AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur L'envol du héron (21)

Aifelle
Aifelle   10 septembre 2013
"Je suis toujours assise au bord de mon lit. Des rames souterraines traversent mon corps de frissons depuis la plante de mes pieds jusqu'à la racine de mes sourcils. Dehors, le nombre d'oiseaux qui se sont réveillés s'est accru. Je ne dormirai plus. Je ne suis plus fatiguée, je suis épuisée. Epuisé, c'est bien plus que fatigué. Où ai-je lu cela ? Dans ma tête bruissent des bribes de mon ouvrage sur le sommeil, telles des voix d'oiseaux chanteurs qui s'éveillent. Dans l'épuisement, n'y a-t-il pas aussi la possibilité de puiser, non dans la plénitude, mais dans un vide ? Peut-être l'insomnie est-elle l'état qui convient à l'homme ?".
Commenter  J’apprécie          20
nodreytiti
nodreytiti   25 août 2013
Je suis invisible, mes cheveux sont gris, mes yeux sont gris, mon visage est gris, mes dents, ma veste, tout est gris. Les femmes de mon âge peuvent se rendre invisibles, nous pouvons presque tout faire. Quand plus personne ne vous désire et ne vous désirera jamais, que vous ne désirerez plus et ne désirerez plus jamais personne, alors vous êtes libre comme un oiseau qui a quitté sa cage, qui se redécouvre oiseau de proie
Commenter  J’apprécie          20
Csyl
Csyl   26 décembre 2014
Ses regards perlent sur moi comme l'eau sur le duvet poudreux du héron cendré.
Commenter  J’apprécie          10
mireille.lefustec
mireille.lefustec   23 mai 2014
Le mélancolique, dit Aristote, a moins besoin de sommeil que l'homme joyeux. Mais peut-être les gens ne sont-ils aussi mélancoliques que parce qu'ils ne dorment pas assez.
Commenter  J’apprécie          10
VanessaV
VanessaV   09 février 2014
La beauté et le tragique agissent sur ceux qui les rencontrent comme de la paille de fer aux deux extrémités d'un aimant, celle qui attire et celle qui repousse. Ils créent aussitôt un champ de forces qui détermine l’orientation de toute chose. Les belles personnes [...] n'ont pas la possibilité de voir les choses telles qu'elles sont.
Pour cela, il faut être gris, caché et vigilant.
C'est la même chose avec les gens qui ont vécu une tragédie. Ce qu'il y a autour d'eux ressemble à ces auréoles dont les peintres de retables coiffent leurs saints comme d'une cloche à plongeur. Une bulle, qui isole complètement celui qui la porte.
Et de son côté, qu'est-ce que le malheureux peut voir au travers de son halo de gloire si ce n'est un monde irrémédiablement déformé?
Commenter  J’apprécie          10
nodreytiti
nodreytiti   25 août 2013
”Dans l’épuisement, n’y a-t-il pas aussi la possibilité de puiser, non dans la plénitude mais dans un vide? Peut-être l’insomnie est-elle l’état qui convient à l’homme? Ce qui serait le plus près d’une délivrance.Et moi, je gâche la moitié de ma vie à empêcher les gens d’accéder enfin à eux-mêmes dans l’épuisement. Car, en fin de compte, la nuit au noir visage n’est pas simplement ce qui sépare deux journées. Quant à rêver, je peux le faire aussi dans l’épuisement. Peut-être même que le rêve est le gardien de l’insomnie. C’est à elle que je dois ma lucidité nocturne, il n’y a qu’en plein jour que je suis endormie. Endormie et épuisée.
Commenter  J’apprécie          10
nodreytiti
nodreytiti   25 août 2013
Est-ce le cancer, la chimio ou la morphine qui a finit par le tuer, je n’en sais rien. Cancer, crabe, un mot étrange pour désigner cette maladie mais, dans son cas, tout à fait approprié. C’est l’incessante marche à reculons de ses pensées qui l’a rendu malade.
Commenter  J’apprécie          10
Csyl
Csyl   26 décembre 2014
Par le chant, l'homme essaie de voler. L'oiseau peut faire les deux à la fois. Oui, je crois qu'il ne vole que parce qu'il peut chanter, le son le rend léger, il fait voile sur son propre flot d'air. Chaque oiseau chante comme il vole, et vole comme il chante. L'alouette bat de la voix et tirelire des ailes. Le vol des canards est comme leur voix, lourd et sans grâce. Les oiseaux de proie crient et foncent, foncent et crient, et chez les oies sauvages, je ne peux distinguer ce qui est vol et cri. Quand je chante, je m'allège, même quand en chantant j'invoque le lourd sommeil, même quand je me fais l'impression d'être canard.
Commenter  J’apprécie          00
nodreytiti
nodreytiti   25 août 2013
Si j’avais parlé à Heidrun, je me serais peut-être sentie mieux, mais pourquoi devrait-on se sentir mieux? Se sentir mieux, savoir mieux, être mieux que. De là au surhomme, il n’y a pas loin
Commenter  J’apprécie          00
nodreytiti
nodreytiti   25 août 2013
Je m’interdis tout remords : le remords nous sert juste à nous dédouaner pour pouvoir ensuite tranquillement oublier.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Quiz: l'Allemagne et la Littérature

    Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

    Hoffmann
    Gordon
    Grimm
    Marx

    10 questions
    251 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre