AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253259596
288 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (19/08/2020)

Note moyenne : 2.64/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Une salle d'attente chez le médecin, cinq personnes, qui ne se connaissent pas. L'une d'elles commence à dérouler en pensée le fil imaginaire de leurs histoires. Naît ainsi un entrelacs d'existences fictives qui se font écho, comme autant de variations sur un même thème. Il est question d'attente, d'absence et de disparition, de recherche et de nostalgie. Et toutes ces histoires que la narratrice se raconte la mènent vers la sienne, tout aussi fictive peut-être.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
sylvaine
  16 octobre 2018
Le bruit de la lumière Katharina Hagena éditions Anne Carrère, publication août 2018.
Un très grand merci à l'éditeur et à babelio pour ce roman reçu lors de la M.C de septembre.
Un roman surprenant, étrange qui me laisse perplexe. Je suis restée sur le bord du chemin sans vraiment y adhérer. Déception donc. Pourtant le sujet m'avait séduite , une femme est assise dans la salle d'attente d'un neurologue à Hambourg. Elle attend patiemment, son regard va et vient, elle observe les autres patients et son imagination travaille.. Pour chacun elle invente une vie. Et nous voilà partis au Canada, près du pôle , dans cette province peuplée d'autochtones et depuis quelques années vouée à l'exploitation frénétique des sables bitumeux..Et nous voilà en quête d' aurores boréales, devenus des spécialistes des mousses et des oursons d'eau, en compagnie d'un enfant atteint d'un syndrome d'Asperger. Katharina Hagena est une écologique convaincue et militante...Sa narratrice nous abreuve de données scientifiques précises et pointues. L'abondance d'informations m'a semblé par moments à la limite de l'indigestion. mais ceci bien sur n'est que mon modeste avis ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
le_chartreux
  08 juin 2020
Ce roman est un truc complètement dingue !
Et j'aime les trucs complètement dingues…
Il est de ces romans étranges que l'on lit avec circonspection, et même que l'on manque de reposer à plusieurs reprises pour passer enfin à autre chose parce que le sujet nous agace, ou parce qu'on hésite à plonger dans l'univers que nous propose l'auteur, ou simplement parce qu'on ne trouve pas la porte ou les clefs pour y entrer, ou que l'envie - à moins que ce soit le courage - nous manque pour partir les yeux bandés sur une route inconnue…
Il est clair que Katharina Hagena prend un risque énorme en écrivant cette histoire folle. Justement. Folle. L'histoire.
Dans la salle d'attente d'un neurologue, cinq patients attendent leur tour… le neurologue pourrait être un psychiatre. Nous marchons sur le fil entre le monde réel et le monde imaginaire. Tombera ? Tombera pas ? Et de quel côté ?
Vérifiez votre détendeur, prenez une inspiration, et plongez dans ce monde étrange.
Derniers détails : La couverture est très belle. Et j'ai adoré le chapitre sur les regards de trottoir en fonte et celui sur les distributeurs de billes de chewing-gum.
Quand je vous dis que ce roman est pour les fous et les poètes…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
isis_124
  26 octobre 2018
Je voulais dans un premier temps, chose qui d'ordinaire n'a pas d'importance pour moi, noter que j'ai particulièrement apprécié la couverture du roman. Je l'ai trouvé très belle, visuellement ainsi qu'au touché. de plus, elle est finalement très à-propos une fois l'histoire lu!
C'est un roman avec une histoire cadre, entrecoupée d'histoires imaginaires qui se répondent. Je connais ce système grâce au conte. Je peux vous donner l'exemple des Mille-et-une nuit où l'histoire de Shéhérazade, permet de présenter tous les autres contes! Nous retrouvons ce procédé ici avec le même plaisir!!
Les descriptions du roman m'ont plongé directement vers des ressenties physiques!! Tous mes sens se sont éveillés réellement au fil des mots et des histoires. J'ai eu l'impression de sentir l'odeur du bois, je me suis retrouvée à avoir froid alors même que je lisais en plein soleil, etc!
Il se dégage de ces descriptions une nostalgie douce-amère; on frôle les drames et le bonheur grâce à la délicatesse de l'écriture de l'auteure.
Il y a également dans ce roman une forme de noirceur dans la douceur ou peut-être l'inverse!
J'ai pris mon temps pour le lire car l'écriture m'a amenée à cela, ma lecture était comme suspendue dans une sorte de méditation (c'était très curieux mais ravissant) et pourtant chaque histoire avait son suspense qui m'embarquait systématiquement! Et au fur et à mesure des pages un autre suspense se construit, tranquillement, sans vague…
L'auteur joue avec les mots, les sens, on est comme dans un labyrinthe et on y prend plaisir, même si certaines histoires peuvent être tristes. Chaque élément a son importance à l'instant de la lecture mais peut composer un tout : un détail d'une histoire résonne sous une ou plusieurs formes dans le roman puis en moi … Ici tout s'entremêle, mais on suit le fil, comme dans la vie, ou un souvenir grâce à l'imagination sans borne de l'auteur!
Je dirais que ce livre a eu un effet mélancolique sur moi.
J'ai l'impression qu'il y a mille choses à dire sur ce roman et en même temps il ne faut pas en dire trop, alors j'arrête de donner mon avis ici!

Je peux juste vous dire que ce livre ne m'a pas révélé tous ces secrets. Je sais déjà que je le relirai très vite avec un nouveau regard et ce bijou restera à porté de main!!
A lire pour un instant de cocooning dans bon fauteuil accompagné de sa boisson chaude favorite! Je recommande ++
Merci à la MC de septembre et à l'éditeur pour cette découverte!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Francedewepion
  13 avril 2021
Voici un roman pour le moins hors du commun; à moins que cela ne soit un recueil de nouvelles.
Le décor : une salle d'attente chez un neurologue. La narratrice va imaginer pour chaque patient dont ce sera le tour auprès du médecin, une histoire. C'est pour cette raison que j'ai envie de qualifier ce livre de recueil de nouvelles.
Des ”ingrédients” sont communs à toutes les aventures imaginées : le Canada, la disparition d'une chercheuse spécialisée en bryologie (étude des mousses, lichen...), des voyages, des oublis, des absences , des quêtes, des êtres en souffrance (autisme ou Alzheimer); des aurores boréales, un lac gelé...
Toutes les histoires semblent s'entremêler, se croiser, se décroiser, s'écarter pour mieux se rapprocher.
L'ultime histoire est celle de la narratrice qui vient consulter le neurologue pour connaître un résultat : lequel ?? elle nous laissera sur notre faim (fin)

J'avais lu le Goût des pépins de pommes, et il me semble que j'en avais gardé un bon souvenir.
Je dirais que l'intérêt de ce livre réside dans le fait que la narratrice imagine une histoire à chaque patient inconnu pour elle. Et qu'en reprenant les ”ingrédients” on a quelque chose de différent. Cela me fait penser à des textes écrits par des participants à un atelier d'écriture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
raton-liseur
  04 mars 2021
Un livre pris sur un présentoir de la librairie il y a quelques semaines sur la simple foi du nom de l'auteur, dont j'avais beaucoup aimé [Le Goût des pépins de pomme] lu il y a bien une dizaine d'années. Et aussi parce que le titre est intriguant et la couverture jolie. le résumé ne m'emballait pas plus que ça, mais les achats en librairie ont leurs raisons que la raison ne connaît pas…
Et heureusement qu'il est là, ce résumé, sinon je ne suis pas sûre que j'aurais compris la structure du livre avant un bon bout de temps, et je serais complètement passée à côté. Une femme dans la salle d'attente d'un neuropsychologue attend les résultats d'un examen crucial pour sa santé mentale. Elle trompe l'attente en inventant la vie des personnes qui sont avec elle dans cette salle d'attente.
Bien sûr, ces histoires inventées sont, en creux, le reflet des propres angoisses de la narratrice. Les histoires se répondent entre elles, ou plutôt se font écho, elles ont beau commencer de façon différente, elles aboutissent tous au même endroit et au même sujet.
C'est donc une drôle d'oeuvre littéraire que Katharina Hagena nous propose, probablement une mise en abyme de la création littéraire, mais pas que cela, c'est aussi une mosaïque sur les relations humaines, leur complexité et leur diversité, leur naissance et leur épanouissement, mais aussi leur étiolement, leur disparition, le deuil qu'il faut en faire. Un roman plein de finesse et de tendresse pour des personnages pour qui rien ne va vraiment de soi, mais n'en sommes-nous pas tous un peu là ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
isis_124isis_124   26 octobre 2018
"D'accord. Oui. J'aime les artichauts. Rien que le mot, déjà est délicieux. Dès le début, il parle d'art, mais on a pas le temps de s'attarder, le "chaut" fait monter la température. C'est comme un coup de chaleur qui frappe, un poing de chili dans les narines, quelque chose qui vous donne le hoquet. Ce que j'aime aussi, dans les artichauts, c'est que ce sont des fleurs, de gros bourgeons de chardon. Qu'on les effeuille avec les doigts, qu'on en ôte les pétales avec les dents, que le jus vous coule sur le menton et…"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Steven_FoxSteven_Fox   26 juillet 2019
Un extrait parmi tant d’autres « je sais par mon papy que les trous temporels peuvent apparaitre quand on se déplace à une vitesse superluminique. Et avec ma surveillance des bouches d’incendie, j’avais déjà sécurisé une foule de trous en relativement peu de temps. Mais je n’aurais pas cru qu’il puisse y avoir des trous temporels qui se tiennent tout droits dans l’atmosphère de la forêt comme une porte de lave-linge » …
« Vous êtes bien placée pour savoir que les histoires n’apportent jamais des réponses aux questions , elles ne font que poser d’autres questions »…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
raton-liseurraton-liseur   24 avril 2021
Ça va être mon tour.
Bien que celui qui attend soit condamné à la passivité, attendre est un verbe actif. La grammaire est si apaisante. Même les exceptions ne peuvent rien contre elle, ne font que la rendre plus forte. Peut-être devrais-je par exception m’autoriser à partir, à rentrer à la maison sans attendre que mon attente trouve une fin et un sens.
(p. 223, Chapitre 5).
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Katharina Hagena (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katharina Hagena
Sur l'air de la Tartine de beurre de Mozart. Le bruit de la lumière, de Katharina Hagena (Editions Anne Carrière) - traduction Corinna Gepner
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le goût des pépins de pomme - Katharina Hagena

De quelle nationalité est l'auteure Katharina Hagena ?

suédoise
hongroise
allemande
néerlandaise

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Le goût des pépins de pomme de Katharina HagenaCréer un quiz sur ce livre