Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Natalie Zimmermann (Traducteur)

ISBN : 2745952862
Éditeur : Milan (2011)


Note moyenne : 3.73/5 (sur 85 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Par une froide nuit de Noël, trois enfants sont chassés de chez eux par des forces maléfiques. Dix ans plus tard, Kate, Michael et Emma sont envoyés dans un mystérieux orphelinat où les attend un atlas enchanté. S’ils veulent sauver leur famille, les enfants devront d’a... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (28)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par murielan, le 16 mars 2013

    murielan
    Kate, Michael et Emma sont trois enfants abandonnés par leurs parents pour les protéger. Ballotés d'un orphelinat à l'autre, ils arrivent à Cambridge Falls dans une demeure très étrange. La découverte d'un livre aux pouvoirs magiques va leur permettre de voyager dans le temps et les propulser dans un monde inconnu peuplé de nains, de magiciens, de monstres et d'une méchante sorcière...
    Un roman très agréable à lire, plein de fantasy et d'aventures.
    Kate, l'aînée des trois enfants, est vraiment attachante dans sa volonté de protéger sa fratrie coûte que coûte; Michael, au départ assez réservé, va se révéler au fil de leurs aventures et Emma est touchante dans son désir de se battre avec courage. le destin semble leur réserver bien des surprises !
    Un roman que j'ai apprécié et qui devrait plaire aux ados. D'ailleurs j'enchaîne de ce pas avec le tome 2...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Archessia, le 20 avril 2011

    Archessia
    Kate, Michael et Emma son frères et soeurs, et ont toujours vécus dans des orphelinats. Kate n'a que de très vagues souvenirs de cette nuit de Noël où elle vit leurs parents pour la dernière fois. Enfants et parents ont été emportés en catastrophe au couvert de la nuit, pour au final être séparés l'un de l'autre.
    Après plusieurs années (et presque autant d'orphelinats), les voilà envoyés dans un vieux manoir où ils se retrouvent seuls avec trois étranges personnes.
    Le plus mystérieux étant le Docteur Stanislas Prym, vieil homme cachant pas mal de secrets, et apparemment, magicien !
    Quand les enfants tomberont sur un étrange livre les faisant voyager dans le passé, ils découvriront un monde peuplé de magie et de dangers, et plus ils voyageront dans l'espace et le temps, plus ils en apprendront sur leurs parents et leurs origines.
    Je suis bien contente d'avoir eu l'occasion de lire ce livre !
    J'avoue que je m'attendais un peu à quelque chose de déjà vu, un mélange de Narnia, Orphelins Baudelaire, Boussole d'or, tout ça quoi.
    Alors, bien sûr que l'on peut voir un air de déjà-vu dans la forme, mais le fond est quand même bien savoureux !
    Le défaut que je pourrais soulever de prime abord, c'est que le début est assez brouillon.
    Ca part un peu dans tout les sens, ça va très vite, et on a presque du mal à suivre et à comprendre où l'auteur veut en venir.
    A part ça, franchement, c'est que du bonheur, car une fois l'histoire lancée, on reste scotché au livre et je trouvais le moindre prétexte dans la journée pour en lire quelques pages.
    Déjà, il est assez facile de s'attacher aux enfants.
    Kate est très touchante dans le rôle de la grande soeur protectrice, on sent qu'elle prend son rôle très à coeur, mais que ça lui pèse énormément. Bien qu'elle aime plus que tout son frère et sa soeur, elle aimerait pouvoir vivre comme une enfant, et ne pas avoir cette énorme responsabilité.
    Michael est l'érudit de la fratrie, notant dans son carnet tout ce qui l'intéresse et vouant un culte sans limites au mythe des nains.
    Emma m'a beaucoup fait rire, c'est la bagarreuse du groupe ! Bien que petite, elle n'hésite pas à user de ses poings dès qu'elle doit se faire entendre, ou pour défendre ceux à qui elle tient. C'est également elle qui m'a le plus émue.
    Concernant les personnes qui les entourent, on peut dire qu'ils sont tous hauts en couleurs !
    Je ne vais pas m'attarder sur chacun d'entre eux, histoire que vous ayez quand même des surprises =D Je vais juste dire que mes favoris sont sans conteste Gabriel, qui m'a énormément touchée (et dont le charisme ne m'a pas laissé insensible, huhu) et Mlle Salix, super drôle, malgré son petit rôle dans le récit. Je suis sûre que les jeunes lecteurs vont l'adorer ^^
    Pour ce qui est de l'histoire, comme je l'ai dit, à part des débuts un peu cafouillants, le reste est très digeste et même assez addictif.
    Une fois que l'on est bien entré dans le livre, il est difficile de le déposer sans en connaître le fin mot (et encore ! Car ce n'est que le premier tome d'une trilogie).
    Le développement est assez classique en soi et on retrouvera certains "clichés" propres à ce style de roman.
    Mais le style de l'auteur apporte un grand plus, osant offrir des facettes plus noires au lecteur, n'hésitant pas à faire souffrir ses personnages, par exemple.
    L'écriture est loin d'être enfantine, et il va au bout de la pensée des trois enfants, montrant leurs faiblesses, leurs espoirs et leurs envies à nu.
    De quoi se rapprocher encore plus d'eux, et même de s'identifier par moments, les sentiments étant décris de façon très réaliste.
    La magie a ici une place très importante, et la manière dont elle est traitée est intelligente, presque réaliste, en fait.
    Petit plus pour ceux qui sont durs de comprenure (comme moi =D ) les explications sur les divers évènements et le fonctionnement de la magie sont clairement données et très bien intégrées dans la narration, sans casser le rythme.
    Ce qui est définitivement positif, vu qu'avec les voyages dans le temps et l'espace, il est facile de s'y perdre, parfois.
    Les amateurs de mondes magiques risquent d'être séduits par les magiciens, créatures et autres monstres peuplant ces pages. En tout cas, ce fut le cas pour moi.
    Une jolie surprise qui m'a enchantée et qui m'a fait voyager ! Rendez-vous le 11 mai chez votre libraire pour vous procurer votre exemplaire.

    Lien : http://archessia.over-blog.com/article-les-livres-des-origines-tome-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

  • Par docidf, le 08 novembre 2011

    docidf

    L'atlas d'Emeraude / STEPHENS, John
    Milan – Mai 2011 – 441 p.
    ISBN 978-2-7459-5286-8 - Prix : 14,90 €
    Résumé : Trois jeunes enfants, Kate (4 ans), Michaël (2 ans) et Emma (bébé) sont arrachés à leurs parents la veille de Noël. Dès lors ils vont d'orphelinat en orphelinat, intiment persuadés que leurs parents les aiment et reviendront les chercher ; ce sentiment résonne en eux comme une lointaine promesse. Dix années ont passé au moment où les enfants sont accueillis dans l'orphelinat dépeuplé de Cambridge Falls dans une contrée extrêmement reculée et sauvage. En visitant la vieille bâtisse, ils découvrent dans une salle cachée un étrange grimoire qui va les propulser quinze ans en arrière au même endroit. le village est alors sous le joug d'une sorcière qui garde prisonniers tous les enfants des environs pour contraindre leurs pères à chercher un livre doté de pouvoirs magiques, l'atlas d'Emeraude. Kate, Michaël et Emma décident de combattre cette sorcière et de délivrer les enfants.
    Mots-clé : FANTASTIQUE / AVENTURE / VOYAGE DANS LE TEMPS / RELATION ENTRE FRERE ET SŒUR / MAGIE /
    Commentaires : Un livre d'aventures fantastiques avec voyage dans le temps, nains, monstres hurleurs et personnages hauts en couleurs dans un monde plutôt sombre. Les allers et retours dans le temps rendent l'histoire parfois un peu compliquée mais les péripéties s'enchaînent sans être prévisibles et ce récit original se lit d'une traite. Les héros du livre sont dotés de caractères bien trempés et plein de courage et les rapports qu'ils ont comme frère et sœur sont vraies, réalistes et profonds. L'amour indéfectible qu'ils portent à leurs parents les aide à se réconcilier et les poussent à leur faire confiance et à espérer leur venue.
    L'atlas d'Emeraude est le premier des trois livres retrouvé par les enfants et donc le premier tome d'une trilogie.
    Pistes de discussion :
    • N'est-il pas dangereux de vouloir changer les évènements ?
    • Est-ce si difficile d'accepter ses sentiments (colère contre les parents) ?
    • Est-ce bénéfique ou négatif d'être responsable de ses frères et sœurs quand on est un enfant soi-même ?
    • Kate , Michaël et Emma attachent-ils trop d'importance à leurs lien familiaux ?
    • Pourquoi être maléfique peut-il se payer très cher ?


    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Kirakira80, le 04 novembre 2011

    Kirakira80
    Par une froide nuit d'hiver, Kate, Michael et Emma sont arrachés à leur famille et à leur foyer pour fuir un ennemi inconnu. Ballottés d'institution en institution, ils atterrissent dix ans plus tard dans le manoir du Docteur Pym. Au cours d'une expédition à la découverte de l'étrange orphelinat, ils découvrent un livre aux mystérieux pouvoirs, l'Atlas d'Emeraude, et comprennent rapidement que ce livre est sans doute le moyen pour eux de retrouver leur famille.
    Mais pour cela, il faudra d'abord affronter la Comtesse et son armée de hurleurs…
    C'est d'abord sa splendide couverture qui a attiré mon attention… Elle et les affiches qui ont envahi les rues cet été et qui faisaient de ce livre le "nouvel Harry Potter"… Bien sûr, on sait que c'est une histoire de marketing ! Mais on a envie d'y croire… On attend un digne successeur à la série à succès de J.K. Rowling… Alors on craque…
    Lorsque j'ai commencé le roman, j'ai craint le pire : trois orphelins maltraités et ballottés d'orphelinat en orphelinat… Cela sentait le déjà-vu : je ne pouvais m'empêcher de penser aux Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, une série à laquelle je n'avais pas adhéré. Mais très vite, cette impression a fait place à une bonne surprise.
    Style agréable et fluide, bien loin des commentaires pessimistes et agaçants de Lemony Snicket, personnages attachants au caractère bien trempé (avec une mention spéciale pour Kate, sans doute mon personnage préféré, et Gabriel, le colosse au cœur tendre), méchante inquiétante à souhait (et je ne parle même pas de son armée de hurleurs !!!), histoire lancée par un élément inattendu (une simple photographie glissée dans l'Atlas d'Emeraude) et qui se révèle très vite palpitante… Les points positifs ne manquent pas ! D'autant que si l'intrigue principale trouve son dénouement à la fin du premier tome, elle ouvre toutes sortes de pistes qui ne peuvent que nous donner envie de lire la suite.
    Au final, un premier tome prometteur qui nous entraîne dans une histoire palpitante de voyage dans le temps… Peut-être pas le "nouvel Harry Potter" mais un chouette bouquin tout de même.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par belledenuit11, le 14 juin 2011

    belledenuit11
    La première chose qui m'ait attirée vers ce livre c'est sa couverture. Elle donne un aspect vieilli de l'ouvrage et avec ça la boussole, la montre et la photo m'intriguaient. J'ai eu la chance de le gagner à un concours et autant vous dire qu'il n'est pas resté longtemps dans ma PAL.
    C'est un roman jeunesse, certes, et malgré son petit défaut j'ai passé un très bon moment de lecture.
    * * *
    L'histoire démarre le soir de Noël. Kate a 4 ans. Son frère, Michaël, en a 2 et sa soeur Emma est encore un bébé. Alors que l'aînée vient de s'endormir, sa mère vient la réveiller et lui demande de prendre soin de ses frère et soeur. Il n'y a aucune explication. Ils n'ont pas le temps. La séparation est brutale.
    Du jour au lendemain, et pendant 10 ans, les enfants vont passer d'orphelinat en orphelinat jusqu'au jour où ils arrivent à celui de Cambridge Falls. A partir de là, des phénomènes étranges vont se produire et c'est une aventure passionnante mais aussi terrifiante qui les attend.
    Au départ, j'ai eu un peu de mal à me placer dans l'histoire. On sait dès le début que quelque chose cloche mais on ne sait pas quoi exactement : pourquoi on réveille les enfants, où ils vont et surtout qui les emmène. On vit uniquement la scène de la séparation. Ca c'est le prologue.
    Et brusquement, dès le 1er chapitre, nous voilà catapultés dix ans plus tard. On ne saura rien de ce qui s'est passé entre-temps. Là n'est pas l'essentiel.
    L'histoire va donc nous raconter la vie de Kate, Michaël et Emma dans un monde au-delà du réel. Si de prime abord c'est un peu déconcertant, j'avoue que plus j'avançais et plus je me prenais au jeu de la narration et je vivais l'histoire comme si j'étais un personnage à part entière. le lecteur vit avec les enfants tout ce qui leur arrive.
    Sans trop en dire pour ne pas dévoiler l'ouvrage, on rencontre des nains, une Comtesse, des montres (les morum cadi - appelés aussi les Hurleurs, des salmac-tar - "monstres aveugles aux griffes comme des rasoirs"), des géants, un magicien...
    Tout une panoplie de personnages qui font de "L'atlas d'émeraude" un ouvrage très vivant et intéressant parce que l'intrigue est aussi bien trouvée et surtout très bien menée du début à la fin.
    Il n'y a aucun temps mort à partir du moment où l'action est vraiment lancée (fin du chapitre 3, soit 50 pages environ).
    Je n'ai rien trouvé de déplaisant dans ce livre si ce n'est, par moment, un style trop jeunesse. Cela n'arrive que rarement puisque dans la globalité je n'ai pas été gênée par la narration mais j'avoue que dans certains dialogues, les échanges étaient un peu trop enfantins à mon goût.
    Mais bon, c'est juste un ressenti personnel et honnêtement il ne faut surtout pas que vous passiez à côté de ce livre juste à cause de ce petit bémol.
    Je l'ai déjà dit et je le répète : ma lecture a été prenante, intéressante, vivante; les personnages sont attachants et ils vont devoir apprendre à agir par eux-mêmes et prendre des décisions qui auront forcément des conséquences.
    C'est vraiment un très bon ouvrage et il me tarde maintenant de lire la suite puisque ce livre est le premier tome d'une trilogie.

    Lien : http://boulimielivresque.blogspot.com/2011/06/latlas-demeraude.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Elbakin.net , le 02 août 2011
    [..] des points positifs nous viennent à l’esprit sans difficulté mais les personnages ne sont pas assez attachants ou leurs aventures assez délirantes ou émouvantes pour dépasser le stade de la lecture de pur divertissement. 3/5
    Lire la critique sur le site : Elbakin.net

> voir toutes (10)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par raton-liseur, le 12 octobre 2011

    Though wizards, they were also men. And like men throughout time, they could not imagine a world where they would cease to matter. So what did they do, these wise, foolish men? They wrote their secrets down, those things said at the birth of the universe, the words spoken aeons ago, in the darkness and the silence, to call everything into being, all so that they, through their knowledge, would endure.
    (…) Their ancestors had understood. Some things are too powerful to be controlled by any one person. For this reason, the knowledge had always been divided among the council, with none knowing exactly what the other possessed. In this way, there was safety. When it was proposed that the secrets be collected, there were voices that argued against it. Who said such power, gathered together in one place, was too dangerous, that perhaps it should be lost. But other voices won out, and thus the great magics were commited to simple paper. (p. 106-107, Chapitre 7, “Guests of the Countess”).

    Tentative de traduction : « Tout magiciens qu’ils étaient, c’étaient aussi des hommes. Et comme les hommes de tous temps, ils ne pouvaient imaginer un monder où ils auraient cessé d’être. Que firent alors ces hommes sages et fous ? Ils écrivirent tous leurs secrets, ces paroles dites à la naissance de l’univers, ces mots prononcés dans la nuit des temps, dans la nuit et le silence, pour créer toutes choses, pour ainsi continuer à exister, à travers leur savoir.
    (…) Leurs ancêtres l’avaient compris. Certaines choses sont trop puissantes pour être contrôlées par une seule personne. C’est pourquoi ce savoir avait toujours été partagé entre les membres du conseil, sans qu’aucun ne sache tout à fait ce que l’autre possédait. Ainsi, la sécurité était préservée. Quand il fut suggéré que tous les secrets soient réunis, des voix s’y opposèrent. Disant qu’un tel pouvoir, rassemblé en un seul lieu, était trop dangereux, qu’il valait peut-être mieux qu’il soit perdu. Mais les autres voix l’emportèrent, et ainsi, toutes les grandes et belles magies furent réduites à des mots sur le papier. »
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Josyy, le 20 décembre 2011

    "La petite fille fut tirée de son sommeil. Sa mère se penchait au-dessus d’elle.
    - Kate, lui disait-elle d’une voix basse et pressante, écoute-moi bien. J’ai besoin que tu fasses quelque chose pour moi. J’ai besoin que tu t’occupes de ton frère et de ta sœur. Tu comprends ? Il faut que tu t’occupes de Michael et d’Emma
    - Qu’est-ce...
    - Je n’ai pas le temps de t’expliquer. Promets-moi que tu veilleras sur eux.
    - Mais...
    - Oh, Kate, je t’en prie ! Promets-le-moi !
    - Je... je te le promets.
    C’était Noël."
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par Celine_72, le 08 juin 2011

    - Abandonnée par ceux que vous chérissez le plus au monde. La blessure est là, comme un ombre au-dessus de vous. Mais je peux la faire disparaître. Ce serait si facile...Elle écarta la main. Un filament gris en spirale tenait à son doigt. On aurait dit qu'elle le sortait de la poitrine de la jeune fille.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par raton-liseur, le 12 octobre 2011

    “Yes, if we confront the witch and fail, we are doomed. All we are, all our history, all our stories, will be wiped from the memory of the world. And yet”-she turned slowly, looking across the congregation-“we have no choice but to fight.” (p. 255, Chapitre 15, “To the Dead City”).

    Tentative de traduction : « Oui, si nous nous soulevons contre la sorcière et que nous échouons, nous sommes perdus. Tout ce que nous sommes, toute notre histoire, toutes nos légendes, seront effacés de la surface du monde. Et pourtant, dit elle en tournant doucement sur elle-même, regardant l’assemblée, nous n’avons d’autre chose que de nous battre. »
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par murielan, le 16 mars 2013

    - Vous voulez dire qu'il y en a plusieurs ? intervient Kate.
    - Oui. Les magiciens ont rédigé trois grands livres, qu'ils ont intitulés les Livres des Origines. Et ils les ont enfouis très profondément sous la cité, dans un caveau secret.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

> voir toutes (2)

Videos de John Stephens

>Ajouter une vidéo
Vidéo de John Stephens

John Stephens - L'Atlas d'Emeraude .
Premier roman ? Oui ! premières aventures ? Non ! John Stephens, l'un des scénaristes des Gilmore Girls et des Gossip girl à l'habitude d'écrire en série. de passage à Paris, nous avons eu le plaisir de le rencontrer et nous avons pu ainsi parler du premier tome de sa saga L'Atlas d'Emeraude (Milan jeunesse). Rencontre. Interview réalisée pour et par Les Histoires Sans Fin.com, site spécialisé en littérature jeunesse et adolescente. (http://www.leshistoiressansfin.com)








Sur Amazon
à partir de :
11,00 € (neuf)
6,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Livre des origines, tome 1 : L'atlas d'Émeraude par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de John
Stephens(1) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (162)

> voir plus

Quiz