AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,25

sur 810 notes
5
71 avis
4
57 avis
3
14 avis
2
4 avis
1
0 avis
andman
  09 octobre 2015
Forme passive de lâcheté, le non-dit au sein de la cellule familiale porte en germe des drames potentiels.

Quoi de plus attendrissant que ces deux enfants jouant avec des coquillages dans le bac à sable d’un jardin public de Tokyo !
Âgés de cinq ans, le petit garçon Yukio et sa copine de jeu Yukiko ont un air de ressemblance ; si vous ne savez pas que trois mois les séparent vous les prendriez pour des jumeaux surtout que l’homme et la femme qui devisent à proximité forment un couple harmonieux.
En fait il n’en est rien : alors que Yukiko est la fille légitime du monsieur, Yukio est le fils naturel de ces deux êtres qui ont fait le serment de n’en parler à personne.

Le comportement équivoque de ces adultes n'augure rien de bon ni pour le demi-frère ni pour la demi-sœur. Le hasard de la vie ou plutôt l’irresponsabilité persistante de leur père, les fera se rencontrer onze ans plus tard à Nagasaki.
Mais en cet été 1945 où le bourdonnement terrifiant des bombardiers américains résonne dans le ciel japonais, un double drame menace les grands adolescents que sont devenus Yukio et Yukiko.

“Hamaguri” (palourde) est le deuxième volet de la pentalogie “Le poids des secrets” d’Aki Shimazaki.
Alors que le premier opus, “Tsubaki” (camélia), retrace la parcours de vie de Yukiko, “Hamaguri” permet au lecteur, déjà familiarisé avec les personnages, de suivre le cheminement de Yukio de son plus jeune âge jusqu’à la vieillesse.

Le style de l’auteure est à l’image du titre de ce court roman, sa légèreté et sa limpidité tendent à la perfection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          790
Cannetille
  09 avril 2021
Lorsqu'ils étaient de très jeunes enfants et habitaient Tokyo, Yukiko et Yukio avaient échangé un serment d'amour éternel avant de se perdre de vue. Devenus adolescents, ils se retrouvent sans se reconnaître à Nagasaki, où leurs familles ont emménagé dans deux maisons mitoyennes. Un tendre sentiment lie bientôt à nouveau le jeune couple, avant qu'inexplicablement pour Yukio, Yukiko ne prenne soudain ses distances. Bien des années plus tard, alors qu'elle s'apprête à mourir, sa mère laisse enfin entendre à Yukio la raison de cet éloignement qui le hante toujours…


Après avoir découvert le récit de Yukiko dans le premier volet de la pentalogie, nous voici cette fois dans la peau de Yukio, dont le point de vue nous fait aborder les mêmes évènements sous un angle différent. Contrairement à Yukiko qui en a porté consciemment l'invisible fardeau toute sa vie, Yukio ne soupçonnera jamais, avant les tardives révélations maternelles, le terrible secret impliquant leurs parents. Celui-ci n'en aura pas moins un impact décisif sur toute son existence, à jamais teintée des regrets et de la nostalgie d'un premier amour inexplicablement perdu et qui pourtant, à son insu, est venu par deux fois frapper à la porte de son destin.


Toujours aussi parfaite dans sa limpidité subtile et légère, l'envoûtante plume d'Aki Shimazaki laisse entrevoir avec délicatesse les sombres profondeurs creusées par les non-dits, si intrinsèques à la culture japonaise. Une tonalité douce-amère imprègne ce deuxième opus du Poids des Secrets, empli de la rémanence, à la fois tenace et fragile, des sentiments qui ont marqué une vie enfuie. Coup de coeur.

Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
Eric76
  29 juin 2016
Le chemin est difficile pour le jeune Yukio dans cette société japonaise d'avant-guerre corsetée et pétrie de grands principes moraux. Pensez-donc ! Un gosse illégitime. Un petit. Un faible. Un rêveur.
Une victime offerte aux chefaillons des cours d'école.
Ce sont toujours les rejetons qui pâtissent des amours illégitimes des grands, de leurs non-dits, de leurs lourds secrets de famille. D'abord, ils ne comprennent pas leur différence, puis ils sont bien obligés de vivre avec ; pour finir, ils ont cette obsession morbide de connaître leur géniteur…
Yukio n'échappe pas à la règle. Beaucoup trop sensible, il est simplement un peu moins bien armé que les autres. Il aime immodérément sa Maman, et de ses petits poings, la protège des méchants. Il entretient dans son jardin secret ses deux grands amours. Celui avec ELLE, cette gamine avec qui il devait se marier plus tard. Et Yukiko ! Son premier amour d'adolescent, celui auquel on pense jusqu'à son dernier souffle. Yukiko qui disparaît à jamais dans le grand silence qui suit l'explosion de la bombe nucléaire lancée sur Nagasaki.
Décidément, le destin se montre cruel et facétieux avec Yukio…
L'histoire, depuis Tsubaki (premier tome du « Poids des secrets »), on la connait ! Mais avec les yeux de Yukiko, une combattante, une révoltée, une dégoutée... Yukio, lui, est un homme de devoir, et le regard qu'il porte sur les mêmes évènements est très différent. Dans sa vie, Yukio se montre austère et consciencieux. Il est fidèle, constant, et complaisant… Ce n'est pas le chemin le plus facile. Je dirai même que c'est le chemin que prennent les vrais héros.
La fin est d'une tristesse à vous faire tomber le livre des mains. Quand Yukio, à l'aube d'une vie banale et laborieuse, finit par découvrir la vérité, toute la vérité, il ne lui reste rien d'autre que de pleurer toutes les larmes de son corps…
Mon Dieu comme ce petit livre m'a ému. Mes mots sont trop pauvres pour être capables de décrire toute la force de cette émotion. J'ai hâte de lire le troisième tome. Mais pas tout de suite. Pas tout de suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          635
Marple
  23 avril 2016
Si vous pensez que les palourdes n'ont rien de poétique, lisez Hamaguri... Hamaguri, qui signifie donc palourde en japonais, est une histoire de secret de famille, d'amour contrarié, de tendresse filiale, de vérité à révéler avant de mourir, sur fond de Nagasaki en 1945, juste avant la bombe...

Deuxième tome de la tétralogie le poids des secrets, Hamaguri est le pendant exact du premier, Tsubaki, mais vu à travers les yeux du garçon, Yukio, et plus avec ceux de la fille, Yukiko. Si on perd en effet de surprise, puisqu'on connait déjà l'histoire, on gagne en profondeur et en émotion.

En effet, Yukio est un être très doux, un peu naïf mais profondément bon, plein d'amour pour tous ses proches. le récit est empreint de ses qualités, poétique et pudique comme toujours chez Aki Shimazaki, mais aussi tendre et respectueux comme son héros.

Challenge Petits plaisirs 21/xx et challenge PAL et challenge Atout Prix 3/xx
Commenter  J’apprécie          460
jeunejane
  04 juin 2019
Dans le deuxième tome du poids des secrets appelé "Hamaguri" comme la coquille d'une palourde dans laquelle les deux enfants ,Yukiko et Yukio, s'étaient promis un amour éternel en y inscrivant leurs prénoms, quand ils étaient enfants, à Tokyo, nous quittons le point de vue de Yukiko, la fille et abordons, l'histoire de Yukio, le garçon.
Un histoire bien lourde pour ce garçon qui ignore jusque la fin son secret de famille et sa parenté avec la petite fille qu'il retrouve quelques années plus tard. Elle disparaît de sa vie sans qu'il en connaisse les raisons.
On le retrouve plus âgé, marié à une autre, vivant avec sa mère, Mariko, présente dans le premier roman.
Impression étrange pour la lectrice que je suis car je connaissais son secret et lui, l'apprend seulement à la fin du livre.
C'est un merveilleux petit roman que nous a écrit Aki Shumazaki, Japonaise installée au Canada. Elle a un vrai talent de conteuse et bien que le sujet soit grave, son écriture est calme et sereine, sans traduction car elle écrit en français.
Je découvrirai avec plaisir la suite mais je me laisse un peu de temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
sandrine57
  09 janvier 2015
Yukio a 3 ans. Il vit à Tokyo avec sa mère Mariko et passe ses journées dans l'église catholique où elle travaille. Il n'a pas de père mais il appelle ''oncle'' un homme qui vient parfois rendre visite à sa mère, le soir. Cet oncle le voit aussi au parc où il vient avec ''ELLE'', une petite fille de son âge, sa meilleure amie, celle avec qui il a promis de se marier. le pacte a d'ailleurs été scellé dans deux coquilles d'hamaguri.
Yukio a 7 ans. Il vit à Nagasaki avec sa mère et Monsieur Takahashi qui l'a adopté. Il se demande si celui qu'il appelait ''oncle'' ne serait pas son vrai père. Sa mère confirme. ELLE est donc sa demi-soeur. Il rêve de la revoir.
Yukio a 14 ans. C'est la guerre. Son père a été envoyé en Mandchourie et ne donne plus signe de vie. Il est amoureux de la nouvelle voisine, Yukiko et elle l'aime en retour. Mais un jour, elle ne veut plus ni le voir ni lui parler. Il a le coeur brisé.
Yukio a 64 ans. Il est vieux désormais et coule des jours paisibles avec sa femme et sa mère qui est venue finir sa vie dans leur maison. Il n'a jamais oublié Yukiko. Il n'a jamais non plus oublié cette soeur qu'il n'a plus jamais revue. Il en garde une certaine mélancolie mais ne veut pas ennuyer Mariko avec ces vieilles histoires...


Kotokotokoto, kotokotokoto.... C'est le bruit du caillou qui se cogne aux parois des coquilles d'Hamaguri... C'est aussi le bruit des souvenirs qui s'entrechoquent dans la tête de Yukio à l'automne de sa vie. C'est aussi le bruit des regrets, des coeurs qui se brisent, des amours manquées, des secrets qui tentent de faire surface... Avec toute la poésie et la douceur qui sont sa marque de fabrique, Aki SHIMAZAKI révèle dans ce deuxième tome la tragique histoire d'amour entre Yukio et Yukiko mais vue cette fois par les yeux du garçon. C'est un regard plus naïf, certes, mais tout aussi touchant et fort en émotions. Au fil du récit, le gamin docile devient un adolescent amoureux puis un vieil homme mélancolique. C'est sur le tard que le voile sur son passé sera levé, comme par inadvertance, alors qu'il n'espérait plus. A l'âge des bilans, l'heure n'est plus aux reproches ou aux récriminations mais à la douce acceptation et à la simple satisfaction d'avoir trouvé des réponses.
Moins sombre que Tsubaki mais tout aussi sensible, ce deuxième tome est une étape de plus pour l'auteure dans l'analyse des sentiments de ses personnages et de leurs trajectoires déviées par ''le poids des secrets''. Une petite merveille au charme délicat et sensuel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
fanfanouche24
  20 mai 2019
Deux petits enfants, Yukio et Yukiko jouent quasiment quotidiennement
ensemble dans un parc où la mère du petit garçon l'emmène et le laisse
en compagnie de la petite fille et de son père... qui, on le devine
n'est que le père "caché" de Yukio...

Ces deux très jeunes enfants sont totalement ignorants de leur lien du sang....ils scellent un pacte de fidélité et d'amour en inscrivant leurs noms dans une palourde [=Hamaguri ], alors qu'ils ne vont plus pouvoir se
rencontrer, Yukio devant déménager avec sa mère qui l'élève seule... Ils sont tout petits... Ils se retrouvent des années plus tard... mais ne se reconnaissent pas. Toutefois, ils se retrouvent aussi complices et proches
que dans le passé...jusqu'au jour où Yukio raconte à Yukiko, en ne sachant pas qui elle est, que très petit, il avait une amie qu'il adorait et qu'ils s'étaient promis de se marier quand ils seraient grands....Du jour au
lendemain, la jeune Yukiko disparaîtra ou fera tout pour l'ignorer... au désespoir de Yukio...se trouvant dans l'incompréhension la plus douloureuse....

D'ailleurs, Il se décidera à se marier fort tard, gardant sûrement le petit espoir de retrouver "sa belle" !

En arrière-plan, l'histoire du Japon en guerre contre les Etats-Unis, en 1945...Le Japon enrôle même les gamins dans les usines pour travailler pour la nation, en difficulté !
"Il n'y a plus de cours maintenant. Les étudiants de notre âge ou plus vieux doivent travailler dans une usine réquisitionnée par l'armée. Tous les matins, le directeur nous donne des instructions. Et de temps en temps, un commandant vient inspecter l'usine et nous fait un long discours en criant : " le Japon gagnera la guerre, c'est certain ! Ce n'est pas seulement la force militaire qui nous amène à la victoire, c'est aussi la force morale de tout le monde ! Sacrifier sa vie pour l'Empereur, c'est la vertu même. Sachez bien que, devant lui, la vie de chacun est plus légère qu'une plume. " Il crie, tout rouge : " Travaillez fort ! Pensez aux soldats qui combattent l'ennemi jusqu'à la mort ! "
Tout le monde écoute, silencieux. Les paroles offensantes pour l'armée
sont interdites. Si on lui réplique, on est giflé."

De livre en livre d'Aki Shimazaki, je me fais chaque fois la remarque
intérieure, que je n'aurais pas aimé naître au Japon, pays aussi raffiné, que
violent et contraignant socialement, dans son fonctionnement profond !

Nous retrouvons le jeune adolescent,Yukio, 50 ans après, heureusement marié, père et grand-père, s'occupant avec son épouse, de sa mère malade....
Restent la nostalgie et le silence persistants autour de la disparition
de Yukiko, son amie et amoureuse d'enfance.
En accompagnant sa maman jusqu'à son dernier souffle, le fameux
coquillage offert par Yukiko réapparaîtra dans la main maternelle, aux
ultimes instants... confirmant le secret de filiation et de lien du sang de
Yukio, avec sa très jeune amie !

Ce 2ème tome du "Poids des secrets" m'a paru le plus mélancolique !
Reste toujours le moment de lecture de qualité , et ce style léger comme le vent !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          375
le_Bison
  13 avril 2015
Je retrouve ainsi Yukio et Yukiko dans ce second volet d'Aki Shimazaki. Deux enfants de Tokyo qui se promettent fidélité et amour à l'âge de six ans et qui scellent leur histoire au sein d'une coquille vide de palourde (hamaguri).

J'en découvre un peu plus sur ce jeune garçon tokyoïte et sa mère célibataire qui est venu s'exiler à Nagasaki. Sous un nouveau regard, je croise les chemins de ces deux enfants, grandissant, séparés avant de se retrouver sans savoir qui ils sont l'un pour l'autre, et de se retrouver à nouveau séparer sans comprendre les profondes raisons.

Peut-être est-ce la bombe qui a éloigné Yukiko de cet amour naissant ? Ou une autre raison – que l'on discerne si l'on se souvient du premier tome de la pentalogie. D'ailleurs, cette bombe atomique est nettement moins présente ici comme si son souffle n'était qu'une anecdote dans la vie de Yukio, plus obnubilé par la passion d'un amour de jeunesse. Et là est tout l'intérêt d'entreprendre l'écriture d'une même histoire en 5 romans, celui de raconter sensiblement la même histoire avec d'autres perceptions, d'autres sentiments, de découvrir d'autres personnages, de sentir le pouls d'un pays avec un regard différent. « Autres » pour ne pas dire « nouveaux ». Parce qu'en matière de secrets, la vérité se dévoile petit à petit, et c'est cet infime point de vérité qui insuffle une nouvelle histoire au roman.

Maintenant que ce second roman, tout aussi intense et court que le premier, s'achève sous mes yeux, je n'ose les rouvrir pour lire le quatrième de couverture du troisième volet de l'histoire. Non, je ne veux pas savoir de suite sur quels personnages sera centrée la suite – le renouvellement – de l'histoire. Je veux être surpris et découvrir l'histoire sous un nouveau jour, comme après le souffle d'une explosion. En silence.
Lien : http://leranchsansnom.free.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Gwen21
  15 mai 2018
Yukio a quatre ans. Ce tout jeune garçon ressent ses premiers émois face à la cruauté de ses camarades qui se moquent de l'orphelin, et face aussi à la tendresse d'une mère ou d'une amie anonyme. En grandissant, Yukio découvre avec beaucoup de pudeur quelques uns des fils de son histoire personnelle. Adopté par l'homme que sa mère a épousé, il grandit à Nagasaki et les émotions enfantines font place à celles de l'adolescence ; mais même si la vie continue, malgré la guerre et ses bombes, difficile d'oublier ses amours passées et sa quête d'identité.

Aki Shimazaki possède une force d'évocation peu commune. En quelques pages (ses romans sont courts), et avec une simplicité d'écriture impressionnante, elle tisse pourtant des drames poignants. de plus, il se dégage de ses descriptions épurées une poésie puissante et véritablement enivrante qui transporte le lecteur au Japon, quand bien même il connaîtrait mal la culture nippone.

Ce second tome de la pentalogie "Le poids des secrets" est une merveille de délicatesse et de profondeur. A lire et à vivre comme un rêve.


Challenge PLUMES FÉMININES 2018
Challenge MULTI-DÉFIS 2018
Challenge ATOUT PRIX 2018
Challenge Petit Bac 2017 - 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          366
Iansougourmer
  01 juin 2013
Deuxième tome de la série le poids des secrets d'Aki Shimazaki, Hamaguri est une suite toujours aussi bien maîtrisée, émouvante et captivante.

Yukio et Yukiko sont deux enfants qui vont se lier très jeunes une première fois puis se retrouver de nouveau adolescents à Nagasaki où ils vont connaître des émois amoureux et être séparés à la suite de l'explosion de la bombe atomique sur la ville. Ne pouvant s'empêcher de penser à ce qu'est devenu l'autre, ils apprendront tardivement les secrets que leurs familles ont caché ( pour Yukio ) ou vont révéler ce qu'ils ont tu ( Yukiko ) cinquante ans plus tard.

Tsubaki était l'occasion pour le lecteur de découvrir la version de l'histoire que Yukiko donne à sa fille dans une lettre après sa mort.
Hamaguri est l'occasion de découvrir le vécu de Yukio au crépuscule de son existence.

Hamaguri m'a beaucoup plu. Tout d'abord il est toujours aussi subtil et passionnant que Tsubzki. Il permet d'embrouiller encore plus l'histoire en mixant les point de vue de Yukiko et Yukio. L'écriture est sobre, élégante, toute en retenue avec une émotion à fleur de peau. Des courts chapitres se dégage une impression d'intensité face à cette histoire qui nous captive. À la place des camélias de Tsubaki, les hamaguri ( palourdes japonaises ), font ici office d'objets symboliques, ces coquillages qui renferment des cailloux semblent symboliser les souvenirs, contenus à l'intérieur de nous mêmes, ils n'attendent que le moment opportun pour se rappeler à nous...

Ce que j'ai apprécié dans ce roman est qu'il nous laisse songueur : contant les destins de Yukio et Yukiko qui n'ont jamais pu réellement se connaître, Akiko Shimazaki donne toute la mesure de son talent en nous montrant l'ironie de nos vies, qui ne permettent pas d'atteindre ce qui nous aurait rendu le plus heureux, et condame Yukio a ressasser le passé en se demandant s'il aurait pu en advenir autrement. À ce titre l'image du passé est incarné pas ces palourdes que Yukio remue pendant tout le livre : il en sort un bruit attirant et mystérieux, qui ne laisse qu'une impression vague et incertaine, comme celle que nous laissent souvent nos souvenirs et les sentiments contrastés qui en découlent. le titre de cette série est très bien choisi : le poids des secrets pèse sur toute la vie des personnages, ne leur laisse aucune chance de parvenir à la vie qu'ils souhaitent en conditionnant leur destinée. le poids des secrets ne se relâche qu'avec la mort, qui libère les secrets enfouis mais laisse une impression douce-amère de regrets et de gâchis.

En outre je trouve que ce livre est émouvant car il nous montre les personnages avec leur omissions, leur rêves et passions bridés, leur bohneurs parfois aussi...
C'est aussi ce réseau subtil de sentiments diffus qui attire dans ce livre....

Au final, un beau livre sensible qui confirme l'intérêt de cette série avec ses secrets qui constituent l'identité de ces personnages tout en ombres et émotions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2426 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..