Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Mo Hayder (86)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par joedi, le 12/09/2012

    Tokyo de Mo Hayder

    Il n'y a rien qui souffre davantage, qui soit plus tourmenté, qu'un homme fier qui reconnaît s'être trompé.

    Commenter     J’apprécie          0 28         Page de la citation


  • Par joedi, le 13/09/2012

    Tokyo de Mo Hayder

    Je m'aperçus que je ne savais strictement rien d'elle. Sa mère, son mari étaient morts, mais pour le reste, à ma connaissance, elle était seule au monde. Je n'avais fait aucun effort pour qu'elle m'apprécie. Peut-être qu'on ne fait vraiment attention à ceux qui ont des égards pour vous qu'une fois qu'ils ne sont plus là.

    Commenter     J’apprécie          0 22         Page de la citation


  • Par bilodoh, le 02/08/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    S’il vous plaît, il serait bon que vous appreniez qu’il est parfois payant de prendre en compte des choses situées hors de votre compréhension immédiate. (p. 327)

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la citation


  • Par joedi, le 09/09/2012

    Tokyo de Mo Hayder

    On peut prédire l'avenir. L'avenir est une fenêtre ouverte. Comme celle-ci, a-t-elle ajouté apposant doucement une main sur le rebord. Il est facile de voir ce qu'il y a devant nous, parce que l'avenir est le passé. La vie est une roue qui tourne, et j'ai vu exactement ce qui va se passer.

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la citation


  • Par bilodoh, le 03/08/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    « Tourne ton visage vers le soleil, mon fils. Souviens-toi que la vie est courte. Tourne ton visage vers le soleil chaque fois que tu en auras l’occasion, (p. 117)

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la citation


  • Par bilodoh, le 04/08/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    Certaines choses sont plus terribles, plus atroces qu’on ne l’imagine. (p. 280)

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation


  • Par joedi, le 23/05/2012

    Skin de Mo Hayder

    La narcose : c'était à cela qu'il pensait. A une telle profondeur, rien n'était plus facile que de succomber aux effets toxiques de l'azote sous haute pression - les réactions de Flea, ses pensées commençaient à ressembler à ce qu'elles auraient été si elle avait passé tout l'après-midi au pub. Une halluciantion comme celle qu'elle venait d'avoir pouvait constituer un symptôme classique de narcose.

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation


  • Par joedi, le 20/08/2011

    Proies de Mo Hayder

    Le Marcheur soutenait le regard de Caffery sans rien dire.
    - Votre silence est éloquent. On apprend parfois plus de ce qu'un homme ne dit pas que de ce qu'il dit.

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation


  • Par blandine5674, le 29/07/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    On a tous des pulsions, tout le monde a des envies. C'est ce qui fait de nous des humains. Apprendre à les maîtriser, voilà la clé d'une vie heureuse et équilibrée.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par ladesiderienne, le 13/04/2013

    Birdman de Mo Hayder

    Parfois, dans ses moments de solitude, Jack s'efforçait de se remémorer comment il était à l'époque. Il gardait l'image d'un enfant léger comme une plume; rien ne pouvait l'empêcher de s'envoler pour flotter au-dessus des toits, dans le bleu du ciel.
    Et puis le jour maudit était arrivé. Sa mémoire en conservait une succession de scènes saccadées collées ensemble, avec un peu de grain, comme s'il avait triché et pris ces souvenirs non dans la vie réelle mais dans une bobine de film 8 mm dénichée au fin fond du grenier.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par ladesiderienne, le 25/09/2012

    Birdman de Mo Hayder

    Il resta immobile, en respirant par le nez, et songea, de façon absurde et par l'effet pervers d'une curieuse pitié pour lui-même, que tout était la faute de Penderecki. Ce fumier avait inséré une petite pierre dan son cœur, laquelle l’avait empêché de grandir normalement ,sainement, et l'avait exclu du droit universel hérité par tout être humain à la naissance : le droit d'aimer.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par caro64, le 21/01/2011

    Proies de Mo Hayder

    Seul Caffery gardait le silence et songeait aux paroles du Marcheur : "Cet homme est plus intelligent que tous les autres que vous m'avez soumis. Il se moque de vous."

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par nounours36, le 03/05/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    On a beau être aussi brave, aussi vaillant qu’on puisse l’être, on a beau se dire qu’on est invulnérable, qu’on sait ce qui nous attend, on s’imagine que ça ne sera jamais trop grave, qu’il y aura un avertissement avant que les choses aillent trop loin, une musique off, peut-être, comme dans les films. Mais il me semble que ce n’est pas comme ça qu’arrivent les désastres. Les désastres sont les grands maîtres de l’embuscade : ils savent nous tomber sur le dos quand on regarde ailleurs.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation


  • Par Sara2a, le 30/11/2012

    Skin de Mo Hayder

    La peau humaine est un organe. L'organe le plus grand du corps, comprenant l'épiderme, le derme et une couche de graisse sous-cutanée. Si on pouvait la retirer d'un seul tenant et l'étaler à plat, elle couvrirait une surface de deux mètres carrés. Elles est aussi très lourde: avec les protéines et la graisse qui y adhèrent, elle représente une masse énorme. La peau d'un adulte de sexe masculin en bonne santé pèse entre dix et quinze kilos, en fonction de sa taille. Le poids d'un enfant.
    La peau d'une femme pèse un peu moins lourd. Elle couvre une surface inférieure.
    La plupart des hommes d'âge moyen, y compris ceux qui vivent seuls au fin fond du Somerset, n'auraient jamais l'idée de se demander à quoi pourrait bien ressembler une femme sans sa peau. Pas plus qu'ils n'auraient l'occasion de s'étonner de l'aspect de cette peau une fois tendue et fixée sur un banc de tanneur.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation


  • Par Lilou08, le 10/11/2012

    Tokyo de Mo Hayder

    - Grey-san, souffla-t-elle en se penchant sur moi. Avec M. Fuyuki. Tout de suite, et mettez-vous à côté de lui.
    Je tendis la main vers mon sac, mais elle interrompit mon geste en se mettant un doigt en travers des lèvres.
    - Attention, murmura-t-elle. Faites très attention. Ne dites rien sur rien. Les gens ont peur de lui, il y a de bonnes raison. Et…
    Elle hésita, me fixa intensément. A l’orée de ses yeux plissés, j’aperçus une minuscule bordure d’iris marron derrière la lentille bleue.
    - Le plus important, c’est elle, précisa-t-elle en m’indiquant l’alcôve d’un mouvement de tête. Ogawa. Sa Nurse. Ne lui parlez pas, jamais, ne la regardez pas dans les yeux. Compris ?
    - Oui, répondis-je à mi-voix, sentant mon regard dériver vers l’ombre immense. Oui, je crois.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation


  • Par caro64, le 14/01/2011

    Proies de Mo Hayder

    Il observe. Il attend. Puis il prend ce qui ne lui appartient pas…

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation


  • Par sylsol, le 07/04/2013

    Proies de Mo Hayder

    Le père de Caffery avait été un raciste ordinaire, à la manière détachée et banale des conversations de pub de son époque. Nonchalante et irréfléchie. Il disait par exemple à son fils que les "Pakis" étaient des types corrects, qui travaillaient dur, mais qui sentaient le curry. Comme ça. Le curry et l'oignon. Caffery prit conscience qu'une partie de lui s'attendait encore à ce que ce soit vrai et s'étonnait que ce ne le soit pas. Ce qui montre à quelle profondeur l'influence parentale peut se nicher, pensa-t-il. Et combien un esprit d'enfant est une matière brute et vulnérable.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par ETOILEE, le 14/09/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    C'est une des raisons pour lesquelles je n'ai jamais montré ce film à personne. Parce-qu'un vieil homme qui a proféré des milliers de phrases pleines de sagesse sur la nécessité d'affronter le passé ne peut pas - ne peut pas - accepter le sien.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Erzuli_Capote, le 13/06/2012

    Pig Island de Mo Hayder

    "Il existe diverses catégories de zoophiles et, si vous pensez avoir la tête suffisamment sur les épaules, vous n'avez qu'à vous procurer ce dico pour tout savoir d'eux: les androzoones, les avisodomites, les zoosadiques, les insectophiles, les nécrozoophiles, les ophidicistes... Mais celui qui m'avait le plus marqué était le "gynozoone", une obsession romaine: il désignait un animal femelle dressé aux relations sexuelles avec un humain mâle."

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Erzuli_Capote, le 13/06/2012

    Pig Island de Mo Hayder

    "Angeline m'a regardé faire depuis l'orée des arbres, à une centaine de mètres de là. Dans une espèce de position assise bizarroïde, sur une branche basse, elle a attendu, à moitié dans l'ombre, sans me quitter des yeux. Une fois ma corvée terminée, je suis venu m'asseoir à côté d'elle. Ses genoux étaient relevés, ses baskets sales serrées l'une contre l'autre. Les pans de son manteau étalés dans son dos camouflaient sa difformité. Elle tremblait encore."

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation





Faire découvrir Mo Hayder par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz