AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.5 /5 (sur 337 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 06/05/1815
Mort(e) à : Paris , le 22/01/1888
Biographie :

Eugène Labiche est un dramaturge français.

Issu d'une famille bourgeoise aisée, il fait des études au collège Bourbon, et obtient son baccalauréat de lettres en 1833. De retour d’un voyage en Italie, il entame des études de droit, qu’il poursuit jusqu’à la licence, tout en publiant dans de petits magazines de courtes nouvelles et des articles.

Après la publication de quelques pièces, Labiche écrit son unique roman, "La Clef des champs"
(1839), et se consacre ensuite aux vaudevilles.

En 1842, Labiche se marie avec une riche héritière de 18 ans, Adèle Hubert et achète, en 1853, le château de Launoy à Souvigny-en-Sologne. En 1868, il est nommé maire de Souvigny.

Il publie une centaine de pièces de théâtre en collaboration avec d'autres écrivains, notamment Edmond Gondinet. Parmi ses chefs-d'œuvre, on cite : "Un chapeau de paille d'Italie" en 1851, "Le Voyage de M. Perrichon" (1860), ou encore "La Poudre aux yeux" (1861).

Après le relatif échec de "La Clé" (1877), Labiche prend la décision de ne plus écrire. Il a alors 62 ans. En 1880, il devient membre de l'Académie française.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Un chapeau de paille d'Italie (1941) français
Podcasts (1)

Citations et extraits (108) Voir plus Ajouter une citation
Eugène Labiche
moravia   18 juin 2013
Eugène Labiche
Je fais des pièces et ma femme des scènes.
Commenter  J’apprécie          684
Eugène Labiche
Nastasia-B   05 mai 2014
Eugène Labiche
L'ingratitude est une variété de l'orgueil.



LE VOYAGE DE MONSIEUR PERRICHON, Acte IV, Scène 8.
Commenter  J’apprécie          560
Eugène Labiche
Nastasia-B   20 avril 2014
Eugène Labiche
Les hommes ne s'attachent point à nous en raison des services que nous leur rendons, mais en raison de ceux qu'ils nous rendent.



LE VOYAGE DE MONSIEUR PERRICHON, Acte IV, Scène 8.
Commenter  J’apprécie          510
genou   06 octobre 2016
Brûlons Voltaire ! de Eugène Labiche
Je te serre dans mes bras et je te dis : « Puisque tu le veux, épouse-la !… » et tu me réponds : « Non, maintenant, j’aime une Polonaise !… » mais ce n’est pas de l’amour, ça… c’est de la géographie !…
Commenter  J’apprécie          381
Nastasia-B   22 avril 2014
Le voyage de Monsieur Perrichon de Eugène Labiche
JOSEPH : Il est encore venu un huissier ce matin... et les huissiers, c'est comme les vers... quand ça commence à se mettre quelque part...



Acte I, Scène 7.
Commenter  J’apprécie          371
Eugène Labiche
Jean-Daniel   02 juillet 2019
Eugène Labiche
J'ai fini par m'apercevoir que je n'étais plus seul à partager la fidélité de mon épouse.
Commenter  J’apprécie          375
Nastasia-B   20 avril 2014
Le voyage de Monsieur Perrichon de Eugène Labiche
DANIEL : Un imbécile est incapable de supporter longtemps cette charge écrasante qu'on appelle la reconnaissance ; il y a même des gens d'esprit qui sont d'une constitution si délicate...



Acte IV, Scène 8.
Commenter  J’apprécie          330
Nastasia-B   26 avril 2014
Le voyage de Monsieur Perrichon de Eugène Labiche
LE COMMANDANT : C'est plus fort que moi !... L'amour à cinquante ans... voyez-vous... c'est comme un rhumatisme, rien ne le guérit.



Acte II, Scène 8.
Commenter  J’apprécie          280
Nastasia-B   28 avril 2014
Le voyage de Monsieur Perrichon de Eugène Labiche
MONSIEUR PERRICHON : Tout à coup, j’entends derrière moi comme un éboulement ; je me retourne ; Monsieur venait de disparaître dans un de ces abîmes sans fond dont la vue seule fait frissonner. […] Alors, n’écoutant que mon courage, moi, père de famille, je m’élance…

MADAME PERRICHON et HENRIETTE : Ciel !

PERRICHON : Sur le bord du précipice, je lui tends mon bâton ferré… Il s’y cramponne. Je tire… il tire… nous tirons, et, après une lutte insensée, je l’arrache au néant et je le ramène à la face du soleil, notre père à tous !…

DANIEL : Monsieur Perrichon, vous venez de rendre un fils à sa mère…

PERRICHON (majestueusement) : C’est vrai !

DANIEL : Un frère à sa sœur !

PERRICHON : Et un homme à la société.

DANIEL : Les paroles sont impuissantes pour reconnaître un tel service.

PERRICHON : C’est vrai !

DANIEL : Il n’y a que le cœur… entendez-vous, le cœur !

[...]

PERRICHON (ému) : Daniel, mon ami, mon enfant !… votre main. (Il lui prend la main.) Je vous dois les plus douces émotions de ma vie… Sans moi, vous ne seriez qu’une masse informe et repoussante, ensevelie sous les frimas… Vous me devez tout, tout ! (Avec noblesse.) Je ne l’oublierai jamais !



Acte II, Scène 10.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Nastasia-B   19 avril 2014
Le voyage de Monsieur Perrichon de Eugène Labiche
ARMAND : Ah çà ! expliquez-moi comment vous avez pu vous éloigner de Paris, étant le gérant d'une société de paquebots ?

DANIEL : [...] C'est bien simple ; je me suis demandé un petit congé, et je n'ai pas hésité à me l'accorder...



Acte II, Scène 1.
Commenter  J’apprécie          230
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


.. ..