AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 66 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Dunbar,Écosse , le 21/04/1838
Mort(e) à : Los Angeles , le 24/12/1914
Biographie :

John Muir , écrivain américain, né en Écosse, du XIXe siècle, était un des premiers naturalistes modernes.

Ses lettres, essais, et livres racontent ses aventures dans la nature et la vie sauvage, notamment dans les montagnes de la Sierra Nevada en Californie, où ils étaient lus par millions, et restent toujours aussi populaires aujourd'hui.

Son activisme direct a contribué à sauver la Vallée du Yosemite qui fut classée par national, grâce à lui, en 1890, et d'autres espaces sauvages. Le Sierra Club, qu'il a fondé en 1892, est maintenant une des plus importantes organisations de conservation des États-Unis.

Ses écrits et sa philosophie ont fortement influencé la formation du mouvement environnemental moderne. Sa démarche plutôt à contre-courant à son époque est finalement devenue prophétique.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Pour lui, un homme sans contact avec la nature, n'est rien du tout. Tout au long de sa vie, le scientifique et aventurier John Muir s'attachera à préserver les parcs nationaux américains. Il réussira même à convaincre le président Theodore Roosevelt de le soutenir dans son engagement. Culture Prime, l'offre culturelle 100% vidéo, 100% sociale de l'audiovisuel public, à retrouver sur : Facebook : https://facebook.com/cultureprime Twitter : https://twitter.com/culture_prime La newsletter hebdo : https://www.cultureprime.fr Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos France Culture : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
Podcasts (1)

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
mesrives   01 décembre 2019
Un été dans la Sierra de John Muir
Le vent nocturne raconte les merveilles des hautes montagnes, leurs fontaines et leurs jardins enneigés, leurs forêts et leurs bosquets ; leur topographie elle-même est inscrite dans leurs accents .
Commenter  J’apprécie          622
cardabelle   20 avril 2016
Un été dans la Sierra de John Muir
.

Nous sommes dans la montagne,

et la montagne est en nous,

dans chacun de nos nerfs,

pénétrant par chacun de nos pores et alors ,

notre corps devient transparent comme du verre

à la beauté qui l'environne,

comme s'il en était devenu une partie,

vibrant avec l'air et les arbres,

les courants et les rochers,

dans les vagues du soleil.

Une partie de la nature...immortelle...

un autre moi.
Commenter  J’apprécie          290
ivredelivres   25 septembre 2012
Célébrations de la nature de John Muir
Avec l’âge, les sources de plaisir se ferment l’une après l’autre, mais celles de la Nature ne se tarissent jamais.
Commenter  J’apprécie          220
liratouva2   14 février 2011
Un été dans la Sierra de John Muir
Aussi longtemps que je vivrai, j'entendrai les chutes d'eau, le chant des oiseaux et du vent, j'apprendrai le langage des roches, le grondement des orages et des avalanches et je resterai aussi près que possible du cœur du monde. Et qu'importe la faim, le froid, les travaux difficiles, la pauvreté!"
Commenter  J’apprécie          200
liratouva2   14 février 2011
Un été dans la Sierra de John Muir
12 juin. Encore une de ces magnifiques journées de la Sierra, au cours desquelles on a l’impression de se dissoudre et d’être absorbé, puis envoyé tout palpitant on ne sait trop où. La vie ne semble ni longue ni courte, et nous ne songeons pas plus à gagner du temps ou à nous dépêcher que les arbres et les étoiles. Voilà la véritable liberté, voilà une excellente et pratique sorte d’immortalité.
Commenter  J’apprécie          170
Folfaerie   24 mars 2011
Quinze cents kilomètres à pied à travers l'Amérique profonde : 1867-1869 de John Muir
Je me sentais complètement perdu au milieu de ces foules immenses, du vacarme des rues et de ces immeubles énormes. Je me disais souvent que cette ville, j’irais volontiers l’explorer si, comme une région de collines et de vallées sauvages, elle était vide d’habitants.
Commenter  J’apprécie          140
John Muir
Moccha   02 septembre 2018
John Muir
Et dans la forêt je pars, pour perdre mon esprit et retrouver mon âme.

- John Muir
Commenter  J’apprécie          150
Folfaerie   24 mars 2011
Quinze cents kilomètres à pied à travers l'Amérique profonde : 1867-1869 de John Muir
Massacrer les bêtes de Dieu pour le plaisir était à mon avis la plus « f__tue » besogne. « Elles ont été créés pour nous, disent ces prédicateurs suffisants, pour nous nourrir, nous divertir, ainsi que pour d’autres usages qu’on n’a pas encore découverts. » En se mettant à la place d’un ours qui conclut à son avantage un différend avec un chasseur malchanceux, on pourrait dire avec tout autant de justesse : « Les hommes et les autres bipèdes on été créés pour les ours, et grâce soit rendue à Dieu pour des griffes et des dents si longues ».



Si un chasseur chrétien va dans les forêts du Seigneur tuer les animaux dont IL prend soin ou des Indiens sauvages, tout est normal ; mais que parmi ces victimes ad hoc, prédestinées, un spécimen entreprenant aille dans les maisons ou par les champs et qu’il tue le plus méprisable de ces tueurs divins et verticaux, c’est un épouvantable sacrilège, et de la part d’Indiens un meurtre atroce ! Ma foi, je n’ai pas grande sympathie pour l’égoïsme distinctif de l’homme civilisé : si une guerre des races se déclarait entre les bêtes sauvages et Monseigneur l’Homme, j’aurais plutôt tendance à prendre parti pour les ours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ivredelivres   25 septembre 2012
Célébrations de la nature de John Muir
il allie la sûreté scientifique du jugement à une expression poétique qui donne à ses écrits un charme singulier
Commenter  J’apprécie          100
John Muir
BigDream   04 juillet 2017
John Muir
In every walk with nature, one receives far more than one seeks.
Commenter  J’apprécie          100
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..