AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.26 /5 (sur 34 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1971
Biographie :

Anne-Solen Kerbrat-Personnic est née en 1971 dans les Côtes-d'Armor. Professeur d'anglais, spécialiste de la Littérature nord-américaine, elle a vécu de longues années dans le Val D'Oise, où elle situe l'action de son premier roman policier paru en 2005 aux Éditions du Valhermeil, Dernier tour de manège à Cergy, dans lequel apparaissent le lieutenant Perrot et son adjoint Lefèvre que l'on retrouve en 2007 dans "Mi Amor" à Rochefort et Jour maudit à l'Île-Tudy, publiés aux Éditions Alain Bargain. Pour son premier roman policier, elle s'est vue récompensée par le "Prix du Goëland Masqué" - 2006.

En congé parental pour élever ses quatre enfants, elle vit maintenant en Gironde où elle continue d'écrire "à ses moments perdus" et publie en 2009, Bordeaux voit rouge - ou "Les chiens sont lâchés", prenant pour cadre de son intrigue le Bordelais, sous le charme duquel elle est tombée.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Biblioroz   30 mai 2017
Un simple grain de sable de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
Perrot et Lefèvre ont rejoint le service, presque vide à cette heure. Ils vont rendre compte à Law des derniers avancements de l'enquête.

Celui-ci a dû s'offrir un déjeuner en terrasse ou s'est allongé sur le sable entre midi et deux, car son teint d'Anglais a viré au rouge cramoisi. Un tube géant de Biafine trône sur son bureau. Il en a visiblement abusé, car sa peau garance luit comme un lampion.

- Alors, comme ça, patron, on prépare la fête du 15 août ! suggère Lefèvre avec un rictus moqueur.

- Pardon ? demande le commissaire en s'épongeant le front, la fête du 15 août ? Non, pourquoi ?

- Parce que vous pourriez illuminer le Remblai à vous tout seul !
Commenter  J’apprécie          20
Biblioroz   28 mai 2017
Un simple grain de sable de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
Elle tire une chaise sur les larges carreaux patinés du sol et s'assoit en bout de table, à sa place habituelle. Même si elle dîne seule depuis très longtemps, elle a toujours refusé de céder à la facilité du plateau-repas devant le petit écran. Elle y verrait l'aveu d'une défaite, la confession d'un renoncement. Faut-il avoir peur de sa propre compagnie pour se bercer ainsi de la présence illusoire d'un invité cathodique !
Commenter  J’apprécie          20
meknes56   16 août 2019
''Mi Amor'' à Rochefort de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
Dans les premiers temps qu’il s’était installé dans la région, il avait eu l’impression que cette mer n’était qu’un ersatz de celle qu’il connaissait, une copie délavée de cette côte déchiquetée qu’il aimait. Comme si les plages d’ici ne devaient rien à la nature. Trop propres, trop fades. Et puis, il avait appris à aimer les lieux, surtout en hiver, lorsque le fort Vauban domine majestueusement la grève abandonnée. Lorsque deux ou trois petits vieux trottinent sur la promenade avant de s’asseoir sur un banc et de contempler la mer grise à perte de vue, comme s’ils pouvaient à nouveau partir à son assaut, comme si à nouveau ils étaient jeunes.
Commenter  J’apprécie          10
ktylauney   10 avril 2018
À leur corps défendant de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
Elle a l'impression d'être l'actrice de quelque mauvais film d'horreur, de ceux que les ados s'arrachent le samedi soir autour d'un seau de pop-corn. Elle est dans le rôle de la pauvre victime sans défense, la poupée aux airs de jeune fille, proie idéale de tous les détraqués de la terre. Mais elle n'a pas lu le scénario, elle ignore tout du sort qui lui est réservé. D'ailleurs, son maton le sait-il lui-même ? Suit-il quelque plan machiavélique connu de lui seul ou agit-il de manière instinctive, animal encerclant sa proie avant de mieux la dépecer.
Commenter  J’apprécie          10
ktylauney   09 avril 2018
À leur corps défendant de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
La victime avait sans doute des parents et peut-être un compagnon puisqu'elle portait un enfant... Il ne peut s'empêcher d'imaginer dans quel état lui-même serait si sa fille venait à disparaître. Il sait que la qualité première du policier comme du médecin ou du travailleur social est de savoir prendre ses distances, se désincarner en quelque sorte, pour ne pas laisser l'affect l'emporter sur la raison et le jugement.
Commenter  J’apprécie          10
domdu84   31 août 2016
Saint-Quay s'inquiète de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
Elle est assise dans le box des accusés, son corps dévié n’offense pas le banc. Elle n’a pas eu un seul regard pour eux. Elle ne voit que le jeune homme au front têtu, au fond de la salle. Il ne la regarde pas mais elle lui sourit tout de même. Des murmures choqués parcourent la salle d’audience. Les journalistes présents parleront au bulletin du soir de « la criminelle souriante qui semblait prendre un plaisir pervers à être au centre de l’attention. » Au premier rang, Inès serre le bras de Norbert. Elle l’a senti se raidir à la vue de ce sourire. Martin, lui, n’a pas bronché. Il est encore sur son petit nuage : ils reviennent de New York. Tous les trois. Le voyage a été à la hauteur de ses espérances…
Commenter  J’apprécie          00
parmifil   13 avril 2017
Cure fatale à Nantes de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
(sur Facebook) Faut-il se sentir bien seul, tout de même, pour éprouver le besoin d'exposer ainsi à la face du monde le tableau de chasse de ses connaissances !
Commenter  J’apprécie          10
Sharon   05 juillet 2020
Jour maudit à l'Île-Tudy de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
Tu vas devenir une star ! La "keuf académie", tu connais ?
Commenter  J’apprécie          20
ktylauney   09 avril 2018
À leur corps défendant de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
En s'achetant ce joli flacon ciselé de chez Dior, c'était comme accéder à un monde différent, plus léger, plus facile, plus heureux en un mot.
Commenter  J’apprécie          10
Vinie1984   28 mai 2016
Là où tout a commencé de Anne-Solen Kerbrat-Personnic
Après une nuit peuplée de fantômes armés de seringues poursuivant son ex-femme pour lui inséminer un enfant mort-né, Perrot se lève à six heures, épuisé et plein de courbatures.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Anne-Solen Kerbrat-Personnic (39)Voir plus


Quiz Voir plus

Amateurs de polar ? Qui a écrit quoi ... ?

Mais qui a écrit "Pandemia" ?

Maxime Chattam
Bernard Minier
Franck Thilliez
Olivier Véran

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , policier françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..