AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 270024933X
Éditeur : Rageot Editeur (17/06/2015)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Manon et Alexandre fuient Paris pour Nice où des Mages Noirs doivent aider la jeune fille à contrôler ses nouveaux pouvoirs. Traqués par le Conseil des Mages, recherchés par la police, ils empruntent de petites routes en scooter pour ne pas être repérés. Au fil des heures, les pouvoirs noirs de Manon s’affirment de manière inquiétante, mettant Alexandre en danger...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Jumax
14 juillet 2015
★★★★★
★★★★★
Olivier Gay a le don de faire des fins qui nous laissent totalement frustrés et demandeur. Je viens d'enchaîner les 4 premier volumes de cette super série le noir est ma couleur et tien qu'à penser que je vais devoir attendre au moins 6 mois pour savoir la fin me rend folle ! Car j'ai vraiment envie de savoir ce que vont devenir nos héros. Patience patience donc ! (entendez plutôt FRUSTRATION)
Commenter  J’apprécie          170
ValHou57
01 novembre 2016
★★★★★
★★★★★
D'habitude, j'ai toujours un personnage préféré dans une saga, mais ici, je serais incapable de choisir entre Manon et Alexandre. Ils ne seraient pas ce qu'ils sont l'un sans l'autre et du coup, ils sont indissociables. Ils forment un tout que j'ai appris à connaître, à aimer et qui ne cesse de me surprendre.
Dans ce dernier tome, nous en apprenons plus sur Fabrice. Certaines choses que l'on découvre m'ont laissé sans voix et au final, il est encore plus machiavélique que je ne le pensais. Je me plaignais de Jordan, mais il est pire.
On découvre également Théo dont l'identité et le vécu m'ont laissé bouche bée. C'est un écorché de la vie qui veut sa vengeance. Mais de qui? C'est un personnage un peu bourrin dans sa manière de faire, mais quand on apprend à le découvrir il n'est pas si mauvais qu'il en a l'air.
Lise est une gothique aux pouvoirs puissants. Quand elle veut quelque chose, elle ne laisse rien au hasard et est prête à tout pour l'obtenir. Son personnage est particulier.
Arthur quand à lui, est assez insignifiant par rapport aux autres. Il est calme, obéis aux ordres, est amoureux de Lise et ferait tout pour qu'elle le remarque. Il est trop gentil et se fait facilement manipuler.
En général, je n'ai pas spécialement d'attente, surtout lorsqu'il s'agit d'un univers que j'aime bien et ça m'évite bien souvent des déceptions. Mais ici, j'en attendais tellement. A nous habituer à des tomes à chaque fois meilleur que le précédent, ça crée une certaine attente chez le lecteur et du coup, il est dur de le convaincre et le contenter.
J'ai tout simplement été conquise par cet ultime tome. Olivier Gay m'a donné encore plus que ce que j'attendais avec ce final.
Sa plume est fidèle à elle-même et ce fut un régal pour moi de la découvrir au travers de cette histoire. Son univers est riche, original et travaillé tout comme ses personnages. Les personnages sont de plus en plus profond, nous découvrons des facettes de leurs personnalités insoupçonnées et des côtés plus sombres. Les gentils ne sont pas forcément toujours bons et les méchants ne sont pas 100% malveillant. L'auteur joue avec nos nerfs et arrive encore et toujours à nous surprendre. Je n'arrivais pas à imaginer comment il déciderait de finir son histoire. La façon dont il le fait est tout simplement grandiose et explosive, elle dépasse mes espérances.
J'ai adoré toutes les références de l'auteur, on passe des 2BE3 (mon boys band préféré à l'époque) à Game of thrones, en passant par La reine des neiges et une application de musique qui fait mon bonheur depuis un petit moment déjà. Cela m'a souvent fait sourire ou carrément rigoler toute seule. C'est un auteur que j'ai maintenant l'habitude d'aller voir sur les salons. L'humour qu'il emploi dans cette saga me fait penser au sien et à celui de Gabriel Katz sur les salons. Une chose est sure, c'est toujours un moment de plaisir et de bonne humeur que de les rencontrer.
J'ai beau réfléchir, je ne trouve pas de point négatif à ce dernier tome si ce n'est que c'est la fin de cet univers et qu'il est difficile de lui dire au revoir. Merci à l'auteur pour cette merveilleuse saga qui m'aura fait rêver, pleurer, hurler, rire, angoisser et passer un excellent moment de lecture. J'ai également adoré l'épilogue de Manon et le Postface plus qu'original.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mutinelle
08 août 2015
★★★★★
★★★★★
J'attendais impatiemment la suite La cette série qui me passionne, le livre n'a pas tenu quelques heures…
Puisque nous arrivons c'est de plus en plus difficile de parler du roman sans trop vous en dévoiler, donc pas de résumé perso cette fois-ci encore.
Comme les tomes précédents j'ai été contente de retrouver Manon et Alexandre, même si j'aurais aimé que ce soit dans une autre situation. Là encore ils accumulent les mauvais coups et les situations difficiles.
Manon veut réussir à changer ou à maîtriser la situation dans laquelle elle se trouve et Alex tente tout pour l'aider. Ils apprennent ainsi à mieux se connaître l'un l'autre et chacun découvrent ses limites, ce dont il est capable. Ils apprennent qui ils sont réellement et surtout ils deviennent adulte.
Cet avant-dernier volet nous en dévoile également plus sur l'univers créé par l'auteur et la magie qu'utilise les mages blanc ou noirs. J'ai beaucoup aimé découvrir en partie l'histoire des mages noirs. Petit à petit le voile se lève sur toutes les questions que l'on s'est posées sur les événements précédents et d'autres se posent, j'ai l'impression qu'on n'en sortira jamais !
Le chemin pour trouver la vérité et pour que Manon arrive à dominer ses pouvoirs est visiblement plus long que je ne l'aurait cru. Mais au final ce n'est pas plus mal de distiller le plaisir sur une plus grande distance.
Olivier Gay réussi encore à terminer ce tome de façon super sadique pour ses lecteurs, on n'a vraiment qu'une envie quand on arrive à la dernière page : c'est La connaître la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Stellabloggeuse
03 octobre 2015
★★★★★
★★★★★
*Attention, il s'agit du tome 4 d'une série, présence de spoilers sur les tomes précédents*


Manon et Alexandre sont en fuite, en direction de Nice. Traqués par le conseil des Mages, ils tentent de rejoindre les Mages Noirs basés à Nice, qui sont les seuls capables d'aider Manon à comprendre et contrôler ses pouvoirs. Mais entre les attaques du conseil et les accès de magie noire de Manon, le trajet ne sera pas de tout repos !
Par rapport aux trois tomes précédents, celui-ci m'a fait l'effet d'un tome de transition, centré sur la fuite des deux jeunes gens et ses rebondissements. L'intrigue en elle-même n'avance pas beaucoup, sauf à la toute fin avec des révélations encore une fois surprenante et (évidemment) un suspense insoutenable.
Mais ce tome est surtout celui du rapprochement entre Manon et Alexandre. Ils sont en fuite, livrés à eux-mêmes, et chacun prend conscience de l'importance de l'autre et de l'attachement qu'il lui porte. Leur relation s'étoffe et gagne en intensité. Néanmoins, tout ne sera pas simple ni rose, car Manon n'est plus tout à fait elle-même, sous l'emprise de la magie noire.
Alexandre reste fidèle à lui-même : plein d'humour même dans les pires moments, et surtout quand il ne faut pas, un peu macho sur les bords, et prêt à transgresser toutes les lois si on le lui demande. Je n'y peux rien, j'adore cette canaille. Quant à Manon, elle continue à s'enfoncer dans la magie et la jeune fille sage est de plus en plus lointaine, même si elle ressurgit de temps à autre. J'attends de voir jusqu'où elle peut aller. Quant aux mages noirs, pour ce que nous en voyons dans ce tome, ils ne sont pas franchement sympathiques, étonnant n'est-ce pas ?
Le style reste le même que dans les tomes précédents : il varie selon que l'on adopte le point de vue d'Alexandre et de Manon, et il est dans l'ensemble plutôt direct et efficace. Pas de la grande littérature, mais cette plume est au service de l'action proposée et donne un rythme vif.
Ainsi, du point de vue de l'intrigue, ce tome constitue une transition, Alexandre et Manon étant à la recherche des mages noirs. L'auteur en profite pour approfondir leurs relations et aller plus loin dans la magie noire. Et cette fin donne encore une fois une envie pressante de connaître la suite ! Pour les adolescents à partir de 14 ans.
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Profiteroles
27 juillet 2015
★★★★★
★★★★★
Quatrième tome de la saga d'Olivier Gay, le Noir est ma Couleur, L'Evasion continue sur les chapeaux de roues.
Les choses deviennent compliquées pour nos deux héros Manon et Alexandre. Ils sont à la fois poursuivis par la police et les Mages de Couleur :
– les Mages de Couleur, car la présence d'un ou plusieurs Mage(s) Noir(s) à Paris est mauvaise, et inquiète grandement le Conseil. Depuis que Manon est devenue Mage Noir à part entière, la traque a commencé. Les Mages de Couleur ont envoyé leurs Traqueurs, de redoutables chiens blancs insensibles à la magie, pour débusquer les deux jeunes gens.
– la police, car avec les récents évènements et le passé d'Alexandre, cette dernière a dû intervenir plus d'une fois, sans voir le côté fantastique de l'histoire. Alexandre est accusé du kidnapping de Manon, ce qui va leur poser problème et contrarier leurs plans.
Manon et Alexandre n'ont donc d'autre choix que de fuir Paris, partant à la recherche des derniers Mages Noirs de France, à Nice. Un road-trip commence alors, à dos de scooter volé, en plein mois de novembre. Les conditions sont rudes (le froid, le vent, la pluie…), mais ils n'ont pas vraiment le choix, alors ils se serrent les coudes, malgré les épreuves… Ils sont trop choupi !
La suite de mon avis :
https://profiteroleslovesbooks.wordpress.com/2015/07/20/levasion/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AnoudineAnoudine30 novembre 2015
-Tu est amoureux, prononce-t-elle.
-Hein?
-Tu as beau jouer les machos, tu est amoureux de moi.
What?
-T'as fumé, qu'est-ce que tu racontes?
-Malgré les dangers, tu restes toujours près de moi.J'essaie de te décourager, et tu ne pars pas.C'est une belle définition de l'amour.
-Euh non, c'est une définition de merde.
Elle tourne sur elle-même, me tire la langue, toute fière.
-Tu peux me dire ce que tu voudras.Je le sais, maintenant.J'en suis convaincue.
-Et?
-Et ça fait du bien.
Je n'ai pas le temps de lui dire qu'elle est complètement folle, et qu'est-ce que c'est cette manière de prétendre que je suis amoureux, et elle se prend pour qui, et de toute façon c'est quoi l'amour, et si ça se trouve je vais me barrer demain et elle l'aura cherché, quand elle se glisse dans mes bras pour m'embrasser.
Bon, d'accord, je suis peut-être amoureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JumaxJumax12 juillet 2015
- Ben désolé, c'était lui ou moi, je grogne.
- Pour le bien de tous, il aurait mieux valu que ce soit toi, grimace Nicolas.
- Pour le bien de moi, j'ai préféré que ce soit lui.
Commenter  J’apprécie          140
JumaxJumax11 juillet 2015
- Alexandre, ce n'est pas une bonne idée.
- Tu seras là première surprise le jour où j'en aurai du ne bonne.
Commenter  J’apprécie          200
StellabloggeuseStellabloggeuse28 septembre 2015
Je n’ai pas le temps de lui dire qu’elle est complètement folle, et qu’est-ce que c’est que cette manière de prétendre que je suis amoureux, et elle se prend pour qui, et de toute façon c’est quoi l’amour, et si ça se trouve je vais me barrer demain et elle l’aura bien cherché, quand elle se glisse dans mes bras pour m’embrasser. Bon, d’accord, je suis peut-être amoureux.
Commenter  J’apprécie          40
StellabloggeuseStellabloggeuse28 septembre 2015
Au moment où j’allais abandonner, l’image d’Alexandre s’imprima dans mon esprit. J’ignorais ce qu’il avait subi cette nuit, mais j’imaginais que cela avait été violent. Il avai été capable de repousser des migraines qui auraient rendu n’importe qui fou, de me sauver dans des circonstances impossibles – et ce matin il m’avait regardée avec crainte. Oui, j’avais dû le blesser cette nuit. Pourtant, il était toujours là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le Noir est ma couleur, tome 1

1. Combien y a t'il de couleurs dans le Spectre ( sans le Noir ) ?

5
6
7
8

5 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari de Olivier GayCréer un quiz sur ce livre