AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Un coeur de trop (4)

moustafette
moustafette   15 avril 2012
Depuis combien de temps ne se sont-elles pas retrouvées toutes les deux comme ce matin ? Simone et Lila, Lila et Simone, comme à la belle époque de la rue de Rennes... Les reines de la rue de Rennes. Leurs longs petits déjeuners à deux. Leurs thés, cafés, confitures... Croissants le dimanche ou un autre jour... Fleurs de temps en temps... La musique, toujours... Les histoires de train de Lila... Elle avait toujours quelque chose à raconter. Comme Simone avait toujours quelque chose à montrer. Ses dernières inventions, derniers dessins, dernières photos...
Commenter  J’apprécie          70
Asil
Asil   19 mars 2011
Pourquoi ce serait toujours à moi de pleurer ? Les larmes n'ont pas d'odeur, c'est pour ça qu'elles font du bien.
Commenter  J’apprécie          60
Jevousdisquecestmoi
Jevousdisquecestmoi   10 août 2012
Elle mettait son nez là où personne ne le mettait. Gaieté de l'asphalte après la pluie. Baisers de bébé Oscar. Cou de Gérard (quel Gérard?). Louvre, salle italienne. Métro Guy-Môquet. En entrant dans la Hune. La plage de Saint-Valéry-sur-Somme. Marrons glacés. Mais aussi : Pyjama de Pierre, Charlotte aux poires Louise... Boite de thé blanc... Soupe froide au melon... Lavande dans les serviettes.... La commode de Simone, premier tiroir... Promenade en forêt après la pluie... Ou même : La mélancolie du dimanche soir.
Commenter  J’apprécie          40
CCoco
CCoco   14 juillet 2016
ça se passe ici, entre Faulkner et la porcelaine de Simone. Il a donc fallu tout ce temps pour en arriver à ce point-là. Vingt jours, vingt nuits, cent trente-quatre pages, trente-cinq chapitres, qui sait combien de tours de lac... Les scènes d'amour doivent se mériter aussi bien pour le lecteur que pour les héros du roman. Car ce n'est pas qu'une question d'échauffement rythmique, dit le narrateur de Matija Sever dans une de ses multiples digressions littéraires et morales. Lila ne le sait pas encore qu'elle marche vers la maison. Elle ne sait pas que Sergueï l'attend devant le portail, comme il l'a déjà fait, et qu'elle lui posera la même question, comme elle l'a fait aussi.
chap. 36, p. 135
Commenter  J’apprécie          10


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Portrait chinois (2)

    S’il était un nombre , il serait ..............

    quarante-cinq
    trois cents
    douze
    trente-trois

    8 questions
    13 lecteurs ont répondu
    Thèmes : cultures , portraits , écrivain , indicesCréer un quiz sur ce livre