AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 289419319X
Éditeur : Herbes Rouges (2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Ce livre nous plonge dans l’univers transfiguré de trois garçons, qui deviendront les poètes que nous connaissons : Hölderlin, Rimbaud, Supervielle. Éveillés à l’émotion lyrique par leur maîtresse d’école, ils découvrent que «le désir est le premier instrument du poème». Passeuse de rythmes, d’harmonies et d’accords, la muse inspire les principes du grand œuvre à venir. Poèmes en prose et en vers ont en partage une esthétique minimaliste, qui ne s’oppose pas pour au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Lucie16
Lucie1619 octobre 2011
  • Livres 4.00/5
Avec ce premier recueil, Philippe Drouin nous propose de plonger dans l'univers de trois enfants qui, même s'ils ne le réalisent pas encore, deviendront poètes. Des années plus tard, on ne les connaîtra que par un simple patronyme – Höderlin, Rimbaud, Supervielle – mais ils en sont encore à apprivoiser le verbe, le rythme, guidés par leur première muse peut-être, celle qui les accompagne lors de leurs premiers pas, leur professeure.
Même s'il aborde ici trois univers bien différents, Philippe Drouin nous offre un recueil unifié par une même pulsation, un souffle musical. Les images se répondent, comme des leitmotive, d'une section du triptyque à l'autre : les fleurs et leurs parfums, les cuivres qui transmettent tantôt sons, tantôt textures, ces femmes légèrement éthérées qui permettent aux mots d'éclore, mais aussi une réflexion également sur l'écriture elle-même.
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
Lucie16Lucie1619 octobre 2011
Depuis septembre, je rêve de me soumettre au parfum des mots, j’enregistre sur une feuille des séismes réguliers, de forte magnitude. Le poème est si vaste que je deviens son ombre. J’écris pour qu’on ne me célèbre plus.
Commenter  J’apprécie          10
Lucie16Lucie1619 octobre 2011
Le poète libère les métaphores / Dans les marges de son cahier /Afin d’empêcher l’esclavage / Des verbes vivre et mourir
Commenter  J’apprécie          10
Lucie16Lucie1619 octobre 2011
Le désir est le premier instrument du poème.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
479 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre