AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.2 /5 (sur 9183 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nantes , le 26/09/1971
Biographie :

Wilfrid Lupano est un scénariste de bande dessinée français.

Après un baccalauréat de littérature, ainsi qu'une année de philosophie à la Sorbonne, il passe une licence d'anglais. La bande dessinée a toujours fait partie de sa vie, mais c'est par une pratique assidue du jeu de rôle en tant que maître de jeu qu'il s'est forgé de réelles compétences en matière d'imaginaire et de narration.

Dans un des bars où il travaillait pour payer ses études, il rencontre Roland Pignault et Fred Campoy, avec qui il fait ses premières armes comme scénariste, en développant avec eux un personnage dans l'Amérique du XIXe siècle: ainsi est né "Little Big Joe" (2001-2002).

Il est le scénariste, entre autres, de "Alim le tanneur" (2004-2009), "L'assassin qu'elle mérite" (2010-2016), "L'homme qui n'aimait pas les armes à feu" (2011-2017).

Son album "Le Singe de Hartlepool" (dessins Jérémie Moreau) a été distingué par le Prix des libraires BD 2013 et le Prix littéraire 2014 des Lycées et apprentis de la Région Paca. "Ma révérence" (dessins Rodguen), paru chez Delcourt en 2013, a quant à lui obtenu le Fauve du Polar au Festival international de la BD d'Angoulême 2014.

Il obtient le prix des Libraires de BD 2014, le prix de la BD Fnac Belgique 2015, et le Prix du public Cultura au festival d'Angoulême 2015 pour "Les vieux fourneaux, tome 1", avec Paul Cauuet aux dessins. Le prix de la BD Fnac 2015 est attribué à "Un océan d'amour", avec Grégory Panaccione aux dessins, traduit en 2018 inversion américaine et nominé aux Eisner Awards 2019.

"Les vieux fourneaux" a été adapté au cinéma, en 2018, avec Pierre Richard, Eddy Mitchell et Roland Giraud. Le 5ème tome sort fin 2018 tandis que le tome 4 reçoit le Prix Saint-Michel Humour. La même année, "Quand le cirque est venu" est couronné du Prix Tibet du salon du livre jeunesse de Troyes.

Wilfrid Lupano réside à Pau.
+ Voir plus
Source : Dargaud
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec Elena (6 ans), dans sa chambre, et qui a écrit son texte toute seule, La minute urbaine confinée mais toujours active a décidé de fouiner dans nos bibliothèques. Aujourd'hui "Le loup en slip" - "Le loup en slip n'en fiche pas une - Volume 4", Wilfrid Lupano, Mayana Itoïz et Paul Cauuet, Dargaud https://www.lalibrairie.com/livres/le-loup-en-slip--volume-4-le-loup-en-slip-n-en-fiche-pas-une_0-6053360_9782505075325.html

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (951) Voir plus Ajouter une citation
marina53   19 juin 2014
Les Vieux Fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent de Wilfrid Lupano
- Tu comptes faire chier le monde encore longtemps ?

- Le plus longtemps possible, oui. Qu'est ce que tu veux faire d'autre ? A nos âges, il n'y a plus guère que le système qu'on peut encore besogner. Du coup, ma libido s'est reportée sur la subversion. C'est ça ou moisir du bulbe.
Commenter  J’apprécie          883
Pavlik   25 mai 2014
Les Vieux Fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent de Wilfrid Lupano
Vous êtes inconséquents, rétrogrades, bigots, vous votez à droite, vous avez sacrifié la planète, affamé le tiers-monde !

En quatre-vingts ans, vous avez fait disparaître la quasi-totalité des espèces vivantes, vous avez épuisé les ressources, bouffé tous les poissons ! Il y a cinquante milliards de poulet élevés en batterie chaque année dans le monde, et les gens crèvent de faim !

Historiquement, vous... VOUS ÊTES LA PIRE GENERATION DE L'HISTOIRE DE L'HUMANITE !

Et un malheur n'arrivant jamais seul, vous vivez HYPER vieux !
Commenter  J’apprécie          740
Wilfrid Lupano
TerrainsVagues   16 juin 2019
Wilfrid Lupano
Réponse de Wilfrid Lupano au ministre de la Culture à propos de la proposition d'obtention de la médaille des arts et lettres.



Monsieur le ministre,



À ma très grande surprise, vous m’avez adressé la semaine dernière un courrier pour m’annoncer que vous me décerniez le grade de chevalier des arts et lettres.

Je vous remercie de cette délicate attention, mais j’ai bien peur de devoir refuser cet « honneur ».



Déjà, spontanément, je n’ai jamais été très excité par les médailles. Pierre Desproges disait « les décorations, c’est la libido des vieux ». Je me plais à penser que je n’en suis pas encore là. Il y a cependant des distinctions plus réjouissantes que d’autres, et celle-ci a l’inconvénient, monsieur le ministre, d’être remise par un représentant politique.

Or, comment accepter la moindre distinction de la part d’un gouvernement qui, en tout point, me fait honte ?



Car oui, il s’agit bien de honte.



J’ai honte de ce que votre gouvernement fait des services publics, au nom du refus dogmatique de faire payer aux grandes entreprises et aux plus grosses fortunes les impôts dont elles devraient s’acquitter. « il n’y a pas d’argent magique » martèle votre leader. Il y a en revanche un argent légal que monsieur Macron refuse d’aller chercher pour ne pas déplaire à ceux qui ont financé sa campagne.



J’ai honte, lorsque j’entends monsieur Castaner s’indigner que l’on puisse « s’attaquer à un hôpital », comme il l’a fait récemment, alors que c’est bien votre gouvernement qui fait le plus de mal aux services de santé, et pas trois gilets jaunes qui cherchent à se mettre à l’abri au mauvais endroit. J’ai honte de ce gouvernement qui en supprimant l’ISF, a divisé par deux les ressources des associations qui prennent à leur charge les plus faibles, les plus démunis, les laissés pour compte, à la place de l’état.



J’ai honte lorsque votre gouvernement refuse d’accueillir l’Aquarius et ses 160 réfugiés qui demandent de l’aide, et encore plus honte lorsque monsieur Castaner, encore lui, accuse les ONG qui tentent par tous les moyens de sauver des vies d’être « complices » des passeurs.

J’ai honte lorsque je vois la police « escorter » les militants de Génération Identitaire après leur coup de com’ au col de Briançon pour les « protéger » contre les militants favorables à l’accueil des réfugiés. Certains de ces derniers furent d’ailleurs interpelés, alors que tous les membres de Génération Identitaire sont rentrés chez eux fêter leur coup de publicité.



J’ai honte de votre politique indigne d’accueil des migrants, et en particulier des mineurs isolés. Le gouvernement auquel vous appartenez a accéléré le rythme des expulsions, voté l’allongement à 90 jours de la période de rétention pour les étrangers en situation irrégulière. De la prison, donc, pour des personnes n’ayant commis aucun crime, hommes, femmes, enfants, nouveaux-nés. Pendant ce temps, des préfets plusieurs fois condamnés pour non respect du droit d’asile sont maintenus en poste.



Pour de sordides calculs électoraux, le gouvernement auquel vous appartenez foule aux pieds tous les principes philosophiques et moraux qui sont à la base de la constitution et de l’histoire de ce pays, et passe à côté du sens de l’Histoire. Soyez certain que l’Histoire s’en souviendra.



J’ai honte de l’incapacité de ce gouvernement à prendre en compte l’urgence écologique, qui devrait pourtant être le seul sujet à vous préoccuper vraiment. En dehors d’effets d’annonce, rien dans les mesures prises depuis deux ans n’est à la hauteur des enjeux de notre époque. Ni sur la sortie des énergies fossiles, ni sur le développement du bio, des énergies renouvelables ou la condition animale. Votre gouvernement reste le loyal service après-vente des lobbies, de l’industrie agroalimentaire, des laboratoires, des marchands d’armes…



J’ai honte, monsieur le ministre, de ce gouvernement mal élu ( le plus mal de la l’histoire de la cinquième république) qui ne tient plus que par sa police ultra violente.



J’ai honte de voir, depuis des mois, partout en France, éclater des yeux, exploser des mains ou des visages sous les coups de la police, de Notre Dame des Landes aux Champs-Elysées, à Toulouse, Biarritz, Nantes. Le monde entier s’alarme de la dérive sécuritaire de votre gouvernement, de l’utilisation abusive d’armes de guerre dans le maintien de l’ordre, mais vous, vous trouvez que tout va bien.



Je pense à Maxime Peugeot, 21 ans, et à sa main arrachée par une grenade dans un champ de Notre Dame des Landes. Qu’est-ce qui pouvait bien menacer à ce point la sécurité de la France, dans ce champ à vache du bocage breton, pour qu’on en arrive à faire usage d’une telle violence ? 2500 gendarmes, une opération de guerre à plusieurs millions d’euros menée pour détruire une trentaine de cabanes en bois (« il n’y a pas d’argent magique »…) et procéder à une dizaine d’expulsions… Je pense à Lola Villabriga, 19 ans, défigurée à Biarritz par un tir de LBD que rien ne justifiait et qui vit désormais avec des plaques d’acier dans la mâchoire, alors que c’était sa première manifestation. Je cite deux noms, mais vous le savez sûrement, ils sont aujourd’hui des centaines. Suivez le travail de David Dufresne si le sujet vous intéresse.



Comme vous le voyez, nous avons peu de points communs, politiquement. Et dans un monde où les distinctions culturelles seraient remises par le milieu culturel lui-même, sans intervention du politique, j’aurais accepté celle-ci avec honneur et plaisir. Mais il n’y a pas de geste politique qui ne soit aussi symbolique, et je sais déjà que si un jour j’atteins l’âge avancé où on prend son pied à exhiber ses breloques, j’aurais bien peu de plaisir à me rappeler que celle-ci me fut remise par le représentant d’un gouvernement dont j’aurais si ardemment souhaité la chute et la disgrâce.



Passons malgré tout une bonne journée,



Wilfrid Lupano
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7116
Pavlik   02 novembre 2014
Les Vieux Fourneaux, tome 2 : Bonny and Pierrot de Wilfrid Lupano
-Dites donc, vous êtes drôlement organisés, pour des anarchistes.

-Ha ha ha ! Mais l'anarchie, c'est pas le bordel, mon cher ! C'est l'ordre moins le pouvoir, nuance.
Commenter  J’apprécie          692
Crossroads   02 juin 2014
Les Vieux Fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent de Wilfrid Lupano
- Dis, tu vas klaxonner et faire des appels de phare tout le long comme ça?

- Oui, j'ai remarqué que les gens sont plus attentifs quand je fais ça.
Commenter  J’apprécie          581
Kittiwake   27 décembre 2016
Les Vieux Fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent de Wilfrid Lupano
Quand on fait fortune en fabriquant des anti-dépresseurs , forcément , un monde de merde , ça fait rêver.
Commenter  J’apprécie          560
Pecosa   19 novembre 2016
Le Loup en slip de Wilfrid Lupano
C'est interdit d'offrir des slips peut-être? Y a une brigade anti-slips aussi, dans cette forêt?
Commenter  J’apprécie          503
Alfaric   08 octobre 2015
Communardes ! : L'aristocrate fantôme de Wilfrid Lupano
C’est le drame des femmes en politique. Louise Michel est trop laide pour se rallier les hommes, Liza est trop belle pour se rallier les femmes.
Commenter  J’apprécie          492
Pavlik   02 novembre 2014
Les Vieux Fourneaux, tome 2 : Bonny and Pierrot de Wilfrid Lupano
-C'est Jean-Childéric, mais on l'appelle Jean-Chi, alias "human bomb". C'est notre plus belle arme.

-Ce gars-là, il se vide le moutardier sur demande, n'importe où, n'importe quand, tu vois...c'est une arme de destruction massive !

-Le mout..? Ah naaan.

-Si. L'incontinence au service de la cause.
Commenter  J’apprécie          460
Alfaric   23 septembre 2015
Sept, tome 15 : Sept Nains de Wilfrid Lupano
Ainsi vont les choses… A douze ans, la femme se dessine… Et à quarante ans, elle se peint !
Commenter  J’apprécie          448

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le singe de Hartlepool, de Lupano et Moreau

A quelle époque se situe l'histoire ?

1714
1814
1914

10 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Le singe de Hartlepool de Wilfrid LupanoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..