AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.93 /5 (sur 20 notes)

Biographie :

Ariane Dubois est aujourd’hui journaliste et écrivain, après avoir passé 10 ans dans la mode. Elle se consacre désormais à sa passion pour l’histoire et la philosophie.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
"Pétage de plomb chez François 1er" "Comment ça va bien" émission du 7 décembre 2015

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienne   08 juillet 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
"J'écris des livres comme les pruniers font des prunes", avait-il dit. Ça m'avait ébranlée, que dites-vous Dumas (Alexandre) ? Tous ces chefs-d'œuvre, ces fleuves aux mille pages qui charrient l'or dans chaque phrase vous sortent du ciboulot comme les prunes d'un prunier ? Pas d'effort ? Pas de prise de tête ? Pas de nuit sans sommeil ? Mais alors, alors... j'avais raison ! Au diable le tripalium, il n'y a qu'à suivre le mouvement. Comme le prunier fait des prunes. J'ai soudain l'impression d'avoir été un prunier qui s'efforçait de faire des cerises parce qu'on lui avait dit que les prunes c'était pas bon.
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienne   08 juillet 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
Quand je pense que je n'ai rien fait... Une vie pleine de rien. Pire, une vie pleine de médiocrité.

C'est dramatique une vie médiocre, bien plus dramatique qu'une vie d'horreurs. Il y a une espèce de superbe dans le vie d'une Gervaise Macquart ou d'un Étienne Lantier parce qu'il y a une furieuse envie de vivre, de s'en sortir. Il y a des prises de risques parce qu'il y n'y a pas de place pour des peurs imaginaires. Alors il y a des rêves, des actions et parfois même des rêves qui se réalisent.

Mais dans une vie médiocre, il n'y a que des actions non abouties et des rêves en suspens.
Commenter  J’apprécie          70
ladesiderienne   07 juillet 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
Permettez-moi ici un petit aparté : il est vital de choisir avec discernement ce qu'on se met dans le ciboulot, car tout comme l'obésité découle d'une junk food alimentaire, l'imbécillité découle d'une junk food cérébrale.
Commenter  J’apprécie          80
ladesiderienne   07 juillet 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
Je croyais que pour vivre il suffisait d'être née, de respirer, de bouger, enfin tout un tas de choses mais pas de l'argent.

- Ah bon, il faut de l'argent pour vivre ?

- Oui évidemment.

Bon d'accord, va pour papa...

- Mais toi, maman, tu travailles aussi pour gagner de l'argent ? Pour qu'on en ait encore plus et qu'on puisse vivre encore plus ?

Maman s'était offusquée :

- Ah non, ma chérie, moi je ne travaille pas QUE pour l'argent ! Je travaille parce que je suis une femme libérée. Tu sais, ma fille, les femmes ses ont battues pendant très longtemps pour acquérir le droit de travailler comme les hommes.

C'est pas vrai ?

Les femmes se sont battues pour pouvoir faire comme papa ? Se lever aux aurores, avaler un café en vitesse, travailler dix heures d'affilée et revenir à la maison si fatigué qu'il ne peut même plus jouer aux petits poneys ?

Mais elles sont folles les femmes !
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienne   09 juillet 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
Enfin, parler de carrière serait prétentieux. J'apportais des cafés et des photocopies à un gros Franco-Marocain, patron d'une grosse boîte de pseudo-fringues. C'est le seul job un peu sexy que javais trouvé... bon, autant dire que c'est le seul job que j'avais trouvé. Après cinq ans d'école de commerce.

Mais n'allez pas croire que l’École de commerce fut inutile, loin s'en faut, j'en veux pour preuve qu'en plus d'enseigner des matières extrêmement utiles telles que la finance internationale, le management interculturel ou le marketing digital, elle apprend à ses élèves ce qu'ils sont : les grands dirigeants de demain ! Dire qu'en sortant de cette école, je ne savais même pas diriger ma vie...
Commenter  J’apprécie          20
ladesiderienne   06 juillet 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
Le soleil décline et sa douce lumière éclaire comme une auréole la tête d'acier de la tour Eiffel. Au loin les deux tours jumelles de Notre-Dame de Paris ajoutent à cette vision céleste. Ah, tous ces clochers, tous ces monuments... immobiles, superbes, qui pointent vers l'immensité du ciel comme pour nous montrer une vérité divine que l'on a depuis bien longtemps oubliée !

Je m'arrête, subjuguée. Et aussi parce que j'ai mal aux pieds. J'envie le Louvre couché de tout son long au bord de la Seine.
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienne   06 juillet 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
Si c'est un créateur étranger -comme souvent - dont la collection est particulièrement affreuse -comme souvent -, lâchez un extatique : "Magnificent !" Et si, sait-on jamais, vous avez trouvé sa collection particulièrement réussie ou que le bonhomme est particulièrement connu, lâchez un "DIVINE" en le prenant dans vos bras. Sauf si c'est Karl, bien sûr. Tout le monde sait que Karl Lagerfeld est "phobe" : agoraphobe, claustrophobe, obèseophobe.

Moi je sais surtout qu'il est allemand : froid comme un caillou. Fier comme Artaban. Complexé comme... un Allemand.
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienne   07 juillet 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
Moi, c'est différent, je veux faire souffrir. Sans doute parce que je souffre. Mamie Pierrette dit souvent : "Il n'y a pas de gens méchants, il n'y a que des gens malheureux." C'est vrai. Mais j'évite d'y penser, parce que c'est terrible de s'avouer que l'on souffre et qu'on en devient une foutue sadique !
Commenter  J’apprécie          30
BurjBabil   21 juin 2020
Ne t'inquiète pas, tout va bien de Ariane D.
Tu parles d’amis…

Eh bien supprimons les judas à grands coups de clics ! Allez hop, dehors, foutez-moi le camp ! Dégagez de ma toile, dégagez de ma vie !

Après le vide de penderie, place au vide d’amis – et pas que sur les réseaux sociaux : dans le téléphone, dans la vraie vie, partout je traque le traître, le jaloux, le loser… Si, si, le loser aussi, même s’il ne m’a rien fait car « on est la moyenne des cinq personnes que l’on fréquente le plus », concluait une étude américaine. Autant dire que le loser est grave !

Mais pourquoi n’ai-je pas procédé à ce licenciement amical plus tôt ?
Commenter  J’apprécie          50
casscrouton   12 juin 2015
Pétage de plombs chez François Ier de Ariane D.
-Donnez du talon, qu'il se donne du branle si nous voulons arriver à point en place de Grève.

Je me garde bien de tout mouvement, et plus particulièrement d'un coup de talon, car cette histoire de "branle" me laisse très perplexe.

-Voulez-vous mon haquenée, Mademoiselle ma soeur ?

-Ton acné ? La peur de déplaire à mon cheval en lui criant dans les oreilles me retient, c'est donc à voix basse que je manifeste ma colère : Ce n'est pas une question de boutons, et ce n'est pas le moment de faire de l'humour, Henriette!
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Sur les chemins de Saint-Jacques

On commence doucement pour éviter les claquages avant d'arriver à Saint-Jacques...

de Composté
de Compostele
dé Composé
de Compostelle

14 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : pélerinages , marche , CoquillagesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..