Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2756014192
Éditeur : Delcourt (2008)


Note moyenne : 4.04/5 (sur 69 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
"Alors qu’il se rend aux funérailles de son grand-père, Daikichi apprend que ce dernier avait eu, dans les dernières années de sa vie, une relation avec une jeune femme. De cet amour est né une petite fille, Rin, qui a désormais six ans. Rin est donc la fille de son gra... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (24)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

  • Par trust_me, le 14 juin 2013

    trust_me
    Daikichi, jeune célibataire de 30 ans, découvre avec stupéfaction à la mort de son grand-père que ce dernier a une fille de 6 ans. Une fille dont la maman a disparu sans laisser de trace et dont le père vient de décéder à 79 ans. Une fille qui n'est autre que sa tante ! Après la cérémonie funéraire, la famille se réunit pour décider du sort de l'enfant. Personne ne semble disposé à l'accueillir. Furieux de constater que chacun se trouve une excuse pour se défausser, Daikichi est déterminé à prendre en charge la petite Rin. Commence alors une drôle de cohabitation entre un garçon n'ayant jamais eu de contact avec des enfants et une gamine taciturne en manque d'affection. Mais peu à peu ces deux-là vont trouver leurs repères et commencer à s'apprivoiser mutuellement.
    Alors que l'auteure aurait pu orienter son histoire vers un registre purement humoristique en jouant sur le bouleversement engendré par l'intrusion d'une fillette dans la vie d'un célibataire endurci, elle a préféré faire preuve de davantage de finesse. Sont notamment abordés des problèmes très concrets comme le besoin de trouver une garderie ou les vêtements à acheter. Il y a également les questions que se pose Rin par rapport à la mort, les interrogations de Daikichi sur la carrière brillante qu'il va peut-être devoir mettre entre parenthèse... L'air de rien, cela amène une réflexion sur la responsabilité individuelle et l'égoïsme de la société japonaise qui laisse bien peu de place à l'altruisme. Tout cela sans donner de leçon, avec beaucoup d'humanité et en ne forçant le trait à aucun moment.

    Au niveau graphique, j'ai apprécié le dessin de Yumi Unita, finalement assez proche de la ligne claire européenne. C'est simple, d'une grande lisibilité. de plus, l'absence quasi systématique de décor n'est pas un handicap, au contraire, ce coté épuré permet de recentrer l'attention sur les expressions et les attitudes des personnages.

    Un manga instructif, intelligent et touchant qui porte un regard lucide sur la place difficile qu'occupe la parentalité dans le Japon d'aujourd'hui. J'ai maintenant hâte de connaître la suite !


    Lien : http://litterature-a-blog.blogspot.fr/2013/06/un-drole-de-pere-t1-yu..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 24         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Lagagne, le 15 février 2014

    Lagagne
    Un excellent manga qui se lit vite et bien, et met en scène des sujets qui ne sont pas si simples.
    La petite Rin, enfant innocente de 6 ans devenue orpheline, se retrouve près d'être placée en institution alors qu'elle fait partie d'une grande famille. Oui mais voilà, elle est une enfant cachée et personne ne veut s'occuper d'elle. Personne sauf Daikichi, surprenant célibataire de 30 ans, qui ne supporte pas l'attitude de sa famille à l'égard de cette petite et décide de la prendre avec lui. Mais cette décision est impulsive, et ce n'est pas simple de se retrouver d'un coup père lorsque l'on a aucune affinité avec les enfants.
    Cette situation est dessinée avec tendresse et simplicité. le quotidien y est bien esquissé. Cela fait du bien de lire un manga posé, ou la violence et la sexualité sont absents (ou quasi, il est juste mentionné que Daikichi n'est pas à l'aise avec les femmes).
    J'ai été touchée par cette histoire et lirai très certainement la suite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Mero, le 18 juillet 2013

    Mero
    Pas facile d'être un père quand on est encore un fils. Être la pierre angulaire de tout un complexe édifice...
    J'ai repensé nostalgiquement aux paroles de la chanson de Bruno Maman en lisant ce joli manga à la fois tendre et mignon sur sa forme mais pourtant complexe sur le sujet de la paternité. Rin est le fruit d'une union cachée entre un septuagénaire qui vient de décéder et de sa jeune maitresse qui l'a abandonnée sans lui dire pourquoi. Elle se retrouve seule, avec des gens qu'elle ne connait pas et qui ne la désire pas au milieu des tabous et des non-dits qu'une telle situation impose. Cela m'a tout de suite rappelé le manga Ayako qui abordait le poids du secret concernant les enfants illégitimes dans les familles nippones .
    Dans ce premier tome, un jeune trentenaire un peu paumé devient le drôle de papa improvisé de la petite Rin, il va être confronté pour la première fois aux devoirs de père dans une société aux codes devenus très complexes.
    Entre l'achat des vêtements, les problèmes de garderie, les heures de travail qui n'en finissent plus, et tout un monde entier à faire comprendre à une jeune fillette de 6 ans, la tâche s'annonce loin d'être facile pour Daikichi qui devra inculquer des valeurs qu'il à peine à comprendre lui même.
    Un très joli premier tome émouvant, qui s'annonce plein de promesse pour la suite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Shan_Ze, le 05 mars 2014

    Shan_Ze
    Daikichi Kawachi a 30 ans, célibataire et il fait des heures supplémentaires à son boulot. A l'enterrement de son grand-père, il fait la connaissance de Rin Kaga, 6 ans, la fille illégitime de son grand-père. Comme personne ne veut s'occuper d'elle, il décide de devenir le tuteur de la petite fille.
    Devenir directement père à 30 ans d'une petite fille de 6 ans, ce n'est pas facile. Daikichi découvre la difficulté de s'occuper d'un enfant, les sacrifices qu'il faut faire. Il comprend alors les femmes qui sacrifient leur travail pour s'occuper de leurs enfants.
    La relation entre un père/tuteur et son enfant est abordée quand Daikichi essaye de comprendre Rin pour pouvoir combler les besoins de Rin ou de trouver des solutions pour s'occuper d'elle.
    Des dessins curieux parce qu'ils m'ont paru au premier abord froids mais Yumi Unita possède assez d'humour pour rendre ses dessins plus vivants et chaleureux. Un scénario très original mais en même temps tellement ordinaire parce que c'est le quotidien de beaucoup de parents.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par yoshi73, le 26 avril 2011

    yoshi73
    Quand Daikichi enterre son grand-père, il a la surprise de découvrir que celui-ci avait une fille de 8 ans, Rin, dont il avait caché l'existence à toute sa famille. Abandonnée par sa mère, Rin est seule au monde. Alors que les membres de la famille trouvent tous une bonne raison pour ne pas l'accueillir chez eux, Daikichi, excédé par leurs agissements, décide de prendre cette petite fille chez lui. Ce coup de tête lui vaut l'étonnement de tous, lui le premier. Il repart donc à Tokyo accompagné de la fillette. Daikichi ne se rend pas compte du temps et de l'attention que prennent un enfant. L'arrivée de Rin va vite bouleverser la vie tranquille et égoïste de ce célibataire. Il va faire des sacrifices pour s'occuper au mieux de la petite, notamment en changeant de travail pour être plus disponible et goûter aux joies des réunions en tout genre liés à la scolarité de Rin.
    Ce manga, très frais, est une vraie bonne surprise! Je n'étais pas à 100% convaincue par les couvertures, mais, une fois entrée dans cette histoire, je me suis vite attachée aux personnages. Rin, en premier lieu, cette petite fille qui sort de l'ombre et dont personne ne veut au moment où elle est la plus vulnérable: la mort de son père. Daikichi ensuite, cet homme de 30 ans, éternel adolescent qui va laisser Rin entrer dans sa vie et se sacrifier pour elle au même titre que si elle avait été sa propre fille. le ton est plein d'humour et de sensibilité et j'ai apprécié les dessins! Bref, une jolie petite découverte.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Mero, le 18 juillet 2013

    J'entends encore maman prononcer ce mot... " Tu n'imagines pas tout ce que j'ai sacrifié pour vous élever ! ". Je m'en souviens parfaitement parce que sur le coup ça m'a choqué. En imaginant qu'elle ait été sincère... Ça voudrait dire qu'elle a renoncé à une partie de sa vie pour nous ? C'est ça, élever un enfant ? J'ignore si c'est sorti du fond de son coeur ou si elle a dit ça sous l'emprise de la colère et je comprends que ça ait pu être difficile, mais ça m'a quand même fait de la peine.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par Mero, le 18 juillet 2013

    Ce n'est qu'une enfant après tout, il y a plein de choses qu'elle ne peut pas comprendre. Comme les raisons qui ont poussé sa mère à partir ou la mort de pépé. Tout ce qu'elle voit, c'est qu'ils l'ont laissée... toute seule.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Mero, le 18 juillet 2013

    Les enfants, ça s'imagine que si les adultes sont de mauvaise humeur c'est à cause d'eux et ils ont l'impression qu'on est en train de les gronder.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Yumi Unita

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Yumi Unita

USAGI DROP La version film d'animation de la série "Un drôle de père"








Sur Amazon
à partir de :
9,95 € (neuf)
6,29 € (occasion)

   

Faire découvrir Un drôle de père, tome 1 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz