.
Lien : http://www.psychovision.net/..
Commenter  J’apprécie          20
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

quiz :Les Quatre de Baker street tome 4

comment s'appelle le garçon a la casquette rouge et Blanche ?

Tom
Tommy
Billy
Ben

7 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les Quatre de Baker Street, tome 4 : Les orphelins de Londres de Jean-Blaise DjianCréer un quiz sur ce livre