AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.48 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , le 22/01/1911
Mort(e) le : 3/11/1987
Biographie :

Né à Marseille, le 22 janvier 1911.
Appartenant à une famille de magistrats et d’industriels marseillais, André Roussin fut dirigé normalement vers les carrières que l’on pratiquait autour de lui et après une année de droit et de licence ès-lettres, il ne poursuivit pas ses études.
Il fut deux ans journaliste au Petit Marseillais, puis entra dans la Compagnie du Rideau Gris, fondée à Marseille par Louis Ducreux alors âgé de vingt ans.
Cette Compagnie qui fut la première des jeunes compagnies de décentralisation qui existaient alors en France en grand nombre, était un groupe de jeunes gens passionnés de théâtre qui décidaient d’apporter en province le même esprit artistique que celui de Jouvet, Pitoëff, Dullin et Baty.
Pendant douze ans, André Roussin codirigea cette compagnie avec Louis Ducreux, tenant les principaux rôles dans les cinquante spectacles montés au cours de cette période.
Lors de l’exposition de 1937, André Roussin joua à Paris dans la Compagnie du Rideau Gris La duchesse d’Amalfi de Webster.
Peu après il fut engagé par la Compagnie des Quatre Saisons dirigée par André Barsacq et participa pendant quatre mois aux représentations de cette troupe sur la scène du Barbizon Plazza à New York.
Après l’armistice de 1940, habitant la zone libre française, André Roussin reprit à Marseille avec Louis Ducreux, la direction de leur ancienne compagnie, et monta sa première pièce avec Micheline Presle : Am Stram Gram, qui fut jouée à Cannes, Marseille et dans le midi de la France, ainsi qu’à Lyon et en Suisse, avant de voir le jour en 1944 à Paris. Il en fut de même pour la seconde comédie Une grande fille toute simple créée à Cannes par la Compagnie Claude Dauphin en 1942 et à Paris en 1945.
En juin 1943, le Théâtre du Rideau Gris vint donner à Paris La Part du feu de Louis Ducreux. Dans cette pièce, André Roussin tenait le rôle principal, qui lui valut une révélation d’acteur auprès du public parisien. Il fit alors représenter Am Stram Gram, sa première comédie.
Dès la Libération, le Théâtre du Vieux Colombier créait Jean-Baptiste le mal aimé, puis le Théâtre Saint-Georges La Sainte Famille, en 1946.
Enfin en 1947 éclata le succès de La petite hutte qui fut représentée 1 500 fois au théâtre des Nouveautés, traduite dans toutes les langues et jouée dans le monde entier.
Pendant le temps des représentations de La Petite hutte, trois autres pièces d’André Roussin furent créées à Paris : Les œufs de l’Autruche à la Michodière avec Pierre Fresnay ;
+ Voir plus
Source : http://www.academie-francaise.f
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
André Roussin
isajulia   30 décembre 2013
André Roussin
Il n'y a que deux circonstances où l'on est soi-même : quand on dort et quand on est soûl. Tout le reste du temps, c'est du chiqué.
Commenter  J’apprécie          401
André Roussin
Stockard   29 juillet 2017
André Roussin
J'ai remarqué souvent que les gens qui sont en retard sont de bien meilleure humeur que ceux qui ont dû les attendre.
Commenter  J’apprécie          193
gaillard1   16 avril 2014
Bobosse suivi de Les oeufs de l'autruche de André Roussin
Les phrases définitives sont quelquefois celles sur lesquelles on revient le plus vite.
Commenter  J’apprécie          30
Coyotetired   24 mars 2020
La petite hutte suivi de lorsque l'enfant paraît de André Roussin
Jacquet (se convainquant lui-même peu à peu de la valeur de ses arguments): C'est la situation exacte dans laquelle je me trouve. Alors la question est celle-ci: Dois-je - ai-je le droit - de laisser le ridicule et le scandale atteindre ma personne, je veux dire ma fonction, le poste que j'occupe, qui représentent le peu qui reste peut-être encore en France de propreté ? Je suis Sous-Secrétaire d'État à la Famille, ne l'oublions pas... Je suis Ministre. En laissant la malignité publique atteindre à travers moi les idées que je défends et pour lesquelles je me bats, c'est le Gouvernement lui-même et un peu de la moralité du pays que je mets en cause. Mieux : c'est à travers moi qu'ils seront atteints, mais c'est par moi que les choses en seront venues là. Sans vouloir du tout employer de grands mots, cette histoire intime se place par la force des circonstances sur un plan qui nous dépasse, ma chère, je ne dirai pas tout à fait « national », mais PRESQUE ! C'est le cas où un homme qui a accepté d'assumer une charge publique doit savoir faire à l'État - et pour son honneur - le sacrifice de certaines convictions intimes. Olympe, c'est en mon âme et conscience que je te parle et en tenant compte du poste que j'occupe : notre devoir est là. Nous ne garderons pas cet enfant.



Olympe : Le mien ?



Jacquet : Le nôtre.



Olympe : (avec une lueur de joie mal contenue): C'est vrai ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   18 novembre 2015
Hélène : Ou la Joie de vivre, par André Roussin et Madeleine Gray, suivi de Nina, par André Roussin de André Roussin
Tu apprendras bientôt qu'un être aimé, ma petite, ce n'est que l'occasion d'un rêve. Et cette illusion - retiens bien cela - est la seule vérité de l'amour. Il n'y a que l'illusion qui compte.
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   18 novembre 2015
L'Avant-scène théâtre, N° 1348, 1er août 2013 : Nina de André Roussin
Nina : Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

Gérard : C'est curieux cette manie des femmes de nous faire répéter en d'autres termes ce qu'elles ont parfaitement compris la première fois.
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   18 novembre 2015
L'Avant-scène théâtre, N° 1348, 1er août 2013 : Nina de André Roussin
À force de tromper on finit par mépriser celle que l'on trompe ; on leur en veut d'être si facilement dupes, on ne tient à aucune...
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   18 novembre 2015
Bobosse suivi de Les oeufs de l'autruche de André Roussin
Il n'y a que deux circonstances où l'on est soi-même : quand on dort et quand on est soûl. Tout le reste du temps, c'est du chiqué.
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   18 novembre 2015
Hélène : Ou la Joie de vivre, par André Roussin et Madeleine Gray, suivi de Nina, par André Roussin de André Roussin
Et il n'y a pas d'amour de péché plus coupable que de laisser passer le plus digne, le plus grand, sans l'aimer.
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   18 novembre 2015
Bobosse suivi de Les oeufs de l'autruche de André Roussin
Ce que je suis dans l'esprit de tout le monde n'est pas forcément ce que je suis.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Répliques de théâtre 2

Couvrez ce sein que je ne saurais voir.

Raymond Queneau
Alfred Jarry
Guillaume Apollinaire
Molière

8 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : theatre françaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..