AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Jusqu'à la folie (46)

verobleue
verobleue   22 juin 2012
Les dieux de la chirurgie étaient jaloux et cruels, et Jonah avait fauté. En tant qu’étudiant de troisième année, il ne pouvait guère espérer faire plus que suturer, écarter, aspirer. Comme tout apprenti, son véritable rôle n’était pas de se rendre utile mais de donner raison à la hiérarchie. Il était là pour souffrir, ainsi que tous les médecins qui l’avaient précédé à cette place.
Commenter  J’apprécie          110
Malivriotheque
Malivriotheque   11 août 2015
La seule source de stress pour la famille Iniguez, c'est peut-être ça : l'incompétence de leur avocat. Je crois que je vais me la faire encadrer, sans déconner. La prose de ce mec est un morceau d'anthologie. Il arrive quand même à insinuer qu'il pense qu'ils auraient gagné devant, dit-il, « ce qui était sûr qui aurait été un jury acquis d'avance à votre cause ». J'adore cette conclusion : « ce qui était sûr qui aurait été ». N'importe quoi. Il a dû se faire maltraiter quand il était enfant, je sais pas. Mais bon, on ne va pas s'appesantir.
Commenter  J’apprécie          100
Analire
Analire   20 janvier 2013
C'était ça la vie, parfois on faisait des choses qu'on n'avait pas envie de faire.
Commenter  J’apprécie          100
Malivriotheque
Malivriotheque   10 août 2015
Secouant la tête, Jonah marcha vers le coin du salon où une table pliante ployait sous une pile d'énormes livres brochés. Comme la plupart des étudiants en médecine, il obéissait au mythe selon lequel le savoir est proportionnel au nombre de manuels possédés.
Commenter  J’apprécie          90
Analire
Analire   21 janvier 2013
Il s'agrippait à elle car sans elle son avenir n'était qu'une étendue de néant. Il lui fallait une cause.
Commenter  J’apprécie          90
jadzia
jadzia   22 septembre 2016
Un puissant vortex de jargon médical, un gouffre d'incompréhension séparant les patients des soignants, les non-initiés des élus, un vocabulaire pesant et confidentiel qui, une fois intégré, rendait toute conversation impossible dans la vraie vie.
Commenter  J’apprécie          80
Analire
Analire   22 janvier 2013
La vie avance à un rythme qui ne nous arrange pas toujours.
Commenter  J’apprécie          81
jadzia
jadzia   24 septembre 2016
A son grand regret, au cours des deux dernières années il en était venu à craindre et à détester la lecture. Un de ces jours, il reviendrait du front et il se remettrait à lire pour le plaisir.
Commenter  J’apprécie          60
jadzia
jadzia   14 septembre 2016
La lumière du soleil sculptait les visages : un gosse désenchanté dribblant avec un ballon de basket ; une ado tatouée empruntant la clope de son copain pour allumer la sienne ; un clodo au sourire narquois partageant un banc avec un vieux monsieur vêtu d'un pantalon en polyester qui jetait des miettes aux pigeons. Tous avaient l'air de le saluer d'un signe de tête, de lui dire : " On sait ce que tu as fait. "
Commenter  J’apprécie          60
Zu
Zu   23 juin 2013
La façon dont on nomme les choses détermine la forme qu'elles prennent dans votre coeur.
Commenter  J’apprécie          60




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Jesse Kellerman - "Beau parleur"

    "Beau Parleur" est le ... roman de Jesse Kellerman traduit en français.

    1er
    2nd
    3ème
    4ème

    10 questions
    11 lecteurs ont répondu
    Thème : Beau parleur de Jesse KellermanCréer un quiz sur ce livre