AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.06/5 (sur 101 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Burlington, Iowa , le 11/01/1887
Mort(e) à : Baraboo, Wisconsin , le 21/04/1948
Biographie :

Aldo Leopold est un forestier, écologue et environnementaliste.

Il suit ses années d'études secondaires à l'école prestigieuse de Lawrenceville dans le New Jersey, avant de continuer ses études à l'école de sylviculture de l'Université Yale. Il obtient sa maîtrise dans cette science en 1909. Sa vie professionnelle rassemblera ses différentes passions : sylviculture, écologie, écriture.

Il est employé pendant 19 ans par le service forestier américain, travaillant dans le Sud-Ouest des États-Unis (Nouveau-Mexique et Arizona), avant d'être transféré en 1924 vers un laboratoire de produits forestiers à Madison, en Wisconsin. En 1928, il quitte le service forestier et commence à travailler en indépendant, faisant principalement de la surveillance de l'environnement dans tous les États-Unis.

En 1933, il est nommé professeur dans la section de gestion de l'économie agricole à l'Université du Wisconsin à Madison. Il vit alors dans une maison de deux étages près du campus, avec sa femme et ses enfants. Il enseigne dans cette université jusqu'à sa mort.

Leopold est mort en 1948 d'une crise cardiaque en combattant un feu dans une ferme voisine. Aujourd'hui, sa maison est une des monuments officiels de la ville de Madison.

Aldo Leopold a influencé le développement de l'éthique environnementale moderne et le mouvement pour la protection des espaces naturels.

Il est considéré comme l'un des pères de la gestion de la protection de l'environnement aux États-Unis. Il a pratiqué la pêche et la chasse tout au long de sa vie.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Aldo Leopold   (6)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
J'ai lu de nombreuses définitions de ce qu'est un écologiste, et j'en ai moi-même écrit quelques-unes, mais je soupçonne que la meilleure d'entre elles ne s'écrit pas au stylo, mais à la cognée. La question est : à quoi pense un homme au moment où il coupe un arbre, ou au moment où il décide de ce qu'il doit couper ? Un écologiste est quelqu'un qui a conscience, humblement, qu'à chaque coup de cognée il inscrit sa signature sur la face de sa terre. Les signatures diffèrent entre elles, qu'elles soient tracées avec une plume ou avec une cognée, et c'est dans l'ordre des choses.
Commenter  J’apprécie          580
Concevoir l'Amérique comme une Histoire et la destinée comme un avenir, respirer le parfum d'un hickory à travers le silence des âges, c'est possible. Il nous suffit d'un ciel grand ouvert et de la volonté de faire usage de nos ailes. C'est-cela, plus que les bombes de M.Bush ou les bas Nylon de M.Dupont, qui fournit une preuve objective de notre supériorité sur les bêtes.
Commenter  J’apprécie          410
Aldo Leopold
L'enthousiasme des oies pour les hautes eaux est fort subtile, qui ne peut s'apprécier à sa juste valeur que si l'on a l'habitude de leurs commérage ; Mais l'enthousiasme des carpes est tellement visible qu'il est impossible de passer à côté.
A peine la crue a-t-elle humecté les touffes d'herbe qu'elles déboulent avec la prodigieuse énergie de cochons lâchés dans un pâturage.
Commenter  J’apprécie          241
Un peu plus loin, je tombe sur une tache sanglante entourée d'un grand arc de cercle dessiné dans la neige par les ailes d'une chouette. Le dégel, en délivrant le lapin de la faim, lui a fait oublier sa peur. La chouette est venue lui rappeler que les pensées printanières ne sauraient remplacer la prudence.

Janvier.
Commenter  J’apprécie          170
"Ce dont la jeunesse a besoin, c'est qu'on lui dise qu'il y a un bateau en construction dans sa propre cale sèche mentale, et que ce bateau est destiné à prendre la mer."
Commenter  J’apprécie          170
La culture des peuples primitifs est souvent intimement liée à leur faune. Ainsi les indiens des plaines mangeaient-ils les bisons, mais celui-ci déterminait aussi pour une bonne part leur architecture, leurs vêtements, leur langue, leur art et leur religion.
Commenter  J’apprécie          160
Il y a des gens qui peuvent se passer des êtres sauvages et d'autres qui ne le peuvent pas. Ces essais sont les délices et les dilemmes de quelqu'un qui ne le peut pas.
Tout comme le vent et les couchers de soleil, les êtres sauvages faisaient partie du décor jusqu'à ce que le progrès se mette à les supprimer. Nous sommes maintenant confrontés à la question de savoir si un "niveau de vie" encore plus élevé justifie son prix en êtres sauvages, naturels et libres. Pour nous, minorité, la possibilité de voir des oies est plus importante que la télévision, et la possibilité de trouver une pasque est un droit aussi inaliénable que la liberté d'expression.
Commenter  J’apprécie          141
L'homme assassine toujours ce qu'il aime; ainsi nous, les pionniers, nous avons tué notre nature sauvage. Certains disent que c'était nécessaire. Peut-être, mais je suis heureux de ne pas devoir être jeune à une époque où il n'y a plus de nature où profiter de sa jeunesse. À quoi bon la Liberté, sans espace vide sur la carte?
Commenter  J’apprécie          110
Chaque année, après les tempêtes de neige du coeur de l’hiver, survient une nuit de dégel où le tintement de l’eau qui goutte traverse le pays, réveillant sur son passage les créatures assoupies pour la nuit et d’autres qui dormaient depuis le début de l’hiver. La mouffette roulée en boule au fond de sa tanière déplie ses membres et risque une sortie dans cet univers humide, en traînant son ventre dans la neige. La trace de la mouffette marque l’un des premiers événements repérables de ce cycle de fins et de commencements qu’on appelle une année
Commenter  J’apprécie          100
On court deux dangers spirituels à ne pas posséder une ferme. Le premier est de croire que la nourriture pousse dans les épiceries. Le second, de penser que la chaleur provient de la chaudière.
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Aldo Leopold (167)Voir plus

Quiz Voir plus

Le seigneur des Anneaux

Quel est le métier de Sam ?

cuisinier
ébéniste
jardinier
tavernier

15 questions
5537 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..