AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.5 /5 (sur 216 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) le : 10/01/1950
Biographie :

Alice Clayton a travaillé dans l'industrie cosmétique avant de se consacrer à l’écriture de romance.

Elle est l’auteur de plusieurs séries dont la trilogie "Redhead" (2010-2013) et la saga "Cocktail", dont le premier tome est "Wallbanger" (2012).

Elle habite Saint-Louis.

son site : http://aliceclayton.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/AuthorAliceClayton/

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   14 janvier 2018
Wallbanger de Alice Clayton
- Chérie, attends un peu de voir notre cher Simon, s'exclama Euan. C'est un sacré spécimen !

Antonio nous rejoignit dans le couloir et m'offrit un cocktail bien tassé.

- Oh oui, c'est un amour ! confirma ce dernier. Si j'avais été plus jeune de quelques années... ajouta-t-il d'un air rêveur.

Il afficha une mine déconfite face au regard assassin d'Euan par-dessus son verre.

- Si tu étais plus jeune, tu ferais quoi exactement ? Sois réaliste ! Ce garçon, c'est du filet mignon. Nous, nous ne sommes au mieux que du surgelé.
Commenter  J’apprécie          131
missmolko1   23 janvier 2018
Wallbanger de Alice Clayton
Simon saisit mes fesses entre ses mains et me souleva. J’étais plus pantelante qu'une mère maquerelle dans une église ! Mais Simon était mon seul dieu et j'avais hâte de m'agenouiller face à lui.
Commenter  J’apprécie          100
Odlag   17 juillet 2016
Wallbanger de Alice Clayton
— Tu veux du pain, alors ? demandai-je à Simon.

— Je sais que tu en caches : Jacques a dit, j’en veux ! énonça-t-il en me menaçant de ses mains en forme de revolver.

— Tu devrais voir un psy, soupirai-je en cherchant son butin dans la cuisine. Cette obsession pour le pain me semble pathologique.

Une chance que je l’aie caché, car il aurait été fichu de fracturer ma porte pour en avoir !

— Je suis membre des Boulangers Anonymes, répliqua-t-il en s’appuyant contre le comptoir. Nous avons des thérapies de groupe toutes les semaines à la boulangerie du quartier de Pine.

— Et ça t’aide ?

— Beaucoup, oui. Il y a une meilleure association sur Market Avenue mais je n’ai plus le droit d’y aller, grogna-t-il, maussade.

— Ils t’ont renvoyé ?

— Je l’ai un peu cherché.

Du bout du doigt, il me fit signe de m’approcher, comme pour me faire une confidence.

— Trafic de petits pains, chuchota-t-il à mon oreille.

Je gloussai et, taquine, lui pinçai la joue.

— Trafic de petits pains, répétai-je en expirant.

— Haut les mains ! On veut du pain ! m’agressa-t-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
missmolko1   23 janvier 2018
Wallbanger de Alice Clayton
Tout en ébouriffant Simon, je me mis à rêver d’un monde parfait où les boulettes de viande tombaient du ciel et où l’on mangeait de la tarte aux pommes tous les jours. Le sommeil me regagna et je me blottis de nouveau contre mon voisin. Il y a un confort unique au monde que seuls les bras d’un homme peuvent fournir.
Commenter  J’apprécie          60
LaChroniquedesPassions   24 février 2016
Wallbanger de Alice Clayton
Je me réveillai plus rapidement cette fois, et parce que je savais ce que j'entendais je m'assis dans mon lit, jetant un regard noir au mur derrière moi. Mon lit était toujours écarté du mur par mesure de précaution, donc je ne sentis aucun mouvement. Mais c'était sur et certain que quelque chose bougeait de l'autre côté.

Puis j'entendis... quelqu'un cracher?

Je regardai Clive, dont la queue était gonflée à mort. Il fit le dos rond et commença à marcher de long en large au pied du lit.

"Hey Monsieur, tout va bien. On a juste un voisin bruyant, c'est tout." je le calmai, en tendant ma main pour le toucher. C'est à ce moment là que je l'entendis. "Miaou".

Je penchai ma tête sur le côté, écoutant avec plus d'attention. J'étudiai Clive, qui me regarda d'un air de dire "c'était pas moi."

"Miaou! Mon Dieu. Mi-Aou!"

La fille d'à côté était en train de miauler.





http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          40
LaChroniquedesPassions   24 février 2016
Wallbanger de Alice Clayton
Dans la vie, il y a des moments où tout concorde. Où l’univers tout entier paraît être en adéquation avec vous et que rien ne peut sembler plus parfait. J’étais en train de vivre l’un de ces moments et j’en étais pleinement consciente.





http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          50
LaChroniquedesPassions   24 février 2016
Wallbanger de Alice Clayton
— Pourquoi est-ce que tu agis comme un connard de don juan ? demandai-je, mon visage à quelques centimètres du sien.

— Tu n’es pas mieux, espèce de briseuse de ménage !

Je n’eus pas le temps de répliquer que cet odieux salopard m’embrassa.

Il m’avait embrassée !

Sous la lune, bercés par le chant des criquets, avec le clapotis de l’eau sur la pierre et les étoiles pour seuls témoins. Mes yeux plongèrent furieusement dans les siens. C’était comme regarder un océan en pleine tempête.

Il finit par se reculer. Nous nous tenions toujours mutuellement le doigt, comme des pinces.

Je me libérai et lui administrai une gifle de tous les diables.







http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          40
leslecturesdeceline   11 janvier 2016
Wallbanger de Alice Clayton
-Oh, mon Dieu!

Boum

-oh, mon Dieu!

Boum, Boum.

Mimi, Sophia nous regardèrent Clive et moi. Nous secouâmes la tête en même temps. Tous les deux. Sophia esquissa un sourire.

(...)

Elle gloussait comme une dinde. Et vulgaire avec ça!

-Qu'Est-ce que c'était que ça? pouffa Mimi en ouvrant des yeux gros comme des ballons.

-Ne m'en parle pas, râlai-je en sentant les effet de la tequila. ça va faire trois nuits que je supporte cette torture!

Sophia étouffa un rire.

-Tu veux dire que ça fait deux nuits que cette dinde s'exprime comme ça? s'étonna-t-elle.



Les onomatopées avaient repris de l'autre côtés du mur.

-Oh que non! Je n'avais pas encore le plaisir d'être présentée à la Dinde avant ce soir, expliquai-je. La première fois, c'était la Fessée, une vilaine, très vilaine fille qui méritait une bonne punition! Et la nuit dernière, ce fut le tour de Minouchka, le nouveau grand amour de Clive

-Pourquoi Minouchka? m'interrogea Mimi.

Je me cachai sous la couette.

-Parce qu'elle miaule quand elle jouit, me lamentai-je.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MayK   11 octobre 2016
Wallbanger de Alice Clayton
-Tu crois que tu m’aimes, c’est bien ça ? demanda-t-il d’une voix suave comme du

miel et douce comme du tissu afghan.

— Oui, confirmai-je.

Je me rendis compte alors que c’était la pure vérité. J’aimais Simon. De tout mon cœur !

— Tu le crois ou tu en es sûre ?

— J’en suis certaine.

— Bien. C’est une chose dont il faudrait tenir compte, tu ne penses pas ? proposa-t-il en se

rapprochant inexorablement de moi. Et tu ne t’es doutée de rien depuis tout ce temps ?

Ses mains se posèrent sur mes clavicules, ses pouces à la naissance de mon corsage. Mon souffle s’accélérait et je sentais mon corps revenir progressivement à la vie tandis que

Simon me plaquait contre le mur.

— Doutée de quoi ?

Il se pencha vers moi, tout près de mon oreille.

— De combien c’est réciproque, petite Nuisette, susurra-t-il. Et je t’aime suffisamment fort pour

t’emmener au septième ciel.
Commenter  J’apprécie          30
Odlag   17 juillet 2016
Wallbanger de Alice Clayton
— Aïe, se plaignit-il.

Il était affalé sur le sol et tentait vainement de se relever.

— M’aide pas, surtout ! m’apostropha-t-il sous des trombes d’eau et de miaou désespérés.

Toujours engoncée dans ma serviette, je m’agenouillai doucement à côté de lui tout en évitant au maximum de l’observer. Ces grands machins tout en muscles, c’était toujours dangereux ! Un nouveau jet d’eau en plein dans l’œil m’aida à me refocaliser sur ma tâche d’assistant-plombier.

— Qu’est-ce que je peux faire ? hurlai-je.

— Est-ce que tu as une clé à molette ?

— Oui !

— Tu peux me la ramener ?

— Bien sûr !

— Pourquoi est-ce que tu cries ?

— Je ne sais pas ! hurlai-je en tentant de voir ce qu’il se passait sous mon évier.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur