AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.81 /5 (sur 88 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Aoste , le 08/05/1960
Biographie :

Claudio Morandini est écrivain, auteur de pièces de théâtre et radiophoniques, de contes et de romans.

Il est également enseignant en lettres modernes au lycée "Édouard Bérard" d'Aoste.

Reconnu comme l’un des écrivains les plus prometteurs d’Italie, il développe dans ses œuvres des genres et des thèmes variés : gothique, grotesque, policier, picaresque ou encore aventure.

Grâce à son livre "A Gran Giornate" (2012), il entre dans la sélection des célèbres librairies La Feltrinelli et fait partie des finalistes du prix littéraire "Paradiso degli orchi".

En 2013, il gagne la première édition du prix littéraire "Città di Tresbiacce", décerné par l’Institut Culturel de Calabre.
En 2018, il publie son premier roman pour enfants, "Le maschere di Pocacosa".

Il a obtenu avec "Le chien, la neige, un pied" ("Neve, cane, piede", 2015) le prestigieux Premio Procida-isola di Arturo-Elsa Morante 2016 et le Prix Lire en Poche de littérature traduite.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Claudio Morandini   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A l'occasion de Lire en Poche 2021, Claudio Morandini vous présente son ouvrage "Les Oscillants" aux éditions Anacharsis. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2541008/claudio-morandini-les-oscillants Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
viou1108_aka_voyagesaufildespages   31 juillet 2020
Le chien, la neige, un pied de Claudio Morandini
L’homme ne sent plus rien depuis un moment. Depuis qu’il a arrêté de se laver il est anesthésié à ses propres odeurs, et les pets qu’il lance la nuit sous les couvertures ne sont que de chaudes caresses, qu’il cultive avec une alimentation adéquate.
Commenter  J’apprécie          185
berni_29   14 mars 2022
Les oscillants de Claudio Morandini
Quiconque se retrouve à Crottarda pense forcément au roman de Charles-Ferdinand Ramuz, Si le soleil ne revenait pas, où il est question d'une communauté alpine qui regrette le soleil pendant tous les mois d'hiver, et d'un vieux fou qui raconte à la ronde que le soleil est malade et ne reviendra pas, qu'il passera ailleurs pour toujours. Va savoir, en vient-on à penser, si, à l'instar des personnages de Ramuz, les Crottardais craignent pendant les longs mois d'ombre que le soleil ait disparu pour toujours. Va savoir si, au printemps, à l'instar des montagnards du roman tâchant de résister à leur angoisse devant les prédictions du vieil Anzévui, ils s'élancent, impatients, sur des sentiers impraticables pour dénicher l'astre solaire et le prier de revenir éclairer les hommes.
Commenter  J’apprécie          163
berni_29   16 mars 2022
Les oscillants de Claudio Morandini
J'entends les coucous : dans cette forêt, ils ne poussent pas leur chant bisyllabique en tierce mineure, mais ils dilatent l'intervalle de leur appel jusqu'à la quarte augmentée à la septième. Je les imagine gros, affamés, irascibles.
Commenter  J’apprécie          165
berni_29   12 mars 2022
Les oscillants de Claudio Morandini
Dès le premier matin passé ici avec mes parents, je fus frappée par les cris des bergers. J'étais au lit, je me souviens, et j'essayais de me réchauffer et de me tenir au sec enfouie sous plusieurs couvertures. De l'extérieur provenaient des sons étranges, lointains et pourtant nets, qui pénétraient sans difficulté par la fenêtre, comme émis par un haut-parleur : ils étaient à mi-chemin entre un cri et un chant, et modulés - me disais-je alors, repensant à des documentaires sur les milieux marins - comme les longs bramements dignes d'un opéra par lesquels les baleines communiquent d'un point à l'autre de l'océan. Ces voix, qui titillèrent ma curiosité, devaient continuer à me distraire du froid les matins suivants.
Commenter  J’apprécie          140
Annette55   07 novembre 2021
Le chien, la neige, un pied de Claudio Morandini
«  C’était encore la préhistoire,

L’hiver était silence » .



UGO RONFANI , Mémorial des cavernes .
Commenter  J’apprécie          150
Annette55   07 novembre 2021
Le chien, la neige, un pied de Claudio Morandini
«  Il y a des récits silencieux comme des cailloux et des récits qui parlent comme des arbres ou de petits animaux. »



GUILIANO SCABIA .Teatro con bosco e animali .
Commenter  J’apprécie          140
berni_29   16 mars 2022
Les oscillants de Claudio Morandini
Ils oscillent, mes pauvres Crottardais, entre le besoin de se cacher et la nécessité de sortir à découvert, de respirer l'air de dehors ; entre l'exigence de s'exprimer et le mutisme, entre un festin des sens, de tous les sens, y compris ceux que nous autres ne savons plus exercer, et la fermeture de tous les orifices dans le silence, dans l'obscurité complète, dans l'absence de contact ; entre un au-dessus qui s'éloigne et devient inatteignable, ou qui écrase et oppresse, et un au-dessous dans lequel s'enfoncer, enfin, et continuer de nourrir du ressentiment et des inquiétudes ; entre humain et non-humain ; entre vivant et non-vivant. Les oscillants, ai-je envie de les appeler. Et je finis par me sentir un peu oscillante moi aussi.
Commenter  J’apprécie          110
Annette55   08 novembre 2021
Le chien, la neige, un pied de Claudio Morandini
«  Pendant des générations, les hommes ont essayé de préserver des coins d’herbe dans cette cuvette ingrate , un peu de renoncules et de soldanelles , de primevères et de pulsatilles , de légumineuses et de graminées pour quelques vaches .

C’étaient des générations que la pauvreté et l’étroitesse des horizons rendaient obstinées . »
Commenter  J’apprécie          110
berni_29   19 mars 2022
Les oscillants de Claudio Morandini
En m'éloignant, seule, j'entends la voix de Bernardetta sortir de l'ouverture du gouffre. Et j'ai l'impression que quelqu'un d'autre - une seconde voix, je ne sais où - s'unit à son chant, dans un contrepoint oscillant entre dissonances et quintes parallèles.
Commenter  J’apprécie          110
deuxquatredeux   12 novembre 2017
Le chien, la neige, un pied de Claudio Morandini
Le feu met longtemps avant de crépiter dans le poêle noirci amis, alimenté par le papier de vieilles revues humides, des brindilles et de l'alcool, il finit par prendre, et les flammes s'élèvent. C'est un feu qui n'éclaire pas et, pendant un moment, il n'est qu'une évocation de la chaleur. Au bout d'une demi-heure, quand dehors la nuit est tombée et que le froid est devenu insupportable, une chaleur définie commence à émaner du poêle. (p. 19)
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Claudio Morandini (111)Voir plus


Quiz Voir plus

À juste titre 😊

Salut la morosité

Colette
Jean Rhys
Françoise Sagan
Sacha Guitry

10 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , titres , littératureCréer un quiz sur cet auteur