AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 278 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Clermont Ferrand , le 03/07/1963
Biographie :

Frédérique Martin habite près de Toulouse. Elle publie en revues et recueils collectifs depuis 1998, remporte plusieurs prix dont le Prix de la Ville de Palaiseau en 2001 et le Prix Prométhée de la nouvelle en 2004 pour son recueil L’écharde du silence parue aux éditions du Rocher.

Membre de la SGDL, élue au bureau du CRL Midi Pyrénées dans le collège des auteurs, Frédérique Martin donne régulièrement des lectures à voix haute de ses textes et des ateliers d’écriture auprès de tous publics. Elle est Présidente du jury du Concours de la nouvelle du Crous de Toulouse. Elle est également membre des jurys de l’Encrier Renversé et du Prix du Jeune Ecrivain ainsi que du comité de lecture du Prix des cinq continents.

Depuis 2008 sur son site, elle tient une chronique régulière intitulée "Mon carnet" (http://www.frederiquemartin.fr), et collabore occasionnellement à d’autres blogs comme celui de l’éditeur Pleine Page, ou enviedecrire.com.
Sur la question des thèmes qu'elle aborde, elle répond :

"…Mes thèmes sont des questions, des explorations, des incertitudes, toutes les obsessions du créateur. Très tôt, j’ai pressenti que la solitude est notre seul véritable sort, que les hommes sont enfermés dans des mondes individuels et qu’ils ne savent pas en franchir les limites pour se rejoindre. J’écris pour tenter la traversée.

Rien n’est plus fort que ce lien qui nous unit les uns aux autres et que je cherche à dénuder par l’écriture. Il est notre seul rempart contre le tragique. Ce qui altère ce lien nous mutile, ce qui le tisse nous ressuscite. C’est simple et c’est peut-être même tout ce qu’il y a à comprendre. Il n’y a pas de thème, car il n’y a qu’un seul thème, l’Homme. Sa grandeur, sa démesure, son impuissance, sa cruauté, sa bêtise, son avilissement, sa déchéance, sa rédemption, son impossible quête, sa peur constitutive de vivre, son audace, son courage, sa tendresse parfois et son acharnement à aimer, malgré tout. L’homme et cette dimension de lui qu’il s’obstine à repousser: cet au-delà qui ne cesse pourtant de l’appeler."



+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Frédérique Martin : "Je sais que je travaille sur une nouvelle si je connais la chute" .
L'écrivaine Frédérique Martin parle de son recueil de nouvelles J'envisage de te vendre, publié chez Belfond. Elle évoque les différences entre le travail d'écriture de roman et celui d'écriture d'un recueil de nouvelles. Elle décrit également le retravail avec son éditeur.
Citations et extraits (142) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   27 mars 2019
Le vase où meurt cette verveine de Frédérique Martin
La folie, c’est peut-être la seule réponse que certains ont trouvée à la grande douleur de vivre.
Commenter  J’apprécie          422
scarlett12   16 septembre 2018
Le vase où meurt cette verveine de Frédérique Martin
C'est ce qui arrive quand les chocs sont trop rudes, on se ferme, on se coupe de tout. C'est comme un bandage qu'on serre autour du coeur.
Commenter  J’apprécie          390
marina53   19 février 2015
Sauf quand on les aime de Frédérique Martin
On ne refait pas sa vie

On continue seulement

On dort moins bien la nuit

On écoute patiemment

De la maison les bruits,

Du dehors, l'effondrement



Stéphane Eicher, "Tu ne me dois rien" (paroles de Philippe Djian)
Commenter  J’apprécie          360
marina53   16 mars 2015
Le vase où meurt cette verveine de Frédérique Martin
Ainsi va la vie, on se tourne vers le passé, on se projette dans l'avenir, impuissants à savourer le moment présent. (..) Toutes [nos] sensations devraient s'ancrer là, maintenant, durant leur brève existence, avant de disparaître à jamais. Il faudrait laisser leur place, donner leur poids à chaque mot, chaque seconde, demeurer dans la présence simple et attentive, demeurer et vivre, vivre. Mais non, à la place, on espère ou on se souvient, c'est regrettable sans doute, mais c'est ainsi.
Commenter  J’apprécie          330
Ladybirdy   06 mai 2019
Femme vacante de Frédérique Martin
L’argent, le pouvoir, le sexe, c’est le trio gagnant des demeurés. Le seul véritable moteur, c’est les enfants. Ils servent d’alibi à tous les agissements. Qu’est-ce qu’on ne commet pas au nom du sacro-saint amour parental. Parce que ce qu’ils espèrent, ces parents modèles, et qui souvent se vérifie, c’est qu’ils seront aimés, quoiqu’ils fassent.
Commenter  J’apprécie          320
marina53   18 mars 2015
Le vase où meurt cette verveine de Frédérique Martin
La folie, c’est peut-être la seule réponse que certains ont trouvé à la grande douleur de vivre.
Commenter  J’apprécie          330
Ladybirdy   14 mai 2019
Femme vacante de Frédérique Martin
Je rêve d’une vie paisible, écartée de tout ce qui m’égorge. M’extraire. La solitude pour survivre, je ne vois rien d’autre. Rompre tous les liens, cesser d’aimer, et surtout d’être aimée. Un leurre magnifique, l’amour, une stupéfiante machine à tuer issue des profondeurs de la création.
Commenter  J’apprécie          314
Jolap   13 juin 2018
Le vase où meurt cette verveine de Frédérique Martin
L'âme est anéantie par les organes, on ne peut que douter de tout après qu'on a compris cela.
Commenter  J’apprécie          322
marina53   20 mars 2015
Le vase où meurt cette verveine de Frédérique Martin
Peut-être que, pour s’occuper du cœur des autres, on est dans l’obligation de se défaire du sien.
Commenter  J’apprécie          310
marina53   16 mars 2015
Le vase où meurt cette verveine de Frédérique Martin
Certains événements sont au-delà du pardon ou de la compréhension, ils prennent racine dans des choses humaines trop lourdes pour être nommées. J’ai fini par admettre qu’on doit juste y consentir.
Commenter  J’apprécie          300
Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur