Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2754801030
Éditeur : Futuropolis (2010)


Note moyenne : 4.11/5 (sur 254 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Avec ce second livre très attendu, Étienne Davodeau clôt magistralement un récit en tous points magnifique. C est un hymne à l'amour de vivre, joyeux et grisant. Lulu est toujours en errance. Si son escapade se déroule sur dix-neuf jours, le temps de la narration est ce... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (33)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par lehane-fan, le 14 avril 2013

    lehane-fan
    Qui n'a jamais éprouvé un incommensurable plaisir en tartinant ses petits Lu Nantais qui de confiture , qui de pâte à tartiner généreusement gavée d'huile de palme , qui – pour les plus fines gueules – de sang de porc au kirsch ?
    Et bien Davodeau a décidé de doubler le plaisir , lui , avec Lulu femme nue , deuxième du nom....
    Lulu a fui son mari , ses enfants , ses potes , sa vie d'avant .
    Nous la retrouvons esseulée sur la côte Vendéenne , toujours en proie aux doutes quant à la légitimité de sa démarche et bien embarrassée par cette nouvelle liberté dont elle ne sait vraiment que faire...
    Après avoir tâter du vol de sac à l'arraché digne des Pieds Nickelés sur une petite vieille sans âge apparemment sans défense, c'est paradoxalement cette dernière qui viendra alors en aide à notre bouleversante héroïne des temps modernes .
    Répondant au doux prénom animalier de Marthe – les griffes en moins - , et dotée d'un délicat minois propre à filer des complexes à une gargouille – véritable copié/collé de Madame Renée dans Chacun Cherche Son Chat de Klapisch – cette sémillante veuve à la verve aussi tranchante qu'une lame de rasoir décidera subitement de se transformer en Saint-Bernard en proposant à Lulu d'associer leurs deux pesantes solitudes afin d'en alléger le fardeau...Le contrat ? Très simple , Lulu devant alors raconter ses errances et ses tribulations journalières...
    Suite et fin de ce gracieux diptyque à bulles .
    Davodeau fait dans le contemplatif et le méditatif . Ici , point d'action pétaradante mais juste l'histoire d'un être en perdition qui , au gré de ses diverses rencontres , parviendra finalement à donner un sens – autre qu'interdit – à sa vie .
    Un album pétillant et optimiste malgré le sujet et fleurant bon les embruns côtiers .
    Un rythme volontairement absent qui pourrait agacer . Personnellement , j'ai trouvé qu'il était en parfaite adéquation avec cette quarantenaire en crise en passe de rester définitivement sur la bande d'arrêt d'urgence de sa toute jeune existence .
    Davodeau fait simple mais le fait parfaitement ! Un scénar' somme toute banal magnifié par une narration touchante et juste . L'auteur se focalise sur l'humain et sa propension à subir plutôt qu'agir . Lulu n'est décidément pas de ceux-là , elle a brisé ses chaînes , c'est aussi ça le courage...
    http://www.youtube.com/watch?v=_bdOTUocn5w
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          12 44         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Chrisdu26, le 30 octobre 2013

    Chrisdu26
    Corps et âme, Lulu continue de se mettre à nu.
    Après un premier tome saisissant, tout en émotion, je ne pouvais manquer ce second et ultime volet plein de surprises : Lulu à la recherche du bonheur. Qui dit « Liberté », dit aussi en assumer les conséquences et Lulu va vite le comprendre à ses dépens. Nous vivons dans une société qui nous rattrape toujours, à moins de vivre en totale autarcie.
    Ce second volume est raconté du point de vue de sa fille, Morgane 16 ans, à l'inverse du premier qui l'était par ses amis. Comme un juste retour aux choses, Morgane va prendre le relais et lui offrir, à son tour une renaissance, comme pour lui rendre cet amour que sa mère lui a tant voué.
    Lulu est toujours dans sa fuite, une sorte de pause, une rencontre avec elle-même. Elle désire «seulement être là. Vivante. Absolument vivante». Mais son parcours sera difficile et semé d'embuches. le manque d'argent, la faim, le froid, la peur, la solitude ainsi que son devoir de mère et d'épouse viennent sonner le glas. Mais au milieu de ces épreuves, la vie, de belles rencontres et un ange gardien nommé, Marthe, une octogénaire qui va… mais chut, je vous en dis trop là ! Alors ne perdez plus une minute et prenez un aller simple pour les routes vendéennes où vous croiserez une femme bouleversante, libre et émouvante. Lulu se met à nu sans tabou ni retenue.
    Etienne Davodeau nous offre sur un plateau le portrait d'une femme forte et généreuse, parfois drôle, parfois grinçant mais toujours plein de tendresse. Une histoire simple, désarmante qui saura vous toucher. En chacun de nous subsiste une Lulu, une femme de notre temps qui nous donne une leçon d'humilité et bouscule nos préjugés.
    Lulu se bat pour trouver son chemin, pour passer le flambeau du bonheur et de la liberté. Qu'importe le regard d'autrui puisqu'elle a rendez-vous avec la vie.


    Lien : http://marque-pages-buvard-post-it.blogspot.fr/2013/10/lulu-femme-nu..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 39         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par MachaLoubrun, le 10 septembre 2013

    MachaLoubrun
    Lulu taraudée par la faim tente vainement de voler le sac d'une vieille femme, Marthe. Cette dernière va alors lui proposer un étrange marché. Elle lui offre le gîte et le couvert en échange du récit quotidien de sa vie chaotique, loin de sa famille. Une vie par procuration en quelque sorte… Cet accord n'est pas si facile à vivre car il met Lulu face à ses désirs, ses responsabilités, une mise en danger admirablement restituée qui la rend encore plus attachante.
    Au cours de ces jours mouvementés, Morgane, la fille aînée de Lulu perd son innocence en découvrant la femme qui sommeillait derrière la mère dévouée ce qui rend le récit encore plus touchant.
    Le suspense est accentué par une question que se pose le lecteur jusqu'à la fin de l'album, Lulu est-elle morte ?
    « Lulu femme nue » est un magnifique portrait de femme et Etienne Davodeau porte un regard tendre et profond sur une femme brisée qui se relève doucement….
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par kathy, le 27 mai 2012

    kathy
    Dans ce tome 2, l'auteur jette Lulu sur les routes, une fois de plus.
    Toujours la quarantaine, toujours en pleine « middle life crisis », saturée par la vie quotidienne, elle quitte sa vie « banale » pour « courir l'aventure » loin de toute contrainte.
    Son équipée la conduit, cette fois, à rencontrer une galerie de personnages féminins représentant trois générations de femmes. Des femmes – Morgane, Virginie, la vieille Marthe- qui, lassées (elles aussi ?) par la routine de la vie, intriguées et intéressées par l'escapade de Lulu, la questionnent.
    Lulu, si discrète d'habitude, parle comme elle n'a jamais parlé.
    Encore une fois, Etienne Davodeau nous rapporte l'histoire de Lulu sous forme d'un dyptique permettant de varier les points de vue sur le personnage et de donner du rythme au récit.
    Tout d'abord la narratrice, c'est Morgane, la fille de Lulu qui, au cours d'un repas, convoque ses convives, qui, assis autour de la table, écoutent, posent des questions et relancent l'histoire. L'autre narrateur, ce serait le lecteur (voyeur ?) qui s'approche de Lulu, l'écoute et regarde ce qui se passe tout en restant à distance.
    Concernant le dessin, les couleurs douces et reposantes, limitées aux ocres, jaunes- bruns et bleus confortent le personnage dans ce qu'il a d'ambiguë. Lulu se cherche : elle passe de la fraîcheur à la chaleur, de l'ombre à la lumière, du doute à la certitude.
    Au final, un voyage nécessaire et salvateur, vers la liberté ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par isabelleisapure, le 14 juin 2014

    isabelleisapure
    Lulu a quitté Charles, à bout de ressource, elle décide de voler le sac d'une vieille dame.
    Pas facile de s'improviser délinquante quand on a toujours été une mère de famille exemplaire.
    Marthe sa victime l'a bien compris et lui propose un étrange marché, elle héberge Lulu et celle-ci lui raconte ses journées.
    Une belle amitié s'ensuivra.
    Avec beaucoup de sensibilité, comme dans le premier volume, Etienne Davodeau a totalement réussi à m'embarquer auprès de son héroïne dans cette « parenthèse inattendue ».
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 20         Page de la critique

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

Lire un extrait

> voir toutes (16)

Videos de Etienne Davodeau

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Etienne Davodeau

Etienne Davodeau en interview pour planetebd.com .
Majoritairement dans le registre de la chronique sociale, parfois en tutoyant le registre du reportage ("Les ignorants"), souvent avec une bonne dose d?humour, toujours avec le talent rare de transmettre l?émotion et de toucher juste, Etienne Davodeau s?érige une bibliographie BD vraiment très chouette. Il semble avoir trouvé son éditeur, Futuropolis. Il y profite de l?adaptation ciné de "Lulu femme nue"? ou s?y amuse intelligemment en jouant avec le Louvre ("Le chien qui louche"). Car Davodeau est joueur et nous surprend toujours là où on ne l?attend pas. Attention, il est peut-être derrière vous?








Sur Amazon
à partir de :
15,11 € (neuf)
13,59 € (occasion)

   

Faire découvrir Lulu femme nue, tome 2 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (401)

> voir plus

Quiz