AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bruce Patterson (Illustrateur)
EAN : 9781401204846
168 pages
Éditeur : DC Comics (01/10/2005)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  01 mars 2016
Ce tome fait suite à Challenge of the Gods ; il contient les épisodes 15 à 19 (parus en 1988) de Wonder Woman et le numéro 600 d'Action Comics (paru en mai 1988).
Épisodes 15 & 16 - Dans ses rêves, Diana fantasme sur Superman qu'elle a juste croisé une fois jusqu'ici. Mindy Mayer a arrangé l'apparition de Wonder Woman dans une grande fête de plein air destinée à récolter des fonds pour une association caritative. C'est l'occasion que saisit Silver Swan (Valérie Beaudry) pour l'attaquer. Cette dame est guidée par Henry Cobb Armbruster (un industriel aux motivations peu claires). Dans la foule, Maxine Sterenbuch assiste à la confrontation, elle est la meilleure amie de Valérie Beaudry.
Épisode Action Comics 600 (Scénario et dessins de John Byrne, encrage de George Perez) - Intrigués l'un par l'autre, Wonder Woman et Superman finissent de convenir d'un rendez-vous arrangé par l'intermédiaire de Mindy Mayer (l'agent de Diana) et Clark Kent. Alors qu'ils devisent gaiement en volant dans le ciel, un portail s'ouvre qui les projettent sur Olympus, déserté par les dieux. Ils doivent faire face aux machinations de Darkseid et Desaad, son âme damnée.
Épisode 17 à 19 - Gorge Perez se sert de l'épisode 17 pour faire un point d'avancement du statut des dieux du panthéon grec : Zeus tente d'expliciter qui vient en premier, non pas de l'oeuf ou de la poule, mais des olympiens ou des New Gods. Julia Kapatelis s'envole pour la Grèce. Diana et Vanessa Kapatelis s'y rendent à leur tour. Diana fait du tourisme à Athènes. Une survivante de la Grèce antique voit l'occasion d'utiliser Diana pour parachever une prophétie funeste et néfaste.
Après avoir donné sa version de Barbara Minerva (Cheetah) dans le tome précédent, George Perez (scénario) fait la même chose pour le Silver Swan. Pour être honnête, c'est un personnage que je ne connaissais pas avant, je ne peux donc pas faire la comparaison avec sa version antérieure. L'histoire est agréable, même si on souhaiterait en apprendre beaucoup plus sur ce personnage. Diana continue à être une jeune femme au caractère très agréable qui découvre la rançon de la célébrité au cours de cette démonstration et de ce combat. Les relations avec Steve Trevor s'éloignent de celles qui existaient avant Crisis on Infinite Earths et Etta Candy acquière une personnalité plus développée.
L'épisode 600 d'Action Comics constitue une rupture de ton puisque George Perez prête son personnage à John Byrne. Ce dernier n'hésite pas à faire une première pleine page dans laquelle les 2 héros s'embrassent à pleine bouche. La suite repose moins sur un effet choc : Byrne trouve un juste milieu pour le dialogue entre ces 2 superhéros piliers de l'univers partagé DC. le combat sur Olympus est plus convenu avec un échange de coups étiré entre Superman et Wonder Woman. John Byrne est déjà passé au mode de narration décompressé avec 4 cases par page en moyenne. Ses illustrations encrées par Perez gagnent en détails minutieux. Mais Byrne donne vraiment l'impression de faire du remplissage et d'avoir étiré cette histoire pour atteindre le quota de pages fixé. Il s'en sort mieux avec le rappel sur New Genesis et Apokolips. Par contre Darkseid passe une fois de plus pour un abyssal crétin incapable d'anticiper et utilisant des stratégies à deux balles.
Pour les 3 derniers épisodes, Perez abandonne à nouveau toute idée de remettre au goût du jour des supercriminels classiques de Wonder Woman, pour replonger tout entier dans la mythologie grecque, et cette fois-ci sur le territoire d'origine. Cette histoire est la mieux équilibrée du lot avec les résistants grecs, les meurtres avec mutilations, la magicienne efficace, l'utilisation capitale du grec ancien, les séquences d'affrontements et les machinations mystérieuses de Zeus. le lecteur pourra juste regretter une résolution avec un énorme deus ex machina assez fruste et frustrant.
Pour les épisodes de Wonder Woman, les illustrations se composent de crayonnés de George Perez, développés et encrés à tour de rôle par Dick Giordano, Bruce Patterson, Bob Smith et Frank McLaughlin. le lecteur retrouve la mise en page dense de Perez : de 6 à 8 cases par page. Il essaye quelques mises en page différentes et sa narration est très classique, un peu appliquée parfois. Silver Swan est magnifique et la magicienne également. Dans le dernier épisode, d'une manière inattendue, il renoue avec les goûts prononcés de William Moulton Marston pour les dessins mettant en scène Wonder Woman entravée (dans Wonder Woman Chronicles 1 par exemple). Effectivement le scénario s'y prête, mais jusqu'alors Perez s'était tenu assez éloigné de ce type d'imagerie. À noter également que cet épisode bénéficie d'un encrage très minutieux qui complimente à merveille les dessins de Perez.
Ce tome constitue une amélioration par rapport au précédent dans le sens où les dialogues lourds de Len Wein se font un peu moins sentir et George Perez trouve un mode de narration plus fluide. Les illustrations retrouvent un niveau de précision équivalent à celui de Perez. L'épisode réalisé par John Byrne commence très fort avec une scène attendue par les lecteurs de Wonder Woman et de Superman dans leurs séries respectives à l'époque, puis il va à la facilité en décrédibilisant Darkseid et en étirant un combat sans objet.
DC Comics a édité un quatrième et dernier tome des aventures de Wonder Woman par Perez : Destiny Calling (épisodes 20 à 24, et numéro annuel 1).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : mythologie grecqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre