AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 38 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , 1945
Biographie :

Docteur en chirurgie dentaire, André Blanc est également auteur de roman policier.

Scolarisé au lycée Ampère, il rejoint ensuite la fac dentaire, et sert dans la marine en tant qu’officier lors de son service militaire. Il a fait de fréquents séjours en Allemagne et ses études à Berlin.

Parallèlement, André Blanc est un passionné d’archéologie, il s’est spécialisé dans le Vème siècle, le paléochrétien, le Moyen Âge, et a été l’auteur d’une thèse sur les nécropoles mérovingiennes de Lyon.

Il a été, à la fin des années 80, adjoint au contrôle budgétaire et contrôle de gestion au maire de Lyon, Michel Noir.

"Tortuga's Bank" (2013) est son deuxième livre. En 2018, il publie "Rue des fantasques", prix Lyon Polar.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Jeanfrancoislemoine   01 juin 2019
Rue des fantasques de André Blanc (III)
_Ce que tu as trouvé, dit Lucchini , pose un vrai problème.

_Comment ca ? Quel problème?

_Philosophique , ethique.....

_Tu peux aller plus loin ? dit Farel , surpris .Bien que ça ne soit pas le lieu....

_Ca n'a rien à voir avec l'enquête ....Mais ça m'interpelle beaucoup , moi , le flic .Tous ces renseignements trouvés par Jimmy dans les mémoires numériques démontrent que toutes nos vies sont stockées, dans leurs plus petits détails : achats , cartes bancaires , tickets parking , abonnements métro, factures électricité , maladie , voyages...Dans une sorte de mémoire intégrale détenue par Google ou Facebook , par rapport à laquelle nous n'avons ni pouvoir ni accès . Notre passé ne nous appartient plus .Alors ma question : quid de notre droit à l'oubli ? Quid de l'amnistie ?

_ Mais que pouvons - nous faire ?

_ A notre niveau , rien, nous devons en être conscients , car ça va s'aggraver au fil des années avec les algorithmes qui analyseront toute cette masse de données. ( p 76 )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
umezzu   14 janvier 2019
Violence d'État de André Blanc (III)
- Encore votre mépris, votre sentiment de supériorité vis à vis des ploucs de province, c'est ça ? Combien sommes-nous plus intelligents ! C'est ce que vous vous êtes dit... Encore ta vieille division stalinienne entre la toute puissante élite et les ennemis qui ne valent rien. Tu es encore là ?

- Tu m'emmerdes avec ton analyse politique à la gomme.
Commenter  J’apprécie          140
umezzu   15 janvier 2019
Violence d'État de André Blanc (III)
Que les politiques soient choqués m'amuse. Ils ont toujours eu l'éthique molle, élastique et parfaitement adaptable. Souvenez-vous de cet ancien ministre dont le maître mot était : "Vaut mieux perdre les élections que perdre son âme", et qui a fini son mandat dans un tribunal pour une sordide histoire de pognon. Et le ministre, président de la commission du blanchiment, qui avait des comptes en Suisse ?
Commenter  J’apprécie          110
doublepage   12 avril 2020
Violence d'État de André Blanc (III)
La vie ici n'est plus qu'un combat entre les gagnants et les perdants. L'Amérique n'a plus d"idéal, seulement une sorte d'utopie financière. Et plus inquiètant dans ce pays d'immigration, tout nouvel arrivant depuis le 11 septembre est désormais suspect.
Commenter  J’apprécie          60
doublepage   28 novembre 2016
Farel de André Blanc (III)
Toutes les semaines, tu me remets ça. On n'a rien sur le Maire. Les hommes politiques sont comme tout le monde. Ils ont des amis, des états d'âme, des histoires de cul, des ennemis sans parler des cadavres qui encombrent leurs placards. Une rumeur n'est pas un dossier. Si tu as ou si tu trouves des éléments, manie ça avec précaution. En vaudront ils la peine ? Parce que dès que tu le sortiras, ton putain de dossier, tu ne maitriseras plus rien et ça te pétera à la gueule, même si tes informations sont en béton.
Commenter  J’apprécie          30
doublepage   06 décembre 2016
Farel de André Blanc (III)
Vous savez, ne nous berçons pas d'illusions, dans nos loges on trouve les mêmes comportements - la haine, l'amour, la jalousie - que dans la vie profane. Les hommes ne changent jamais, mêmes maçons, mais nous avons l'espoir - la faiblesse diraient certains, je crois plutôt le courage - de penser qu'ils sont perfectibles. Nous avons pour cela besoin des meilleurs hommes, mais surtout pas de ceux qui veulent jouer aux francs-maçons, même et surtout s'ils se croient les meilleurs.
Commenter  J’apprécie          20
yv1   01 juillet 2014
Farel de André Blanc (III)
J'avais trente-deux ans lorsque j'ai poussé la porte grise. L'homme en blanc m'avait conseillé de le faire depuis longtemps, mais il était trop tard, le temps avait passé, Dieu nous avait abandonnés et nous vivions un enfer depuis des mois. Nous étions à cinq jours de Noël. Ni Stéphanie ni moi n'avions dormi cette nuit-là. L'état de santé de Marie s'aggravait, plus aucun traitement n'agissait, elle partait doucement, et nous avec. (p.7)
Commenter  J’apprécie          20
doublepage   06 décembre 2016
Farel de André Blanc (III)
Les hommes sont prêts à toutes les bassesses dans leur lutte pour le pouvoir. Vos amis d'aujourd'hui vous trahiront demain. Vos ennemis de toujours négocient avec vous et s'investissent pour prendre des voix à leurs anciens amis, contre la promesse d'un poste que vous ne leur donnerez jamais.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   29 octobre 2017
Violence d'État de André Blanc (III)
— Et ton père ?

— Il a survécu parce que c’était un Vor, comme moi. Le clan, le réseau et son organisation sont là. Et chaque homme est ainsi plus fort, même au goulag parfois… Toi, tu sais survivre, tu es comme moi, peut-être pire quand il le faut. Tu as été soldat aussi, ça se voit à tes yeux et à ta façon de me regarder, sans peur.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   29 octobre 2017
Violence d'État de André Blanc (III)
L’imaginaire alimentait les esprits parce que depuis quinze ans, tout le monde savait qu’il partait en vacances pour revenir quelques jours ou semaines plus tard, sans jamais de souvenirs à raconter, ni de photos de plages de sable blanc et encore moins de vahinés ondulan
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de André Blanc (III) (38)Voir plus


Quiz Voir plus

Qui se cache derrière Népomucène ? 🕶 👀

Népomucène.....

...et la vieille dame
...et un vieux drame
....et l'arbre à came

12 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , héros récurrent , pseudo , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..