Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2840552159
Éditeur : Delcourt (2004)


Note moyenne : 3.6/5 (sur 20 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Trémentines, petite ville de l'ouest de la France : sa gare menacée de fermeture, son SDF idéaliste vivant dans un hangar désaffecté, son usine en difficulté, et sa bande de petits voyous sans espoir. Alex, qui fait partie du groupe , a décidé de se sortir de cette situ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Chouchane, le 04 avril 2014

    Chouchane
    Nous sommes dans un petit bourg avec sa gare, son sympathique chef de gare, les usagers qui sont aussi les habitants du village, le poète truculent et SDF qui a posé ses valises dans une remise de la gare, ses jeunes paumés. le décor est posé, il fait beau c'est l'été on peut faire sécher ses chemises en quelques heures. Sauf que... il a été décidé de fermer la gare mais pas que, un assassinat est commandité à un jeune du village. Et voilà que tout et tous s'en mêle, s'en suit une joyeuse sarabande agréable à lire. L'histoire reste légère, les personnages attachants et volontaires. Il en ressort de la fraicheur et un peu de légèreté malgré les difficultés.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par alouett, le 19 février 2010

    alouett
    Dans cette bourgade, les jours se ressemblent un peu.
    Antoine est chef de Gare et jour après jour, inlassablement, son travail consiste à veiller au bon déroulement des trois moments forts de la journée : le départ du train matin pour les voyageurs qui travaillent en ville, l'arrivée du train du soir qui ramène ces mêmes voyageurs, et l'aiguillage à faire en milieu d'après-midi pour l'Express qui passe et qui ne fait pas correspondance.
    Tolsky rompt l'inactivité par des frasques de vocabulaire et, aussi inlassablement qu'Antoine s'affaire à sa Gare, il tente 1. de convaincre Monsieur MESANGE de faire bleu une fois dans sa vie et 2. de caser M'dame MURZEAU avec ce bon Antoine.
    Les petites frappes des environs vaquent à différents larcins.
    Mais sous cet bonhomie et cette visible harmonie, un chef d'entreprise voit d'un mauvais oeil les prévisibles changements dans la région pendant que les voyageurs se mobilisent pour tenter de convaincre des têtes bien pensantes que l'Autorail ne doit pas s'arrêter de fonctionner

    Lien : http://chezmo.wordpress.com/2010/02/19/lereflexedesurvie/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par gridou, le 08 novembre 2010

    gridou
    Ce n'est pas le meilleur de Davodeau mais on y retrouve ce qu'on aime (ou pas) chez Davodeau. Son côté gaucho militant est déjà présent. J'ai vu cette BD classée dans les polars sur un site de BD...ça m'a laissée perplexe. Pour moi, l'aspect polar (est-ce qu'on est dans le polar dès qu'il y a un flingue à l'image???) est tout à fait secondaire, le vrai sujet, c'est la fermeture d'une ligne de chemin de fer de campagne et de sa petite gare. Une reflexion sur le travail et la vie en général...Davodeau prend une direction intéressante et le thème m'a plu mais je trouve qu'il ne va pas assez loin et la fin est un peu décevante ( un peu baclée).
    Donc bof....

    Lien : http://lesgridouillis.over-blog.com/article-le-reflexe-de-survie-d-e..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par benne, le 04 avril 2010

    benne
    Une gare de campagne où transitent des personnages. Un scénario un peu léger qui laisse un peu sur sa faim.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par vdujardin, le 16 juin 2012

    vdujardin
    Le contrat et le projet de meurtre sont très secondaires, l'histoire principale est celle de la gare de Trémentines qui doit fermer, même s'il y a des passagers chaque jour... Bon, il y a bien déjà le côté revendication sociale que l'on retrouve dans les albums suivants, mais j'ai trouvé celui-ci très en-dessous des autres... Pour information, je suis allée voir le site de la commune de Trémentines... La gare a été fermée, un service de taxi-TER mis en place par la Région Pays-de-la-Loire, il permet aux usagers habituels ou occasionnels de rejoindre gratuitement (enfin, gratuit pour l'usager) la gare la plus proche... à condition de réserver la veille du départ.
    Mes préférés de Davodeau sont Rural! Chronique d'une collision politique et Les ignorants.

    Lien : http://vdujardin.over-blog.com/article-le-reflexe-de-survie-d-etienn..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

> voir toutes (16)

Videos de Etienne Davodeau

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Etienne Davodeau

Etienne Davodeau en interview pour planetebd.com .
Majoritairement dans le registre de la chronique sociale, parfois en tutoyant le registre du reportage ("Les ignorants"), souvent avec une bonne dose d?humour, toujours avec le talent rare de transmettre l?émotion et de toucher juste, Etienne Davodeau s?érige une bibliographie BD vraiment très chouette. Il semble avoir trouvé son éditeur, Futuropolis. Il y profite de l?adaptation ciné de "Lulu femme nue"? ou s?y amuse intelligemment en jouant avec le Louvre ("Le chien qui louche"). Car Davodeau est joueur et nous surprend toujours là où on ne l?attend pas. Attention, il est peut-être derrière vous?








Sur Amazon
à partir de :
13,18 € (neuf)
9,76 € (occasion)

   

Faire découvrir Le réflexe de survie, tome 1 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (33)

> voir plus

Quiz