AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9780559198076
188 pages
Éditeur : BiblioLife (15/10/2008)
4/5   1 notes
Résumé :
Voyage du comte de Forbin à Siam. suivi de quelques détails extraits des mémoires de l'abbé de Choisy, 1685-1688
Date de l'édition originale : 1853
Collection : Bibliothèque des chemins de ferComprend : Mémoires de l'abbé de ChoisyAppartient à l'ensemble documentaire : Sinica1

Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
HACHETTE LI... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
denis76
  23 mai 2018
Râââ ! Les aventures dans les pays lointains au temps de Louis le Grand !
Sous prétexte de convertir le roi du Siam, Naraï, au catholicisme, le roi soleil accepte, en 1685, d'envoyer une flotte là-bas. le chevalier de Forbin fait partie du voyage. Il raconte en détails cette épopée véridique, pas piquée des hannetons, où, fait général de l'armée siamoise, et amiral de la flotte siamoise, il a plusieurs fois failli passer de vie à trépas.
.
C'est quand même passionnant, la "vraie" histoire ! Il n'y a pas besoin d'inventer un roman. En plus, Forbin écrit très bien, et, parait-il, son récit se rapproche plus de la vérité que ceux des autres membres de l'expédition.
Là-bas, il est confronté à un Grec, Constance, en réalité Constantin Phaulkon, aventurier qui, par flatteries et cruauté (encore un pervers narcissique ! ) s'est bien fait voir du naïf roi, et a raflé le pouvoir des mains du bakalon.
Forbin se tire de situations rocambolesques, notamment face aux terribles Macassars, et puis avec un capitaine de vaisseau anglais.
.
Je ne connais qu'un autre pays où un étranger solitaire a pris le pouvoir, c'est le Pérou. Mais ce ne doit pas être le seul.
Les us et coutumes de la Thaïlande d'il y a trois siècles sont étranges et intéressants à connaître. Certains restent d'actualité.
Pour ce qui est de la religion, les Siamois n'ont aucune envie de devenir catholiques, le comte de Forbin et l'abbé De Choisy constatent eux-même que le bouddhisme est plus proche de l'humilité que le "catholicisme rugissant et flamboyant", c'est mon expression, de Louis XIV.
Les Thaïs sont très fiers de n'avoir jamais été colonisés. J'en connais maintenant une des raisons : aucune production, à part le riz, n'est intéressante au royaume du Siam, Forbin le souligne à Louis XIV lors de son retour en France.
.
Les mandarins furent furieux qu'un étranger usurpât le pouvoir et, en 1688, lors de la révolution contre les étrangers, je crois qu'ils scièrent Constance en deux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
denis76denis76   22 mai 2018
Un de ces six enragés vint sur moi, le crit ( 1 ) à la main ; je lui plongeai ma lance dans l'estomac : le Macassar ( 2 ), comme s'il eût été insensible, venait toujours en avant, à travers le fer que je lui tenais enfoncé dans le corps, et faisait des efforts incroyables afin de parvenir jusqu'à moi pour me percer.

NDL : ( 1 ) poignard oriental.
( 2 ) habitant, en 1685, des Célèbes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
denis76denis76   23 mai 2018
Mais quand on veut condamner leur religion ( 1 ), ils répondent froidement :
Puisque j'ai la complaisance d'approuver votre religion, pourquoi ne voulez-vous pas approuver la mienne ?

( 1 ) Moines talapoins, bouddhistes, du Siam.
Commenter  J’apprécie          200
denis76denis76   22 mai 2018
Les Anglais et les Hollandais ne pouvaient être attirés à Siam par l'espérance du gain, le pays ne pouvant fournir un commerce considérable.
Commenter  J’apprécie          90

autres livres classés : maritimeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Claude de Forbin (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1189 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre