AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782354281489
Éditeur : Créaphis (14/08/2019)
4.62/5   4 notes
Résumé :
PAS VU MAURICE
Chroniques de l'infraordinaire
Laurence Hugues, Claude BENOIT à la GUILLAUME
À partir de petits carnets retrouvés dans une maison abandonnée, ce livre raconte la vie quotidienne d'un hameau du Haut-Forez. Claude BENOIT à la GUILLAUME, photographe et nouveau propriétaire de la maison, a montrés cette quinzaine d’agendas, tenus de 1997 à 2000, à sa voisine, Laurence Hugues, qui a bien connu Marie, la personne qui les remplissait.>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
nineentreleslignes
  06 janvier 2021
« Marie remplit un carnet par an, de 1987 à 2000. Sauf en 1999. Cette année-là, Jean, son frère, est hospitalisé. »
Un peu plus d'une quinzaine de carnets, c'est le trésor que le photographe Claude Benoit à la Guillaume trouvera dans la maison qu'il vient d'acquérir. Il confie son butin à l'écrivaine Laurence Hugues et de leur collaboration naitra ce délicat ouvrage témoin d'un temps révolu.
Car c'est bien d'une rencontre qu'il s'agit, une rencontre avec le temps passé, la vie de Marie, de ses chats, de ses hommes, de ses voisins et voisines du hameau. Un temps dont les contours se dessine sous les listes minutieuses et précises que Marie a dressées à l'encre noire, des mots serrés, alignés, des mots seuls sans fioritures pour dire la solitude quand tous sont partis, quand quelques-uns reviennent, tel Maurice le neveu du mari, des rendez-vous quotidien dans un monde rural économe de paroles.
Dans les carnets Marie a tout consigné des moindres détails de sa vie quotidienne :
Du jardin à la cuisine, l'attente de Maurice qui viendra ou ne viendra pas.
Les chats s'égarent, parfois les hommes disparaissent, puis un jour vient où les bocaux se font rares.
Marie témoigne à son insu de ce fichu temps qui toujours nous échappe, Laurence Hugues, elle aussi convoque ses souvenirs, et nous avec elles deux !
Ici une tapisserie élégante qui dénote dans cette maison campagnarde.
Le nom de toutes les variétés de châtaignes d'octobre.
Le tue-cochon de janvier.
Et les dahlias, et le pain…
Une recette oubliée, un peu dorée, au nom évocateur de poésie : la pompe aux pommes
Quelques carnets pour une tranche de vie, et une question fondamentale : Qu'est ce qui nous survivra ?
Ce joli livre qui m'a accompagnée en cette fin d'année, avec les mots de Marie tout en ellipses, ceux de Laurence, délicats et les photos artistiques de Claude Benoit est un objet-livre particulièrement touchant que je vous recommande si vous aimez les voyages désuets et décalés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
scharpentier
  23 septembre 2019
Ce livre (ou plutôt cet OLNI, objet littéraire non identifié) est un véritable bijou.
OLNI car la construction et le récit y sont particulièrement originaux et probablement inédits.
Dans un petit hameau des monts du Forez, en Auvergne, Laurence, une jeune femme qui, vivant à Paris, vient passer de longues périodes dans la maison où elle a habité petite fille avec sa mère.
Un jour, elle tombe sur des carnets laissés à sa mort par Marie, une voisine récemment décédée, carnets trouvés lorsque la maison de la défunte fut vidée. Cette dernière y parle parfois de sa jeune voisine et de sa mère qui sont venues à l'époque s'installer dans ce hameau.
On remet donc ces carnets à Laurence.
Et ainsi, le livre Pas vu Maurice chroniques de l'infraordinaire va devenir un récit à deux voix, qui, en creux et en touches délicates et sensibles, décrit ce hameau auvergnat.
Marie ne tient pas un journal. Au fil de pages et de carnets délicatement noircis d'une écriture serrée, elle égrène son quotidien, ses activités, les différentes tâches qu'appellent les saisons dans sa maison et ce hameau montagnard.
De son côté, Laurence porte un regard empreint de poésie et de tendresse sur ces écrits, cette vie, ce hameau, cette nature et les quelques voisins qui l'entourent.
Ce livre est également une magnifique plongée dans cette ruralité que ceux qui ont théorisé les concepts de « diagonale du vide » et de « France périphérique » pour désigner ces régions du centre de la France ont tant de peine à saisir et comprendre.
Le livre est enfin émaillé de somptueuses et délicates photographies en noir et blanc qui illustrent magnifiquement cet écrin de poésie.
Pour toutes ces raisons et surtout pour savourer un réel bonheur de lecture et de poésie, livre à lire absolument !
Et en prime, vous comprendrez ce titre mystérieux…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
myriampele
  26 décembre 2019
Un véritable trésor de tendresse et de poésie.
Merci pour ce délicieux cadeau, posé au pied du sapin. Un petit bouquin sombre, qui ne paye pas de mine, aussi modeste que les souvenirs qu'il cache.
Une petite vie, celle de Marie, que le lecteur découvre au fil des pages, des listes, des remarques simples et puis, pages suivantes, de jolies remarques sur le temps qu'il fait, la nature et ses trésors, les joies et les peines simples d'une vie dans un petit village de montagne: les châtaignes, le pain, le cochon.
C'est magnifique comme la vie, c'est un souffle de beauté et de justesse.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
nineentreleslignesnineentreleslignes   06 janvier 2021
Septembre 97
Grand vent
Rates. Chat chambre noire. Cimetière. Porter dahlias. Veillée télé. Soupe courge. Jean faire voir passage sanglier. Fait lits. Linge pas sec. Arracher Krassava. Solange porter livre. Betteraves aux lapins. Fait manger. Vu Maurice. (…)
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : listesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

romans américains du 19è siècle

Qui a écrit le Dernier des Mohicans?

Edgar Allan Poe
Nathaniel Hawthorne
Fenimore Cooper
Washington Irving

7 questions
12 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre