AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 6692 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Moscou , le 01/11/1911
Mort(e) à : Paris , le 02/03/2007
Biographie :

Henri Troyat est un écrivain français.

Dans son livre de souvenirs "Un si long chemin", paru en 1976, il confirme clairement l'origine arménienne de ses deux parents.

Henri Troyat quitte la Russie avec sa famille en 1917 après la Révolution d’octobre. Il fait toutes ses études en France, à Neuilly-sur-Seine. Il obtient ensuite une licence en droit. Il devient rédacteur à la préfecture de la Seine en 1935.

Son premier roman, "Faux jour", reçoit le Prix du roman populiste. En 1938, il obtient le Prix Goncourt pour son roman "L'Araigne". En 1940, il commence une grande épopée inspirée de ses souvenirs de Russie, "Tant que la Terre durera", suivi d'autres suites romanesque et de nombreux romans. Il reçoit le Grand prix littéraire du Prince Pierre de Monaco en 1952.

Au cours de sa carrière, il écrit plus de cent ouvrages, dont de nombreuses biographies. Il est élu membre de l'Académie française en 1959.

En 2003, Henri Troyat et les éditions Flammarion ont été condamnés pour contrefaçon partielle concernant sa biographie de Juliette Drouet publiée en 1997.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

“Les Âmes mortes” de Nicolas Gogol par Henri Troyat. Première diffusion le 22 juin 1953 sur La Chaîne Nationale. “Les Âmes mortes” ? Le rôle de Pouchkine, les doutes immenses qui tourmentent Gogol, avant, pendant et après l’écriture : doutes d’écrivains, puis tourments d’un homme qui a reçu un don de Dieu et qui croit ne pas savoir offrir un don à Dieu ; qui se reproche la peinture de la bêtise et de la médiocrité…et pense que décrire “de belles âmes” serait d’essence supérieure… Gogol qui avait croisé un illuminé au terme de sa brève-vie (d’autant plus brève qu’il y avait eu cette rencontre). Les doutes et les tourments de Gogol qui confie dans une lettre à un ami qu’il a chargé ses héros de ses propres indignités ? Nous pouvons ne pas les connaître, nous pouvons lire “Les Âmes mortes” et considérer, comme Henri Troyat tout jeune garçon, qu’il s’agit du “livre le plus drôle de toute la Littérature”. Thèmes : Littérature| Littérature Russe| Les Âmes mortes| Henri Troyat| Nikolaï Gogol Source : France Culture

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (980) Voir plus Ajouter une citation
Henri Troyat
genou   21 juin 2013
Henri Troyat
Le bac, c'est comme la lessive : on mouille, on sèche... et on repasse.
Commenter  J’apprécie          1217
Henri Troyat
Nastie92   07 juillet 2015
Henri Troyat
Le bac, c'est comme la lessive : on mouille, on sèche... et on repasse.
Commenter  J’apprécie          640
lecassin   16 mai 2014
Viou de Henri Troyat
Elle comprenait tout. Elle pardonnait tout. Elle était du côté de la vie.

Commenter  J’apprécie          520
Sachenka   07 juin 2015
Le Défi d'Olga de Henri Troyat
Le bonheur est dans le coeur de chacun, non dans les circonstances extérieures.
Commenter  J’apprécie          500
Henri Troyat
Jean-Daniel   14 juin 2019
Henri Troyat
Le premier réflexe d'un coupable n'est pas de se justifier, mais de noircir l'accusateur !
Commenter  J’apprécie          470
Oumma   05 juillet 2010
La Tête sur les épaules de Henri Troyat
on n'est ni heureux ni malheureux. on obéit à l'habitude de vivre...
Commenter  J’apprécie          450
lecassin   19 décembre 2013
La neige en deuil de Henri Troyat
Ils repartirent en marchant côte à côte, pendant que les montagnes continuaient à se dévêtir de l’ombre.
Commenter  J’apprécie          390
Henri Troyat
rkhettaoui   10 juin 2012
Henri Troyat
Le premier réflexe d'un coupable n'est pas de se justifier, mais de noircir l'accusateur !
Commenter  J’apprécie          370
scarlett12   10 juin 2018
Le mort saisit le vif de Henri Troyat
De jour en jour, "il" gagne un peu plus de terrain en moi sur moi-même. Et j'agonise, les yeux grands ouverts, à lentes pulsations conscientes. Pour tuer Galard, il faudrait pouvoir tuer mon remords. Car Galard n'est rien d'autre que mon remords personnifié. C'est mon remords qui lui a rendu la vie, et qui le nourrit et l'entretient de la tête aux pieds.
Commenter  J’apprécie          330
lecassin   27 mai 2014
Le geste d'Eve de Henri Troyat
Il lui manquait dans la physionomie ce je ne sais quoi qui allume la convoitise du mâle…
Commenter  J’apprécie          344

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Henri Troyat

Né Lev Aslanovitch Tarassov en ...

1891
1901
1911
1921

12 questions
55 lecteurs ont répondu
Thème : Henri TroyatCréer un quiz sur cet auteur

.. ..