AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'année la plus longue (18)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Stelphique
  10 octobre 2016
Pourquoi je l'ai choisi:

J'ai été intriguée par ce synopsis, et les petits avis positifs que j'ai vu jusqu'à maintenant. J'ai eu envie de me laisser prendre au jeu, de compter différemment…
Ce que j'ai ressenti:…Un sentiment mitigé…

J'ai un peu de mal à expliquer mon ressenti: j'ai aimé certaines choses, et d'autres moins…

Je me suis attachée à un personnage en particulier, Aimé, son histoire, son destin, sa vie hors norme. J'ai bien accroché à cet anniversaire extraordinaire, au côté fantastique, à sa participation à l'Histoire des Etats-Unis. Qui ne rêverait pas de toucher presque l'immortalité?

Aimé avait traversé deux fins de siècle, deux débuts de siècle, ces périodes troubles où tout était à la fois mourant et plein de vie, où la déchéance des uns côtoyait le renouveau optimiste des autres.

J'ai apprécié cette plume, au rythme soutenu. Il y avait beaucoup de jolis passages, et j'ai aimé l'originalité de cette date si particulière, qui fait qu'on traverse les siècles avec un seul et même personnage. C'était intense, intéressant.

Il y a toujours de l'inconscience dans le courage, bien sûr, ce n'est pas moi qui vais dire le contraire.

Oui, mais voilà, Aimé Bolduc et son destin ce n'est que la partie centrale, le corps du roman. Reste que je me suis ennuyée, au début et à la fin du roman. Au début, c'est gênant forcement, car on risque de laisser tomber cette lecture, mais plus encore la fin, car c'est la dernière impression qu'il nous reste…

Pourtant, Thomas, c'est le descendant de cet être exceptionnel, leurs vies s'entremêlent, mais je n'ai pas accroché. Je ne m'explique pas pourquoi, un personnage plutôt que l'autre…

En refermant ce livre, je me dis, que ce que j'en retiendrai essentiellement, c'est le grand panorama historique des évènements marquants qui ont bouleversé les Etats Unis. On a de très beaux moments mis en scène, mais peut être que la façon de les mettre en place dans le récit m'a fait décrocher à de nombreuses reprises. Ce qui est sur, c'est que je suis certainement passée à côté de quelque chose, et que c'est un livre qui ne laisse pas indifférent. le mieux est encore de vous en faire votre propre avis…

Certes, ce n'était pas sa guerre, mais la guerre était grandiose et enlevante quand on y pensait.
Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement, le site Babelio et son opération Masse critique, ainsi que les éditions Flammarion pour l'envoi de ce livre. Merci de leur confiance.

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Bazart
  20 septembre 2017

L'histoire de Thomas Langlois et, à travers elle, la vie de ses ancêtres : Laura et Albert, ses parents, mais surtout Aimé Bolduc, né le 29 février 1760, qui ne vieillit que d'un an tous les quatre ans. Thomas aurait hérité de cette étrangeté. Premier roman  d'un québécois de 35 ans  empRuntant avec beaucoup d'ambition la veine historique et fantastique, L'année la plus longue sonde avec enthousiasme les siècles et le territoire américain, du Tennessee à Sainte-Anne-des-Monts. Une oeuvre solide et envoûtante.
Commenter  J’apprécie          170
xst
  02 janvier 2016
Un livre très sympathique. Un peu longuet par moment mais somme toute pas du tout désagréable à lire.
Ne vous attachez pas à suivre la trame du temps, elle n'a que peu d'importance et on saute d'une année, d'un siècle ou d'un personnage à l'autre mais cela n'a rien de pénible et tous les fils (ou presque) finissent par se rejoindre.
Cela vaut le détour. Et pour un premier roman, c'est pas mal réussi.
Commenter  J’apprécie          80
motspourmots
  17 août 2016
Voici un roman atypique, qui propose au lecteur de retrouver sa capacité à croire, à se laisser raconter des histoires tout en lui dressant un tableau impressionnant de l'histoire de l'Amérique du Nord. La matière romanesque est originale et l'ensemble est très bien mené, obligeant le lecteur à fixer toute son attention pour ne pas perdre le nord dans ce voyage à travers les siècles.
Le destin de Thomas Langlois, né un 29 février est fortement lié à celui de l'un de ses aïeuls, Aimé Bolduc, né comme lui au cours d'une année bissextile. Mais ça, Thomas est loin de s'en douter, tout comme il comprend mal les allusions de son père, Albert concernant le fait qu'il serait spécial. Que sait Albert sur cet aïeul que personne ne semble vraiment connaître ? A partir de là, Daniel Grenier embarque son lecteur dans une véritable odyssée, entre Canada et Etats-Unis, sur les traces d'Aimé Bolduc, né en 1760 et doté d'une incroyable particularité, celle de ne vieillir qu'une année sur quatre. Témoin de plusieurs siècles, il traverse toutes les guerres qui ont marqué l'histoire de la région avec une incroyable faculté d'adaptation. Forcément, vivre une histoire d'amour ne sera pas simple mais de sa rencontre avec Jeanne Beaudry vers 1860 (il n'a que 25 ans donc et pas 100 ans...) naîtra un fils, adopté par le mari de Jeanne, premier maillon de la dynastie des Langlois qui mène jusqu'à Thomas.
C'est un réel plaisir de se laisser conter l'histoire des "twentyniners" et de suivre les aventures d'Aimé. Un plaisir qui permet de s'imprégner du tableau de la société nord-américaine que dessine peu à peu l'auteur, permettant de comprendre l'origine des conflits ethniques et raciaux que vit l'Amérique de nos jours et auxquels Thomas Langlois est lui-même confronté.
Une façon originale et bien agréable de parler d'héritage, d'histoire et de destinée. Une question aussi sur la quête effrénée de l'immortalité, d'un elixir de jouvence qui permettrait de ne plus vieillir, voire de ne plus mourir. Est-ce bien raisonnable ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
tomsoyer
  17 janvier 2017
Roman intéressant mais j'ai eu de mal avec la chronologie des évènements je n'ai pas acccroché réellement je m'attendais à voyager plus que cela
Commenter  J’apprécie          50
elfe
  09 novembre 2016
Ce roman nous plonge au coeur de l'histoire de l'Amérique sur près de 3 siècles. Laissez vous emporter par l'histoire, peu ordinaire, de Thomas, né un 29 février et qui, par cette naissance, se trouve faire partie de ces personnes qui ne vieillissent d'un an que tous les 4 ans. Il va ainsi suivre le destin de son ancêtre, Aimé, qui a traversé l'histoire de l'Amérique en vieillissant à un rythme plus lent que d'ordinaire.

L'année la plus longue est un roman très riche et foisonnant d'informations sur l'histoire de l'Amérique, d'une écriture très agréable à lire. le côté fantastique de cette date anniversaire "magique" est très bien rendu, et ajoute un attrait à la lecture. Peut-on vivre éternellement, et surtout est-ce bien raisonnable?

Merci beaucoup à Babelio et à l'opération Masse critique ainsi qu'aux éditions Flammarion pour l'envoi de ce titre.
Lien : http://elfique2.canalblog.co..
Commenter  J’apprécie          40
LeaTouchBook
  29 septembre 2016
L'Année la plus longue est un roman très surprenant, très philosophique : une belle surprise pour cette rentrée littéraire !

Et si vous étiez presque immortel ? Que vous ne vieillissiez qu'une fois tous les quatre ans ? Voici que Daniel Grenier nous raconte l'histoire de deux hommes qui sont liés par le sang et par une date de naissance. L'un s'appelle Thomas : son père a abandonné sa famille, sa mère meurt dans un accident tragique c'est ainsi que nous suivons toute sa vie; l'autre s'appelle Aimé, aïeul de Thomas : son existence est l'objet de tant de suppositions et d'admiration car il aura vécu plusieurs siècles...

Ce livre est vraiment onirique du fait de cet aspect fantastique, c'est un roman qui amène à de nombreuses réflexions sur l'existence, sur cette quête éperdue de l'immortalité qui nous empêche de profiter du présent, sur les siècles qui passent, les moeurs qui changent, les êtres qui évoluent et la mort inéluctable. Les coïncidences de l'existence feront que certains se croiseront, d'autres verront leurs chemins se toucher sans se rencontrer...

A mes yeux cette lecture a été une vraie révélation permettant de découvrir des années de l'Histoire nord-américaine, le destin d'une famille à travers les âges : des fils qui s'entremêlent... J'ai été émue par les protagonistes, par les différentes leçons inhérentes à l'intrigue centrale : le racisme, le terrorisme, la cause amérindienne. Ce livre n'a pas de limites ni temporelle ni géographique : c'est un conte merveilleux, un premier roman d'un auteur talentueux !

La construction du livre est extrêmement bien menée puisqu'elle ne suit pas la chronologie du récit, elle file au gré du vent et des aspirations de l'écriture. Il faut percevoir ce roman comme un fleuve avec différents embronchements et divers paysages, aventures et pensées. Ce livre commence bien avant nous et termine aussi bien après...

En définitive une très belle lecture, une aventure humaine et émouvante !

Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Alexmotamots
  02 septembre 2016
Commençons par l'aspect positif de cette lecture : j'ai appris plein de choses sur l'Histoire des Etats-Unis et du Québec, par le petit bout de la lorgnette.

Mais que le style m'a déplu : c'est alambiqué, les phrases tournent autour du pot, partent en digressions.

Qui plus est, le récit est construit comme un puzzle, me perdant dans les couloirs du temps.

Je ne me suis donc attachée ni aux personnages ni à l'histoire.

L'image que je retiendrai :

Celle de l'anniversaire de Thomas que son père ne lui fêtait que tous les 4 ans.
Lien : http://alexmotamots.fr/?p=2147
Commenter  J’apprécie          30
mamouska
  31 décembre 2015
Si vous n'avez qu'un livre à lire, c'est celui-ci. Un roman où le fantastique et le réel se mélange pour nous faire vivre l'histoire, celle connue et aussi celle du quotidien. Tout cela à travers la vie d'Aimé, né un 29 février 1760 et qui vieillit d'un an à tous les 4 ans. Un livre qui nous fait traverser le temps dans cette Amérique qui est aussi le Canada. Il ne faut pas avoir peur du côté fantastique car il n'est llà que pour soutenir l'histoire.
Commenter  J’apprécie          30
EvaH
  20 novembre 2015
littérature québécoise
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1018 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre