AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.56 /5 (sur 108 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 18/06/1969
Biographie :

Anne Nivat est la fille de l'historien Georges Nivat, spécialiste de la Russie. Docteur en sciences politiques, elle est correspondante à Moscou, de Ouest France, Le Soir, Le Point, RMC... depuis 1998. Anne Nivat a couvert la guerre de Tchétchénie pour le quotidien Libération de 1999 à 2001.

Son livre, "Chienne de guerre" (Fayard, 2000) a reçu le Prix Albert-Londres. En 2001, elle a publié Algérienne, en collaboration avec Louisette Ighilahriz, un livre-témoignage qui a relancé le débat sur la torture pendant la guerre d'Algérie.

Anne Nivat est désormais le personnage d'une BD. Elle a accepté la proposition de la jeune dessinatrice Daphné Collignon, qui vit entre France et Maroc. Daphné Collignon brosse un portrait en BD de la journaliste, simplement intitulé "Correspondante de guerre".

En 2004, elle publie "Lendemains de guerre en Afghanistan et en Irak" prix littéraire de l'armée de terre - Erwan Bergot.

Suivent notamment "Bagdad, zone rouge" en 2008 et "Les brouillards de la guerre" en 2011, tout deux chez Fayard.

En 2015, elle travaille sur un livre d'enquêtes en France, paru en mars 2017 chez Fayard, "Dans quelle France on vit".
+ Voir plus
Source : www.bibliomonde.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Position dominante dans le Proche et Moyen-Orient, réseaux réactivés en Afrique, rapprochement avec la Serbie ... Malgré un PIB en baisse et une population vieillissante, la Russie demeure un acteur incontournable de la scène géopolitique actuelle. Comment le comprendre et l'expliquer ? Pour en parler Emmanuel Laurentin reçoit Anne Nivat (journaliste, grand reporter), Benoît Vitkine (correspondant à Moscou), Jean de Gliniasty (diplomate et ancien ambassadeur en Russie) et Maxime Audinet (chercheur à l'IFRI). Le Temps du débat d?Emmanuel Laurentin ? émission du 8 novembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/temps-du-debat Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤24Moyen-Orient9¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Celkana   17 mai 2015
Lendemains de guerre en Afghanistan et en Irak de Anne Nivat
Habib a bataillé ferme avec les anciens du village pour leur faire accepter la création d'une école religieuse pour filles:"J'avais beau leur montrer des sourates du Coran dans lesquelles le Prophète déclare expressément qu' hommes et femmes doivent recevoir la même éducation, rien n'y faisait; ils avaient l'impression qu' envoyer une future femme à l'école était un sujet de honte et non de fierté. Ils me traitaient d'infidèle."
Commenter  J’apprécie          100
carre   30 janvier 2012
Bagdad zone rouge de Anne Nivat
Bagdad est désormais derrière toi. Il va falloir t’en délivrer réellement, en commençant par le plus dur :raconter. Car raconter, c’est tout revivre à nouveau.
Commenter  J’apprécie          80
alouett   25 mars 2011
Correspondante de Guerre de Anne Nivat
J’écoutais avec avidité cette femme à la radio – parler de sa volonté de prendre le temps – ce refus de la vitesse, du positionnement. Parler des gens, de ses histoires avec eux, d’hommes, de femmes, d’enfants, de vies qu’elle retrouvait (…). Peut être est-ce cela qui m’a conduit à rencontrer Anne. Un autre genre d’émotion. Quelqu’un qui, peut-être, pourrait éclairer un peu la route, comme une porte ouverte sur ces mondes lointains et ces guerres, si difficiles à comprendre.
Commenter  J’apprécie          60
MarianneL   11 mai 2013
Chienne de guerre de Anne Nivat
À l’approche d’Ourous Martan, c’est un désastre absolu. Plus un kiosque ne tient debout, la plupart des maisons sont détruites, certaines brûlent encore. Elles n’ont plus de vitres, des rideaux déchiquetés pendent aux fenêtres, des impacts de balles dessinent de macabres figures sur toute la surface verticale. L’air est d’ailleurs vibrant de tirs, car tout près, à environ vingt kilomètres au nord, c’est Grozny.
Commenter  J’apprécie          60
alouett   25 mars 2011
Correspondante de Guerre de Anne Nivat
Et je me pris à penser que si, après des années de journalisme classique, elle s’était tournée vers les LIVRES, c’était bien pour laisser la place à tous ces gens dont les voix étaient trop fortes, trop vivantes, trop multiples… Et les vies parfois trop banales, pour trouver leur place dans un simple reportage.
Commenter  J’apprécie          60
Celkana   21 mars 2015
Lendemains de guerre en Afghanistan et en Irak de Anne Nivat
Une authentique Kaboulie n'aurait jamais porté le tchadri! Il y a quarante ans, ma mère se déplaçait librement en ville sans voile, car tout le monde se connaissait. Cet usage, qui s'est intensifié avec le développement de l'insécurité, nous a été imposé dans les dix dernières années.
Commenter  J’apprécie          60
alouett   25 mars 2011
Correspondante de Guerre de Anne Nivat
Petit coin de vent, de sable et de soleil. Univers paisible et paradoxal, où les guides enturbannés dans les 4×4 côtoyaient les bergers en charrette et où les femmes, enveloppées d’immenses tissus aux couleurs vives, observaient d’un œil curieux le passage (parfois) dénudé des étrangères. Un entre-deux assez étrange, où tous les clichés alors en vogue en France se trouvaient représentés : voiles, islam dit modéré, Al Jazeera dans tous les postes de télévision… J’avais évidemment été choquée par un certain nombre de coutumes. Choquée, aussi… Par toutes ces mères et épouses que je voyais faire ce que les femmes de mon pays avaient décidé de reléguer aux oubliettes ; moi qui n’avais presque jamais mis les pieds dans une cuisine… Moi qu’on avait élevée à être libre, indépendante, et que la seule idée de rester à la maison rendait hystérique
Commenter  J’apprécie          40
MarianneL   11 mai 2013
Chienne de guerre de Anne Nivat
Depuis ma couche, je pouvais entendre le grésillement de l’avion qui se rapprochait, ralentissait, volait en rase-mottes pour lâcher sa cargaison mortelle. « Ils larguent la où ça leur chante, ça leur est complètement indifférent », me murmurait Islam dans la pénombre. Je n’avais pas peur, mais c’est comme si, enserrée de toutes parts, j’avais subitement touchée les limites de ma vie.
Commenter  J’apprécie          40
alouett   25 mars 2011
Correspondante de Guerre de Anne Nivat
Elle parla des sorties de crèche, avec les autres mamans, de ce rôle étrange à jouer d’un quotidien paisible, de ce besoin pressant de repartir, nourri d’un sentiment qui m’apparut quasi claustrophobique. Le problème ne semblait cependant pas être qu’il ne se passait rien ici, mais bien plutôt qu’on ne sentait pas qu’il se passait des choses ailleurs.
Commenter  J’apprécie          30
Celkana   11 mars 2015
Lendemains de guerre en Afghanistan et en Irak de Anne Nivat
Parfaitement entraînés au djihad contre les Soviétiques, les moudjahidin n'ont eu qu'à continuer: les Américains ne leur avaient pas appris à construire un État, ils ont donc continué à faire ce qu'ils savaient le mieux faire: la guerre.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La IIe Guerre Mondiale en 20 questions de plus !

Quelle bataille mit fin à la progression de l'AfrikaKorps de Rommel ?

El Galzaoui
El Gazala
Bir Hakeim
El Alamein

20 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre mondialeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..