AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.86 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Beaulac-Gathby , le 24/12/1947
Biographie :

André Jacques est un écrivain québécois.

Après des études en Arts à l'Université de Sherbrooke en 1967, André Jacques fit des études en Lettres à l’Université Laval en 1970 et, l’année suivante, à l’Université d’Aix-en-Provence, avant d'effectuer en 1974 un doctorat à l’Université de Paris VIII (Vincennes).

De 1971 à 2003, André Jacques a enseigné au Cégep de Thetford Mines. Durant sa carrière de professeur, il a dispensé des cours de linguistique, de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art. Il fut aussi coordonnateur du département de français et du programme Arts et Lettres de son collège. En 2010, il donne deux cours de 20 heures intitulés "L’Univers du polar" et "L’Écriture du polar" à l’UTA de l’Université de Sherbrooke.

Au début des années 1980, il a participé à la revue "Spirale", notamment en publiant des critiques sur la littérature latino-américaine. Depuis 2006, l’écrivain participe comme critique à la revue "Alibis" où il a publié environ 120 critiques de romans policiers et quelques articles de fond sur le polar québécois, également publié dans Collections (revue de l’ANEL).
Il est aussi l’auteur de plusieurs nouvelles, elles aussi publiée dans la revue Alibis ainsi que dans XYZ.

C’est aussi un écrivain de romans policiers, dont les deux premiers romans, "Les Lions rampants" (2000) et "La Commanderie" (2004), mettent en scène le personnage Alexandre Jobin, et ont été fort bien accueillis par la critique. Son roman, "La Commanderie", a été classé parmi "les dix incontournables du polar québécois", tandis que sa nouvelle policière intitulée "Le Traducteur" a reçu le prix Alibis 2007.

Avec "La Tendresse du serpent" (2008), l’auteur nous offre le troisième volet de la saga d’Alexandre Jobin. À ces trois tomes se sont ajoutés "De pierres et de sang" (2012), "La bataille de Pavie" (2015), "Ces femmes aux yeux cernés" (2018). L’auteur a remporté, en 2016 et en 2019, le prix Saint-Pacôme du meilleur roman policier québécois pour "La bataille de Pavie" et "Ces femmes aux yeux cernés".

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de André Jacques (II)   (8)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
bilodoh   11 décembre 2019
Alexandre Jobin, tome 4 : De pierres et de sang de André Jacques (II)
Les milieux diamantaires n’aiment pas qu’on associe leur image à celle d’enfants violés ou torturés. Comme disait un ami : « The ring… La bague fait moins bien à la jeune fille quand elle n’a plus de bras. »



(Druide, p.285)
Commenter  J’apprécie          70
Errant   08 octobre 2016
Alexandre Jobin, tome 1 : Les Lions rampants de André Jacques (II)
Alexandre ralentit le véhicule et se rangea sur l’accotement. En contrebas, la baie s’étalait, obscure. Les lampadaires du village s’éteignaient par sections. Les premiers mouvements du jour. Mais le ciel, à l’est, flamboyait et découpait la silhouette bleu sombre des caps où brillaient les dernières taches de neige. Ici, l’hiver durait quelques semaines de plus qu’à Montréal. Un filet de brume enveloppait encore la masse ardoise de l’île aux Coudres.
Commenter  J’apprécie          30
mimo26   04 novembre 2019
Ces femmes aux yeux cernés de André Jacques (II)
Il marche. D’un pas un peu hésitant. Se redresse. Après tout, t’es un ancien militaire, non! Il se retrouve dans le lacis des rues étroites. À gauche d’abord, puis à droite, a-t-elle dit. Ou l’inverse ? Il parvient à un carrefour où convergent trois ruelles.

Soudain, il perçoit des pas derrière lui. Il s’arrête. Silence. Aussitôt, les douleurs à l’épaule et au côté, oubliées depuis une heure, reviennent (…) Il se tapit dans l’ombre d’un portique. Les pas résonnent de nouveau. Plus rapides. Plus proches. Les pas d’un homme. Il voit l’ombre sur les pavés.

Alors, il plonge sur l’inconnu, le saisit au bras, le retourne, lui plaque le visage contre un mur de pierre, lui remonte le bras vers le haut du dos (…)

Alors, la douleur à l’épaule devient intolérable. Et les images resurgissent Les images et les cris. Il relâche la pression. Et repousse l’autre qui trébuche et continue à hurler. À peine s’il aperçoit l’inconnu qui se relève et sort un couteau dont la lame luit un instant dans la semi-obscurité. À peine aussi voit-il cette autre ombre vêtue de noir qui arrive en courant, qui frappe du pied la main tenant le couteau, et qui assène un coup sec du tranchant de la main à la gorge de l’agresseur, qui s’écroule (…)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Errant   08 octobre 2016
Alexandre Jobin, tome 1 : Les Lions rampants de André Jacques (II)
Le soleil se couchait maintenant plus loin que les caps, vers Québec, vers Montréal, vers ses rues chaudes et encombrées, ses ruelles, ses terrasses bondées de monde à cette heure-ci, ses enfants qui jouaient au hockey sur l’asphalte des cours d’usines désaffectées… Et la boutique qui sommeillait là-bas, remplie d’objets hétéroclites venus des quatre coins du monde. Du côté opposé, à l’est, le cargo traçant un long sillage disparaissait sur le fleuve qui prenait maintenant des teintes de lavande.
Commenter  J’apprécie          20
Errant   08 octobre 2016
Alexandre Jobin, tome 1 : Les Lions rampants de André Jacques (II)
Vous êtes habitués à des frontières fixes, correspondant assez bien aux différents peuples. Là, ce sont les Français et c’est la France. Là, ce sont les Britanniques et c’est la Grande-Bretagne. Mais chez nous, c’est… c’était différent, c’était mélangé. Plusieurs groupes ethniques, des langues qui s’entrecroisent, des religions qui se côtoient. Vos villes modernes ressemblent de plus en plus à ça. Pendant des décennies, tout ce beau monde s’entend. Puis, un jour, à la suite d’un incident souvent insignifiant, les haines ancestrales resurgissent et on assiste à une flambée de violence, à un pogrom. Ça meuble les conversations d’hiver et les haines se transmettent de génération en génération. C’est comme sur un poêle à gaz:parfois le feu doux, parfois l’ébullition. Et les choix qu’ont faits les ancêtres marquent les générations suivantes. Quelque chose qui se situe entre le péché originel et la vendetta corse.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   15 novembre 2018
Alexandre Jobin, tome 5 : La bataille de Pavie de André Jacques (II)
Durant la guerre, les Allemands ont mis la main sur des milliers d’objets de valeur et d’œuvres d’art appartenant à des familles juives ou à des familles d’opposants politiques. Dans tous les pays : en Allemagne, en France… En Italie même. Les fascistes leur ont facilité la tâche et se sont parfois servis au passage. Certaines œuvres ont été retrouvées et restituées à leurs propriétaires ou à leurs descendants, mais des milliers d’autres restent cachées. Même aujourd’hui, plus de soixante ans après les faits, il ne se passe pas une année sans qu’on en découvre.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   15 novembre 2018
Alexandre Jobin, tome 5 : La bataille de Pavie de André Jacques (II)
Non. Ces gens-là n’avaient pas voulu la tuer. Simplement l’effrayer, la capturer ou l’affoler pour qu’elle fuie. Mais, avant de fuir, qu’elle les mène au coffre. Pauvres types qui croyaient qu’elle ne ferait que courir vers un abri sûr pour y passer la nuit ! Une Américaine paniquée qui, le lendemain, se précipiterait à la banque pour sortir de son coffre l’argent, les documents, le disque dur et, surtout, les codes.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   15 novembre 2018
Alexandre Jobin, tome 5 : La bataille de Pavie de André Jacques (II)
Elle aurait voulu plus de stabilité… Qu’on s’installe ensemble… Elle en avait un peu marre de son métier d’accessoiriste. Les plateaux de tournage, ça roule trois ou quatre mois par année. Le reste du temps, elle se contentait de petits contrats pour des théâtres ou pour la télé. Ça lui laissait du temps pour penser. Trop de temps. Et puis, je crois qu’elle aurait voulu avoir un enfant…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   29 novembre 2018
Ces femmes aux yeux cernés de André Jacques (II)
À New York, Londres, Tokyo, Paris… Avec un bon pedigree qui permet de reconstituer l’origine et le parcours de l’œuvre, on peut aller chercher des dizaines, voire des centaines de milliers de dollars. De beaux dollars propres propres, bien blanchis, et qui peuvent circuler en toute légalité dans de nouvelles entreprises…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   15 novembre 2018
Alexandre Jobin, tome 5 : La bataille de Pavie de André Jacques (II)
Après la guerre et la défaite de Mussolini, la vie avait été dure pour les gens qui avaient travaillé dans l’administration fasciste. Certains avaient été arrêtés, emprisonnés, exécutés même. Plusieurs avaient perdu leur emploi. On profitait du chaos de l’épuration pour régler de vieux comptes.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Dix cordons bleus médiatiques

Il devint célèbre en animant aux côtés de Catherine Langeais l’émission télévisée « Art et magie de la cuisine » de 1953 à 1968. Au grand Véfour, qu’il dirigeait, on rencontrait Colette, Louis Jouvet ou Cocteau, qui disait que, grâce à lui, « les marmites du diable cèdent la place à la cuisine des anges ».

Julie Andrieu
Luana Belmondo
Jean-Pierre Coffe
Vincent Ferniot
Maïté
Jacques Martin
Jamie Oliver
Raymond Oliver
Babette de Rozières
Pascale Weeks

10 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : cuisine , Cuisine (aliments naturels) , gastronomie , blogueuse , art culinaire , personnage célèbre , émissions de télévisionCréer un quiz sur cet auteur