AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.75 /5 (sur 3560 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Prestwick , le 14/09/1972
Biographie :

Jenny Colgan, née Jennifer Colgan, est une romancière britannique, autrice de comédies romantiques telles que "Le mariage d'Amanda" (2000), "Recherche Andy désespérément" (2001), et plus récemment "La petite boulangerie du bout du monde" (2015), "Toute résistance serait futile" (2016) et "Rendez-vous au cupcake café" (2017).

En 2013, son roman "Welcome to Rosie Hopkins' Sweetshop of dreams" remporte le prix du "Roman romantique de l'année" (Romantic Novel of the Year Award) décerné par l'association des romanciers romantiques.

Elle est mariée, mère de deux enfants, et partage sa vie entre la France et Londres.
Avant d'écrire, Jenny Colgan a fait ses études à l'université d'Edimbourg (Ecosse) et a travaillé six ans dans un service de santé, tout en étant aussi dessinatrice de comics.

https://www.jennycolgan.com
+ Voir plus
Source : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jenny_Colgan
Ajouter des informations
Bibliographie de Jenny Colgan   (22)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Gérard part en live #5


Citations et extraits (311) Voir plus Ajouter une citation
Souri7   24 janvier 2018
Une saison à la petite boulangerie de Jenny Colgan
Patrick, le véto, était assis à la table voisine.

– Salut, dit Polly avec un sourire. Je peux te poser une question ?

[...]

– Est-ce que c’est l’une de ces questions où l’on fait semblant de s’interroger sur un animal qui a la même taille et le même poids que toi, avant de se rendre compte qu’il s’agit de toi et que tu ne veux pas appeler le docteur ?

[...]

– Hum, non, déclara Polly. Ça arrive souvent ?

[...]

– Tout le temps. C’est pour quoi ? C’est pas au sujet de ton oiseau, si ?

[...]

– Je crois qu’il a des difficultés relationnelles, commença Polly.

[...]

– En fait, je ne suis pas vraiment psychologue pour oiseaux…

– Il n’a pas de copains oiseaux. Les mouettes ne sont que des grosses brutes et les autres macareux… Je crois qu’ils se moquent de lui.

– Eh bien, cesse de l’obliger à porter une veste.

– Ce n’est arrivé qu’une seule fois. Quand il a fait froid, plaida-t-elle.

– Et je ne suis toujours pas convaincu par ces bottes en caoutchouc…

– C’est vrai, admit Polly. Les bottes en caoutchouc étaient une erreur, tout bien considéré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Souri7   09 mars 2017
La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
[...] elle se rappela ce que sa mère disait : Dieu avait fait en sorte de rendre les adolescents insupportables pour que les parents se réjouissent lorsqu'ils quittent le nid familial. Ce qui expliquait beaucoup de choses.
Commenter  J’apprécie          410
Souri7   23 janvier 2018
Une saison à la petite boulangerie de Jenny Colgan
– Faut pas abuser !, lança Huckle à Neil qui s’était posé sur la manche de sa veste – ce qu’il ne faisait pas d’habitude –, fixant Polly d’un air blessé.

– Je ne l’ai abandonné nulle part, corrigea Polly, exaspérée. Les oiseaux ne sont pas censés se trouver sur un lieu de travail. Il devrait être en train de sautiller sur les rochers à la recherche d’une madame macareux.

– Ou un monsieur macareux, rectifia Huckle. Selon moi, tu ne devrais pas avoir de tels préjugés.

Polly le regarda droit dans les yeux.

– Es-tu en train de me traiter d’homophobe du règne animal ?

– Non, je suis simplement en train de dire qu’il faut que nous restions ouverts à tous les choix de Neil.

– Sauf celui d’entrer dans la boutique !
Commenter  J’apprécie          320
iris29   02 août 2016
Une saison à la petite boulangerie de Jenny Colgan
- Ça ne sert à rien de devenir amère parce qu'il y a des connards sur terre . S'il n'y avait pas de connards, tu ne saurais pas repérer les gens bien .
Commenter  J’apprécie          332
NathalC   29 novembre 2018
La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
Lorsque tu as trouvé l'endroit où ancrer ton coeur, il reste à jamais en toi.
Commenter  J’apprécie          331
fanfanouche24   31 mai 2017
La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
Et au-delà de la fenêtre, il y avait...rien. Juste la nature, un plongeon direct dans l'espace extérieur (...) La photo avait été prise un jour où l' océan et le ciel, de la même nuance de gris, se fondaient l'un dans l'autre. Une vaste étendue vierge. Polly contempla le cliché un long moment, fascinée.

En fait, ce paysage correspondait exactement à son état d'esprit. Désincarné, vide. Mais aussi étrangement apaisant. Comme si le gris adoucissait les contours de ce monde. Un gris salvateur.(p. 33)
Commenter  J’apprécie          313
NathalC   03 décembre 2018
La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
Dieu avait fait en sorte de rendre les adolescents insupportables pour que les parents se réjouissent lorsqu'ils quittent le nid familial.
Commenter  J’apprécie          300
iris29   04 février 2020
Une rencontre au bord de l'eau de Jenny Colgan
Quand on connait des enfants placés, il y a une chose à éviter, à éviter à tout prix, leur faire des surprises. Ils en ont eu des surprises. Toutes les surprises possibles et imaginables. Des surprises comme : tu ne verras plus tes parents. Ou : tu n' habiteras plus ici. Ou : tu changes d'école. Ou encore : nous sommes désolés, mais ce placement ne s'est pas passé comme on l' espèrait.

Quand on veut témoigner son amour à un petit qui a eu une enfance difficile, il faut être totalement prévisible.
Commenter  J’apprécie          280
NathalC   02 décembre 2018
La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
Parfois, quand vous êtes au large, et qu'il n'y a que vous au milieu de toute cette eau et rien d'autre, et que c'est le milieu de la nuit, et avec toutes ces étoiles au-dessus de votre tête, trop loin du phare pur en deviner même la lueur, vous vous sentez appartenir, comment dire, à quelque chose de tellement plus grand que vous…
Commenter  J’apprécie          260
fanfanouche24   15 août 2017
La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
Polly fut soudain saisie par un souvenir étrange. Elle rangeait les placards de sa grand-mère après son décès. Il lui était impossible de croire qu'elle était morte, tant l'odeur de son parfum flottait encore dans l'air. C'était absurde, bien sûr. Polly n'était pas morte. Mais il lui semblait contempler la garde-robe de quelqu'un disparu depuis longtemps. (p. 300)
Commenter  J’apprécie          230

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La petite boulangerie du bout du monde - Jenny Colgan

Le personnage principal s'appelle...

Neil
Polly
Reuben
Gillian

20 questions
79 lecteurs ont répondu
Thème : La petite boulangerie du bout du monde de Jenny ColganCréer un quiz sur cet auteur