AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Des coeurs lents (6)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
nilebeh
  08 octobre 2017
Au bord du lac du Bourget (on suppose), Bianca et son frère François renouent avec leurs souvenirs d'enfance. C'est à l'occasion des obsèques de leur jeune frère Tahir, dit Titi, qu'ils se retrouvent après une longue séparation. Apparemment, tous deux ont réussi à se faire une place au soleil, mettant un terme à une enfance et une jeunesse dans les cités des « Sureaux », en Île-de-France, lieux qu'ils ont quittés suite aux loyers impayés par leur mère. Lui, est devenu éclairagiste pour le cinéma et la télévision, renonçant à son rêve de Beaux-Arts et de création. Elle, prépare un mémoire en vue d'une HDR (habilitation de recherche) qui fait suite à sa thèse. Un beau parcours.

Seul le petit dernier au nom d'Arabe (héritage du grand-père Algérien) ne s'en est pas sorti : prison, maladie, troubles psychiatriques, SDF, marginal, il vient de mourir sous les coups d'autres SDF et la police a remis les clefs du studio-taudis qu'il occupait. Il va falloir, vider, nettoyer les reliquats d'une descente aux enfers. Et Iris, la mère qui les a abandonnés leur laissant le fardeau du petit frère délinquant, va-t-elle venir aux obsèques ?

Comme au hasard d'une remontée des souvenirs du narrateur, nous découvrons les femmes d'avant, arrière-grand mère bretonne, fille bâtarde moquée et endurcie, la grand-mère qui aimera un Algérien avant la guerre d'indépendance et sera donc à la source du nez incliné et des cheveux noirs et crépus de sa fille Marceline-Iris, de Bianca et de Tahir. Comme une signature difficile à porter. Filiation, fierté, richesse, refus, chagrin. Comme un parfum d'Élise ou la vraie vie, la violence physique en moins. Ou pas racontée.

Finalement, Iris va venir, accompagnée de Ryan, son mari du moment. Elle qui s'est enfuie vers d'autres soleils, d'autres îles, elle nie la mort de Tahir, son fils préféré auquel elle a envoyé de photos, des cartes postales, des lieux de rêve où elle a cherché la vraie vie.

Ce livre est comme une tentative de reconstruction d'une filiation, la recherche d'un arbre généalogique, avec des enfants placés en institution, un couple mixte franco-algérien qui ne peut être vraiment accepté par une France en pleine décolonisation d'abord, puis engluée dans des problèmes d'identité : « Dans le fond, tu sais bien que ce pays voit encore son destin mélangé avec celui de son ancienne colonie ! » (p54)
Le regard effaré et tendre de deux frère et soeur penchés sur ce qui reste de la vie de leur jeune frère, le plus « Arabe » des trois, perdu, abîmé par la vie. Et une mère, elle aussi héritière de la mixité culturelle et qui met très longtemps à vivre ses deux origines à part égale.

Ce roman foisonne de thèmes qu'on n'en finit plus de développer sous le regard d'experts doctes et contradictoires, mixité socio-culturelle, minorités visibles (délicieuse expression !), devenir des enfants des cités et, en contrepoint, cette question : peut-on, doit-on quand on est issu de la banlieue, devenir écrivain ? Combien de générations vont se succéder avant qu'on cesse de répéter aux Français « nés en France de parents venus d'ailleurs » qu'ils sont « issus de l'immigration » ?

Un petit tour dans nos arbres généalogiques respectifs permettrait peut-être un peu plus de réflexion...


Enfin, même si c'est pour coller à l'époque, j'ai détesté entendre le mot « bicot » sous la plume de l'auteur. Je l'ai trop entendu dans les années soixante...

Livre lu dans le cadre de l'opération "Masse critique".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
PaulineSUZANNE
  26 juin 2017
Livre reçu lors de la dernière masse critique.
En recevant le livre, je me suis demandée pourquoi j'avais coché celui-ci mais après tout pourquoi pas découvrir ce texte.

Des coeurs lents est l'histoire d'un deuil qui réunit une famille qui s'était dispersée depuis des années et notamment la mère de famille qui a abandonné ses enfants dès leur plus jeune âge.

L'écriture est fluide et simple à lire. le livre est organisé en 4 chapitres qui je pense avaient un sens pour chacun mais je ne l'ai pas trouvé.
Beaucoup de passages sont intéressants et m'ont amenée à apprécier les personnages. Cependant, je n'ai pas réussi à accrocher, à faire tous les liens nécessaires pour apprécier cette lecture. Beaucoup de passages de disgressions en même temps qui m'ont "polluée".
A la fin, on se demande si l'histoire tourne principalement auprès de Tahir ou de leur mère...

Bref, déçue par cette lecture mais malgré tout un joli cadeau de Babelio.
Commenter  J’apprécie          60
Pixie-Flore
  09 octobre 2017
Merci à Babelio et aux éditions Agone pour ce nouveau livre. Malheureusement, mon opinion ne sera pas positive.

Je n'ai pas aimé l'écriture de l'auteur. Dès le début j'ai été freinée par ce style un peu aseptisé, où les phrases se modulent - de mon point de vue - de façon peu naturelle.
S'ajoute à ce style, une histoire de retrouvailles familiales un peu froide, ennuyeuse. Je n'ai ressenti aucune émotion en lisant ce livre. Je les ai regardés de loin, mollement, un peu comme eux, qui passent dans cette histoire sans vraiment la marquer. Leur histoire familiale est d'abord confuse, puis prétexte à des débats intéressants mais peu exploités.

Je ne suis pas convaincue.
Commenter  J’apprécie          30
Ladoryquilit
  29 juin 2017
À la mort de leur frère Tahir, François et Bianca qui s'étaient perdus de vue se retrouvent. le frère et la soeur partagent alors quelques jours ensemble, l'occasion pour eux en retournant sur certains lieux de leur enfance, de faire remonter des souvenirs, de reparler du passé et de leur histoire familiale particulière avec le départ soudain de leur mère qui les a un jour abandonnés et laissés livré à eux-mêmes. François et Bianca sont deux coeurs lents, deux personnes qui se comprennent aussi bien qu'ils se méfient l'un de l'autre et qui n'aspirent qu'à mener leur propre vie.

C'est dans le cadre d'une Masse Critique Babelio que j'ai donc reçu ce titre et autant l'avoué de suite, je ne me souviens plus pourquoi j'avais donc sélectionné Des coeurs lents de Tassadit Imache, d'autant plus que cette lecture ne m'a pas du tout convaincue.

C'est donc dans un contexte particulier que François et Bianca se retrouvent, avec la mort de leur frère, ils n'ont pas vraiment le choix de se revoir. Ils se sont perdus de vue depuis un long moment, on sent qu'ils ne partagent pas grand chose entre eux si ce n'est ce passé qui leur pèse toujours autant.C'est donc dans un contexte particulier que François et Bianca se retrouvent, avec la mort de leur frère, ils n'ont pas vraiment le choix de se revoir.

Des coeurs lents, c'est une histoire de famille, de deuil et de fraternité. C'est un roman qui renferme une histoire lourde et des personnages bouleversés par la vie et par le départ soudain de leur mère dont ils ne se sont jamais remis. Roman court, je l'ai pourtant trouvé très long, très lent. Je ne me suis pas attachée aux personnages, je suis presque restée de marbre même face à leur histoire qui m'a laissé plus d'une fois perplexe. L'écriture de l'auteure est "posée", simple à lire, mais un peu terne... Je ne m'y suis vraiment pas retrouvée dans ce livre en fait, ayant même eu l'impression finalement de tourner en rond.

Mais d'ici quelques semaines, vous pourrez découvrir François et Bianca et vous faire votre propre idée sur cette histoire !

Des coeurs lents de Tassadit Imache sera disponible le 22 août aux Éditions Agone.
Lien : http://ladoryquilit.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
majolo
  15 juin 2017
Autour de la tombe de Tahir, leur petit frère, se retrouvent François et Bianca. Tahir, marginal doux dingue, est venu mourir dans cette ville au bord d'un lac, où ils ont vécu jadis ensemble.
Ils sont maintenant adultes et se sont un peu perdus de vue. Dans les jours qui précédent l'enterrement, ils remontent le fil du temps, se remémorant leur enfance, tentant de comprendre ce qui les a conduits là, et ce qui a fait d'eux ce qu'ils sont. Élevés sans père, par une mère fantasque, qui les a abandonné très tôt, chacun a lutté à sa manière pour faire son chemin.
C'est un très joli livre, doux, poétique, profond, qui donne à réfléchir sur le lien familial et l'individu. Joli cadeau de Babelio, je suis heureuse d'avoir fait connaissance de cette auteure et de "ses coeurs lents", touchants et beaux.
Commenter  J’apprécie          30
mahdj
  28 octobre 2017
L'auteur choisit de lever le voile sur l'histoire d'une fratrie, aujourd'hui adulte, en quête depuis le départ de leur mère pendant leur jeunesse d'une identité ; apprécier cette identité, celle de leur famille, de leur mère, des parents de leur mère. L'auteur traite de la volonté de trouver sa place lorsque des origines métissées entravent un épanouissement naturellement souhaité. La construction narrative alliant présent et passé apporte un éclairage sur les personnages sans lourdeur. A la disparition de l'un des enfants au début du récit, les deux autres frère et soeur se retrouvent, prennent connaissance peu à peu de détails de la vie de leur famille. le lecteur apprend progressivement à connaître les personnages, présents ou absents.
Des choix d'édition agréables, une typographie plaisante et une couverture douce au toucher. Des détails qui ont leur importance et prêteraient à croire la lecture de l'histoire rapide et néanmoins il n'est pas certain de la lire en une fois. le sujet s'intéresse en effet à une quête plus profonde et universelle pouvant toucher un large lectorat. le sujet est parfois difficile, ouvrant des blessures plus graves. C'est un livre dont il faut prendre le temps de considérer les questions abordées, sonder le coeur des protagonistes, apprécier le rythme et la musicalité de la narration. le frère et la soeur comprennent le sens de leur vie. Quels choix feront-ils alors pour au bout du chemin pouvoir recomposer leur famille ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1051 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre