AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Surface (214)

marina53
marina53   04 juillet 2019
Avez-vous déjà réfléchi à la fonction du visage ? Avez-vous compris qu'il est le reflet de tous vos sentiments ? On y lit le chagrin, la joie, les peurs, les interrogations, la douleur comme la jouissance. Il parle, avant même les mots.
Commenter  J’apprécie          460
Piatka
Piatka   13 juillet 2019
L’étude des rêves est une porte vers votre inconscient. Dans les songes, les personnages que vous créez ne sont souvent qu’une variante de vous-même.
Commenter  J’apprécie          343
Elodieuniverse
Elodieuniverse   01 avril 2019
L'enfer reste toujours le regard que les autres portent sur nous. Comme un jugement. Le regard qui nous examine, celui qui nous empêche d'oser, celui qui nous freine, celui qui nous peine, celui qui nous fait nous aimer ou nous détester.
Commenter  J’apprécie          310
Ladybirdy
Ladybirdy   23 octobre 2019
– Répétez continuellement à un enfant qu’il ne fait que des bêtises et il les multipliera. Répétez-lui qu’il n’est qu’un idiot et il le deviendra. 
Commenter  J’apprécie          297
marina53
marina53   04 juillet 2019
- On ne touche plus à rien. On appelle les pompes funèbres, on revisse le couvercle à fond et on leur précise de prendre des sangles. Ce serait ballot que tout se vide en piscine dans leur fourgon. Il faudra séparer le contenu du contenant dès qu'ils arriveront à l'institut médico-légal de …
- Montpellier, précisa Valant.
- Ouais, Montpellier. Je vais faire mon rapport au magistrat du parquet de...
- Rodez.
- Ce serait bien le diable si j'arrive pas à me faire dessaissir par la PJ de... Rodez ? Montpellier ?
- Non, Toulouse.
- C'est bien, c'est simple.
Commenter  J’apprécie          270
michfred
michfred   18 avril 2020
-Justement, à ce propos. Tu connais l'Aveyron?
- Tu déconnes?
- Non. Il me faut un nouveau lieutenant. Et une femme, tant qu'à faire. Entre un adjoint qui me vire du Bastion et un autre qui couvre ceux qui veulent me tuer, j'aurais bien besoin de quelqu'un de confiance.
- L'Aveyron...repeta Chloé, songeuse.
- Tu comprendras vite qu'il faut être folle pour vivre à Paris.
Commenter  J’apprécie          242
nameless
nameless   23 avril 2020
Un fait divers, dans les années 1980, c’était trois articles et un reportage. Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux et les chaînes d’info en continu, c’est l’attraction nationale. Les médias vont user cette affaire jusqu’à la corde, la décliner en mille articles différents jusqu’à ce que pire les éloigne de nous.
Commenter  J’apprécie          230
Ziliz
Ziliz   16 avril 2019
Encore un cri de souffrance.
Elle sauta par-dessus le muret qui délimitait un jardin potager, traversa la cour et envoya une série de coups de poing dans la porte.
- Police ! vociféra-t-elle avant de balancer des coups de pied de toutes ses forces contre le bois.
Le chien cessa de hurler. Un bruit de pas et la porte s'ouvrit.
Un homme d'une cinquantaine d'années, chemise épaisse et pantalon de velours, apparut, surpris d'une visite si tardive. Il ouvrit la bouche mais n'eut le temps de prononcer aucun mot. [Elle] laissa exploser toute sa rage, le doigt pointé et menaçant.
- Ecoute-moi bien, espèce d'ordure consanguine, si jamais j'entends encore ce chien hurler, je viendrai t'arracher moi-même les couilles pour les pendre à ton rétroviseur et je foutrai le feu à ta voiture.
Le chien déglingué s'approcha et se colla à la jambe de son maître, fidèle jusqu'à la bêtise.
Commenter  J’apprécie          230
Ladybirdy
Ladybirdy   24 octobre 2019
Vous connaissez le nombre de suicides dans le monde du mannequinat ? Il est surprenant. Certaines personnes sont sublimes, et pourtant malheureuses, quand d’autres sont tout à fait communes et pleinement épanouies. Alors qu’on devrait tous se trouver merveilleux. On devrait s’aimer sans attendre des autres qu’ils nous aiment. 
Commenter  J’apprécie          220
nameless
nameless   23 avril 2020
Vous n’avez qu’à dire qu’ici nous sommes des taiseux, des hommes de la terre et pas des hommes de lettres. Cela s’ajoutera à la longue liste de vos clichés sur la campagne.
Commenter  J’apprécie          200




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox






    Quiz Voir plus

    Restez à la surface avec Olivier Norek

    Dans quelle ville de l'Aveyron Noémie Chastain est-elle affectée ?

    Millau
    Decazeville
    Sainte Enimie du Tarn
    Espalion

    10 questions
    54 lecteurs ont répondu
    Thème : Surface de Olivier NorekCréer un quiz sur ce livre