AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.85 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Alexandre Astier est professeur d'Histoire-Géographie. Il a d'abord enseigné au Lycée Paul Langevin de Suresnes. Il est également membre du Centre de Recherche sur l'Extrême-Orient de l'université Paris-Sorbonne (CREOPS).

Il est spécialiste de l'histoire religieuse de l'Inde, notamment de l'hindouisme. Il est déjà l'auteur de plusieurs ouvrages dans la collection Eyrolles pratique : L'hindouisme, Histoire de l'Inde et Les maîtres spirituels de l'hindouisme.

Source : Amazon
Ajouter des informations
Bibliographie de Alexandre Astier (II)   (8)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
Danieljean   16 février 2016
Les maîtres spirituels de l'hindouisme de Alexandre Astier (II)
Cherchant avec réflexion en leurs âmes, les Sages trouvèrent dans le non-être le lien de l'être.
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   24 octobre 2020
Les fêtes religieuses de Alexandre Astier (II)
La fête de Holî a lieu pendant les deux jours qui suivent la pleine lune du mois de phâlguna (février-mars). Holî est connue comme la fête des couleurs où l’on s’asperge de poudres colorées. C’est aussi une fête en l’honneur du dieu Krishna.
Commenter  J’apprécie          20
Marine1608   22 avril 2022
L'hindouisme : Une synthèse d'introduction et de référence sur l'histoire, les fondements, les courants et les pratiques de Alexandre Astier (II)
Les spéculations principales, dans les Upanishad, portent sur le Soi et l'Absolu. Chaque homme possède un âtman, sorte d'âme individuelle de nature divine et donc identique à l'Absolu (brahman), réalité suprême et essence de tout ce qui existe. Tant que l'homme n'a pas réalisé cette identité, il demeure pris dans un cycle de renaissances ou réincarnations ; c'est la loi du karman, où chaque acte entraîne des conséquences.

L'intégration de l'âtman dans le brahman provoque la délivrance ou libération (c'est-à-dire la fin du cycle des renaissances), but ultime de l'hindouisme.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   31 janvier 2018
Histoire de l'Inde de Alexandre Astier (II)
Comme l’Europe, l’espace indien n’a pas connu d’unité politique dans son histoire. L’unification politique de la péninsule fut toujours partielle et relativement brève. Certains empires (maurya, gupta, moghol) ont réussi, pour un temps plus ou moins long, à regrouper sous leur autorité un grand nombre de principautés locales, cependant sans pratiquement jamais englober l’extrême sud. Ce n’est qu’au XIXe, siècle que la totalité de l’espace indien se trouve intégrée dans un même cadre politique par la colonisation britannique. Ce monde indien a été partagé, depuis la décolonisation en 1947, en deux puis trois États : le Pakistan à l’ouest, le Bangladesh à l’est (indépendant du Pakistan depuis 1971) et l’Union indienne.

L’Union indienne avec presque 3,3 millions de km2 est le sixième État le plus vaste du monde.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   31 janvier 2018
Histoire de l'Inde de Alexandre Astier (II)
Chaque âme est une entité éternelle, libre, de nature spirituelle mais prisonnière du karman considéré ici comme une matière qui vient se coller à elle lorsqu’elle agit ou qu’elle est affectée d’intentions et de sentiments.

Le but de l’être humain est de détacher l’âme du karman par l’ascétisme, la pénitence, la méditation et le souci obsessionnel de ne pas porter atteinte à toute forme de vie (ahimsâ) : c’est un processus extrêmement long et difficile qui peut s’étendre sur de très nombreuses vies. L’âme, finalement parvenue à sa libération, s’élève au plus haut du ciel, à la limite de l’univers où elle demeure pour l’éternité dans une béatitude omnisciente.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   31 janvier 2018
Histoire de l'Inde de Alexandre Astier (II)
Le délivré atteint la félicité suprême, il est au-delà du désir et de la souffrance, il se fond dans l’Absolu en perdant sa conscience distincte.

Dans les Brâhmana, être délivré de la mort dépend des actes (pratique correcte des rites et des sacrifices) et de la connaissance. Les Upanishad tendent à diminuer l’importance des actes et à exalter la connaissance. Le savoir devient déterminant pour s’assurer le salut. Il s’acquiert par une intériorisation, une intuition métaphysique et une maîtrise de l’esprit et du corps.

La délivrance est le fait d’un petit nombre d’êtres privilégiés, car la majorité des humains est condamnée à renaître.
Commenter  J’apprécie          00
Marine1608   23 avril 2022
L'hindouisme : Une synthèse d'introduction et de référence sur l'histoire, les fondements, les courants et les pratiques de Alexandre Astier (II)
Chaque fois que l'ordre de l'univers (dharma) est menacé, Vishnu s'incarne pour le rétablir. Les incarnations ou "descentes" sur la terre du dieu sont appelées des avatâra. Cette croyance est extrêmement populaire en Inde car elle a l'avantage de satisfaire la tendance monothéiste d'une partie de la société, éprise de spéculations spirituelles, ainsi que la masse des gens attachée à la multiplicité du divin.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   31 janvier 2018
Histoire de l'Inde de Alexandre Astier (II)
Le cœur de l’hindouisme est dorénavant stable ; ses valeurs, ses croyances et ses pratiques vont se maintenir de la période ancienne jusqu’à aujourd’hui. Cette base va être le modèle implicite autour duquel différentes tendances vont se développer (shivaïsme, vishnuïsme, tantrisme). Les temples et les images religieuses se multiplient.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   31 janvier 2018
Histoire de l'Inde de Alexandre Astier (II)
Renaissances et délivrance : atteindre le nirvâna

Cette connaissance de l’identité du Soi et de l’Absolu est difficile à acquérir : il faut rentrer en soi, quitter le moi grossier puis le moi affectif pour reconnaître son âtman et prendre conscience de son identité avec le brahman.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   31 janvier 2018
Histoire de l'Inde de Alexandre Astier (II)
Vishnu est représenté endormi, entre deux créations cosmiques, sur l’océan primordial. Il est couché sur le serpent aux mille têtes, Shesha. Une plante de lotus sort de son nombril et supporte Brahmâ qui a la tâche de créer l’univers conçu par Vishnu.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

1984 - Orwell

Comment s'appelle le personnage principal du roman ?

Wilson
Winston
William
Whitney

10 questions
2006 lecteurs ont répondu
Thème : 1984 de George OrwellCréer un quiz sur cet auteur