Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Mo Hayder (152)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par joedi, le 12/09/2012

    Tokyo de Mo Hayder

    Il n'y a rien qui souffre davantage, qui soit plus tourmenté, qu'un homme fier qui reconnaît s'être trompé.

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la citation


  • Par joedi, le 13/09/2012

    Tokyo de Mo Hayder

    Je m'aperçus que je ne savais strictement rien d'elle. Sa mère, son mari étaient morts, mais pour le reste, à ma connaissance, elle était seule au monde. Je n'avais fait aucun effort pour qu'elle m'apprécie. Peut-être qu'on ne fait vraiment attention à ceux qui ont des égards pour vous qu'une fois qu'ils ne sont plus là.

    Commenter     J’apprécie          0 25         Page de la citation


  • Par Verdorie, le 28/01/2015

    Viscères de Mo Hayder

    Non, le Marcheur n'est pas mort [...], il regarde avec un sourire serein les nuages traverser le ciel.
    — Vous savez, Jack, dit-il en tournant la tête vers Caffery, un grand homme à donné un jour cette définition de la folie : refaire sans cesse la même chose en espérant des résultats différents.

    Commenter     J’apprécie          0 24         Page de la citation


  • Par bilodoh, le 02/08/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    S’il vous plaît, il serait bon que vous appreniez qu’il est parfois payant de prendre en compte des choses situées hors de votre compréhension immédiate. (p. 327)

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la citation


  • Par joedi, le 09/09/2012

    Tokyo de Mo Hayder

    On peut prédire l'avenir. L'avenir est une fenêtre ouverte. Comme celle-ci, a-t-elle ajouté apposant doucement une main sur le rebord. Il est facile de voir ce qu'il y a devant nous, parce que l'avenir est le passé. La vie est une roue qui tourne, et j'ai vu exactement ce qui va se passer.

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la citation


  • Par xst, le 26/11/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    Le passé est une bombe et, à partir du moment où ses éclats sont en nous, ils parviendront toujours à remonter à la surface. (page 452)

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la citation


  • Par joedi, le 30/06/2015

    Viscères de Mo Hayder

    Selon un vieux proverbe japonais, «le bambou survit parce qu'il se courbe, il ne reste pas droit là où il se briserait, il ploie».

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la citation


  • Par bilodoh, le 03/08/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    « Tourne ton visage vers le soleil, mon fils. Souviens-toi que la vie est courte. Tourne ton visage vers le soleil chaque fois que tu en auras l’occasion, (p. 117)

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la citation


  • Par pdemweb1, le 30/08/2015

    Tokyo de Mo Hayder

    Grey :
    - A l’université, on m’avait fait lire tout un tas de livres sur des sujets totalement dénués d’importance : des années d’inepties m’encombraient le cerveau. (page 326)

    Commenter     J’apprécie          6 16         Page de la citation


  • Par bilodoh, le 04/08/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    Certaines choses sont plus terribles, plus atroces qu’on ne l’imagine. (p. 280)

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation


  • Par blandine5674, le 29/07/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    On a tous des pulsions, tout le monde a des envies. C'est ce qui fait de nous des humains. Apprendre à les maîtriser, voilà la clé d'une vie heureuse et équilibrée.

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation


  • Par joedi, le 23/05/2012

    Skin de Mo Hayder

    La narcose : c'était à cela qu'il pensait. A une telle profondeur, rien n'était plus facile que de succomber aux effets toxiques de l'azote sous haute pression - les réactions de Flea, ses pensées commençaient à ressembler à ce qu'elles auraient été si elle avait passé tout l'après-midi au pub. Une halluciantion comme celle qu'elle venait d'avoir pouvait constituer un symptôme classique de narcose.

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation


  • Par littlecat, le 29/01/2015

    Fétiche de Mo Hayder

    Elle porte un kimono court en satin rose qui serait moche sur n'importe qui d'autre. Sur elle, il est époustouflant.
    Quoi ? dit-elle quand elle le surprend à la lorgner.
    Elle ouvre les bras, s'inspecte pour voir si le kimono n'en montre pas trop. C'est drôle, les femmes : elles vous laissent faire toutes sortes de choses incroyables à leur corps, et puis tout à coup, sans aucune raison, elles se sentent gênées.
    Page 170

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation


  • Par nounours36, le 03/05/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    On a beau être aussi brave, aussi vaillant qu’on puisse l’être, on a beau se dire qu’on est invulnérable, qu’on sait ce qui nous attend, on s’imagine que ça ne sera jamais trop grave, qu’il y aura un avertissement avant que les choses aillent trop loin, une musique off, peut-être, comme dans les films. Mais il me semble que ce n’est pas comme ça qu’arrivent les désastres. Les désastres sont les grands maîtres de l’embuscade : ils savent nous tomber sur le dos quand on regarde ailleurs.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation


  • Par joedi, le 20/08/2011

    Proies de Mo Hayder

    Le Marcheur soutenait le regard de Caffery sans rien dire.
    - Votre silence est éloquent. On apprend parfois plus de ce qu'un homme ne dit pas que de ce qu'il dit.

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation


  • Par frimoussette, le 22/10/2014

    Tokyo de Mo Hayder

    _Vous m'avez dit un jour que l'ignorance n'est pas la même chose que le mal.Vous vous en souvenez ?
    _Oui.Je m'en souviens .
    _C'est vrai ? Vous pensez réellement que c'est vrai ? Que l'ignorance,ce n'est pas le mal _
    _Bien sûr , dit-il.Bien sûr que c'est vrai .
    _Vous y croyez vraiment ?
    _Bien sûr que j'y crois.On peut pardonner l'ignorance.L'ignorance n'est jamais la même chose que le mal.Pourquoi me posez vous cette question ?
    _Parce que ...parce que
    Une étrange sensation était en train de m'envahir,venue de nulle part,accompagnée d'une impression de puissance et de vertige ;
    _....Parce que c'est une des questions les plus importantes au monde .

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par ladesiderienne, le 13/04/2013

    Birdman de Mo Hayder

    Parfois, dans ses moments de solitude, Jack s'efforçait de se remémorer comment il était à l'époque. Il gardait l'image d'un enfant léger comme une plume; rien ne pouvait l'empêcher de s'envoler pour flotter au-dessus des toits, dans le bleu du ciel.
    Et puis le jour maudit était arrivé. Sa mémoire en conservait une succession de scènes saccadées collées ensemble, avec un peu de grain, comme s'il avait triché et pris ces souvenirs non dans la vie réelle mais dans une bobine de film 8 mm dénichée au fin fond du grenier.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par ladesiderienne, le 25/09/2012

    Birdman de Mo Hayder

    Il resta immobile, en respirant par le nez, et songea, de façon absurde et par l'effet pervers d'une curieuse pitié pour lui-même, que tout était la faute de Penderecki. Ce fumier avait inséré une petite pierre dan son cœur, laquelle l’avait empêché de grandir normalement ,sainement, et l'avait exclu du droit universel hérité par tout être humain à la naissance : le droit d'aimer.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par caro64, le 21/01/2011

    Proies de Mo Hayder

    Seul Caffery gardait le silence et songeait aux paroles du Marcheur : "Cet homme est plus intelligent que tous les autres que vous m'avez soumis. Il se moque de vous."

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par littlecat, le 30/01/2015

    Fétiche de Mo Hayder

    Elle soupire, passe les mains derrière sa tête, contemple le plafond. Ses seins frottent contre la couverture, soudain rappel crépitant de ce que c'était, la sexualité. C'est la sensualité qui l'a perdue. Pendant des années, elle a trop mangé, trop bu, trop aimé, là où il ne fallait pas. On vous dit quand vous êtes jeune qu'un certain type d'incontinence émotive, un penchant hédoniste fourvoyé vous causeront des ennuis. Vous ne le croyez pas - pas avant, en vérité, qu'ils vous aient causé des ennuis.
    Page 303

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation





Faire découvrir Mo Hayder par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz