AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Jacques le Fataliste (87)

aouatef79
aouatef7904 juillet 2015
Comment s 'étaient-ils rencontrés ? Par hasard comme tout le monde .Comment
s 'appelaient-ils ? Que vous importe ?D 'où venaient-ils? Du lieu le plus prochain
Où allaient-ils ?Est-ce que l 'on sait où l on va ?Que disaient-ils ?Le maître ne
disait rien; et Jacques disait que son capitaine que tout ce qui nous arrive de bien et de mal ici-bas est écrit la-haut .
Commenter  J’apprécie          240
petch
petch21 avril 2013
Sais-tu qui sont les mauvais pères ? Ce sont ceux qui ont oublié les fautes de leur jeunesse.
Commenter  J’apprécie          220
Alodia
Alodia11 février 2014
On ne sait jamais ce que le ciel veut ou ne veut pas, et il n'en sait peut-être rien lui-même.
Commenter  J’apprécie          150
idealsejour
idealsejour26 mai 2010
Mon maître on passe les trois quarts de sa vie à vouloir, sans faire.
Commenter  J’apprécie          141
ghis38
ghis3818 septembre 2015
C'était une femme grande et replète, ingambe, de bonne mine, pleine d'embonpoint, la bouche un peu grande, mais de belles dents, des joues larges, des yeux à fleur de tête, le front carré, la plus belle peau, la physionomie ouverte, vive et gaie, les bras un peu forts, mais les mains superbes, des mains à peindre ou à modeler. Jacques la prit par le milieu du corps, et l'embrassa fortement; sa rancune n'avait jamais tenu contre du bon vin et une belle femme; cela était écrit là-haut de lui, de vous, lecteur, de moi et de beaucoup d'autres.
Commenter  J’apprécie          130
ieo9
ieo901 décembre 2014
Elle disait plaisamment de la religion et des lois, que c'était une paire de béquilles qu'il ne fallait pas ôter à ceux qui avaient les jambes faibles.
Commenter  J’apprécie          130
FredMartineau
FredMartineau11 mars 2016
...aux peuples, de tous temps les esclaves des tyrans qui les oppriment, des fripons qui les trompent, et des bouffons qui les amusent.
Commenter  J’apprécie          120
Peteplume
Peteplume16 août 2015
Foutez comme des ânes débâtés ; mais permettez que je dise le mot foutre; je vous passe l’action, passez-moi le mot.
Commenter  J’apprécie          110
Evadee
Evadee04 mars 2014
|...] on passe les trois quarts de sa vie à vouloir, sans faire.
Commenter  J’apprécie          110
ghis38
ghis3821 septembre 2015
Jacques demanda à son maître s' il n'avait pas remarqué que, quelle que fût la misère des petites gens, n'ayant pas de pain pour eux, ils avaient tous des chiens; s' il n'avait pas remarqué que ces chiens, étaient tous instruits à faire des tours, à marcher à deux pattes, à danser, à rapporter, à sauter pour le roi, pour la reine, à faire le mort, cette éducation les avait rendus les plus malheureuses bêtes du monde. D'où il conclut que tout homme voulait commander à un autre ; et que l'animal se trouvant dans la société immédiatement au-dessous de la classe des derniers citoyens commandés par toutes les autres classes, ils prenaient un animal pour commander aussi à quelqu'un. Eh bien ! dit Jacques, chacun a son chien.
Le ministre est le chien du roi, le premier commis est le chien du ministre, la femme est le chien du mari, ou le mari le chien de la femme...
Les hommes faibles sont les chiens des hommes fermes. (Page 214)
Commenter  J’apprécie          100


    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

    Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

    Honoré de Balzac
    Stendhal
    Gustave Flaubert
    Guy de Maupassant

    8 questions
    5561 lecteurs ont répondu
    Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre