AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.08 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1959
Biographie :


Catherine Preljocaj est née en France, de parents albanais. Très tôt, elle contracte “le virus” du commerce et de la communication.
Elle est, tour à tour, chef de publicité dans un grand hebdomadaire, puis chargée de projets dans une agence de publicité parisienne, spécialisée dans le Culturel, où elle assure la direction de la communication de la première cuvée du festival les “Eurockéennes”.
Brutalement, à 30 ans, cette battante, en pleine ascension professionnelle, est confrontée à l’épreuve de la maladie. Un cancer de l’estomac. Elle en guérit mais se lance alors dans une recherche personnelle durant plus de dix ans. Du cheminement de l’analyse à l’écriture de deux récits, Le Bonheur pour une orange n’est pas d’être un abricot (2001. Ed Favre) puis La Mort de Caliméro et la naissance de l’aigle (2004.Ed Presses de la Renaissance), en passant par la création d’une association, Scarabée, un séjour chez les chamans au Pérou, puis la quête de ses origines par le biais d’une psycho généalogie, elle a multiplié les expériences de connaissance de soi qui l’ont aidée à se reconstruire.
En parallèle, elle est chargée des Relations Presse des Editions Dangles, pour les livres Sur les traces de Gandhi de Catherine Ingram et Lanza del Vasto, biographie d’Arnaud de Mareuil et participe à l’organisation du colloque Gandhi à Perpignan en janvier 1998.
Par amitié, elle assume également la fonction d’attachée de presse du livre d’Aline Apostolska, Lettre à mes fils qui ne verront jamais la Yougoslavie. Editions Isoète. 1997.
Pour finir, elle a collaboré à l’ouvrage collectif Le Guide de l’Essentiel 2 sous la direction de Patrice Van Eersel (Albin Michel, 1998).
Entrée en analyse en 1992, en supervision depuis 2003, elle se forme aux différentes méthodes de développement personnel et d’accompagnement énergétique. Depuis 2003, elle est consultante à Paris, et à Cannes, dés février 2007.



+ Voir plus
Source : http://www.catherine-preljocaj.com/biographie.html
Ajouter des informations
Bibliographie de Catherine Preljocaj   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
genou   15 juin 2013
Le bonheur pour une orange... n'est pas d'être un abricot de Catherine Preljocaj
Chez nous, on ne parle pas : on étouffe les mots au fond de sa bouche, y compris ceux de l'amour, on dissimule, on supporte tous les drames. On les avales, on les digère, le tête haute devant l'autre, avec l'ordre de se taire, de sécher ses larmes, de masquer ses peurs et de garder ses soupirs, ses émotions, pour plus tard, dans sa chambre, dans le noir...
Commenter  J’apprécie          80
FRANGA   04 août 2013
Le bonheur pour une orange... n'est pas d'être un abricot de Catherine Preljocaj
L'espoir, j'en ai sacrément besoin. A ma sortie de l'hôpital, de retour chez mes parents, j'entre dans la phase la plus terrible du traitement, celle de la débandade du corps. Trop faible physiquement, comment puis-je occuper tout ce temps indéfini, et pour quelle suite ? Jadis, toujours affairée-combien de fois ai-je pu bêtement me plaindre de n'avoir pas deux minutes à moi ?-à présent, le temps ne me manque plus. Que peut-on faire en deux minutes ? Passer un coup de fil rapide à un copain, écrire un petit mot d'amour à l'élu de son coeur, prendre un rendez-vous chez le dentiste, commander sa pizza préférée chez Allô Duchmoll, payer sa facture d'électricité, se passer un coup de rouge à lèvres ou de mascara sur les cils, sauter dans un jeans, enfiler un tee-shirt, cirer une chaussure voire deux, se laver les dents, déguster un petit Lu, boire un café ou un thé, lire un haïku, en méditer le sens (là, il faut être doué), trouver la séance d'un film dans les pages de Pariscope, achteter une baguette à la boulangerie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Carosand   23 avril 2015
Le bonheur pour une orange... n'est pas d'être un abricot de Catherine Preljocaj
L'imagination a plus de pouvoir que la volonté.
Commenter  J’apprécie          80
Carosand   23 avril 2015
Le bonheur pour une orange... n'est pas d'être un abricot de Catherine Preljocaj
Ainsi, grâce à l'histoire mytique des amants de Vérone, il éclaire une de nos réalités balkaniques - notre soumission, notre renoncement à l'une des valeurs, l'une des libertés les plus essentielles, celle d'aimer - et met en scène le châtiment de ceux qui transgressent l'interdit.
Commenter  J’apprécie          50
FRANGA   04 août 2013
Le bonheur pour une orange... n'est pas d'être un abricot de Catherine Preljocaj
Cependant, je me demande si, à force d'avoir muselé mes sentiments, ma souffrance et ma fragilité, je n'ai pas laissé mon corps prendre le relais afin de les évacuer, à sa manière ? C'est affreux de penser que je suis "tombée" malade parce que j'étais malheureuse !
Commenter  J’apprécie          50
Carosand   23 avril 2015
Le bonheur pour une orange... n'est pas d'être un abricot de Catherine Preljocaj
C'est là, adossée à l'arbre solitaire, en compagnie de mon chien, couché à mes pieds, que j'ai composé mes plus beaux poèmes et médité des heures durant. Ma vie fantasque aura tant été nourrie sur cette berge où, naguère, j'appelais de tout mon être l'immensité de l'existence, que j'aimerais qu'elle s'achève au même endroit. Sous la vase, mes cendres embrasseront mes illusions perdues. Seules mes prières se rassembleront et, en un mouvement solidaire, accompagneront mon âme de l'autre côté, vers l'éternel.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Catherine Preljocaj (23)Voir plus


Quiz Voir plus

Un prénom pour deux écrivains

Musset

Hugo
Lamartine
Nerval
Vigny

20 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : Écrivains français , 19ème siècle , 20ème siècle , prénomsCréer un quiz sur cet auteur