AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.81 /5 (sur 169 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1969
Biographie :

Passionnée par l'écriture, Corinne Martel est rapidement remarquée puis récompensée de nombreuses fois pour ses essais en poésie et littérature.

Après avoir réalisé ses études et obtenu ses diplômes dans un institut supérieur de gestion et de commerce, Corinne Martel embrasse une carrière orientée dans les jeux vidéos et activités pour enfants qu'elle exerce toujours à l'heure actuelle.

Fascinée par la littérature imaginaire, elle décide de s'inspirer de ses expériences ludiques pour écrire son premier roman, "Et tu vis encore" (IS Édition, collection "Sueurs glaciales", 2016), un thriller énigmatique doté d'un suspense et scénario à couper le souffle qui laisse entrevoir une carrière prometteuse.

page Facebook : https://www.facebook.com/Corinne.Martel.Auteur/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Corinne Martel   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (124) Voir plus Ajouter une citation
AMR_La_Pirate   02 juillet 2017
Et tu vis encore de Corinne Martel


Ils se levèrent et se prirent par la main, formant une grande chaîne, un grand cercle. Les mains se serrèrent en même temps qu’ils se cherchaient tous du regard. Les yeux disaient oui, les mains validaient. À partir de ce moment-là, chacun savait précisément ce qu’il avait à faire. Un peu comme un équipage de navire qui répète les exercices de sauvetage, ils avaient répété de nombreuses fois, des mois durant. Ils voulaient avant tout être prêts le jour J, juste au cas où, juste pour aujourd’hui. Dans quelques heures, ils auraient tous ensemble un lourd secret de famille. C’était le prix à payer pour garder encore un peu d’espoir. Ils s’étaient tous posé de nombreuses fois cette question : d’autres qu’eux, dans les mêmes circonstances, auraient-ils pu faire ce qu’ils allaient accomplir ? L’auraient-ils fait ? Ils ne pouvaient en parler à personne et n'auraient donc certainement jamais la réponse. Eux ont choisi de le faire : quitte à perdre, autant avoir essayé. Même si en essayant, ils risquaient de tout perdre. Les heures à venir allaient répondre à toutes leurs questions, mais avant cela, ils allaient vivre les pires instants de leur vie. Le scénario avait été écrit par Henriette et Pâquerette ; à la réalisation, il y avait Vincent et Pierre ; au montage, Marc ; enfin, dans le rôle principal, il y avait Valérie, le candidat se contentant du second. C’était maintenant à eux de jouer leurs scènes. 



[…]



Parfois, il vaut mieux agir sans savoir que savoir et ne plus vouloir agir. 

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Rob7   07 mars 2017
Et tu vis encore de Corinne Martel
J'ai entendu ta vois, j'ai vu ton regard,

tu ne m'as plus jamais quitté.



Tu es l'énergie et le moteur de ma vie,

même si tu es avec les anges depuis longtemps.
Commenter  J’apprécie          80
manue14   24 janvier 2017
Et tu vis encore de Corinne Martel
Toutes les familles ont des secrets.

La mienne ne fait pas exception.

Ma famille a donné un nom de code au secret : « LE PLAN C ».

Je n’ai jamais su pourquoi ; ils n’ont pas voulu me le dire. D’ailleurs, je ne suis pas censée être au courant de ce secret.

Mais je ne me suis pas présentée ; pardon, c’est incorrect…

Je m’appelle Alice Garmant. J’ai seize ans et je vais vous révéler toute l’histoire.
Commenter  J’apprécie          50
MelleBrightside   23 août 2017
Et tu vis encore de Corinne Martel
Elle, elle aime juste écouter, comprendre, se nourrir de la vie des autres, en quelque sorte pour combler le vide de la sienne. Pour en chasser aussi les zones d'ombres.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   21 janvier 2017
Et tu vis encore de Corinne Martel
Pour elle, la retraite, c’est une longue descente vers la fin, c’est se retrouver dans une maison vide, mais remplie de souvenirs.
Commenter  J’apprécie          30
LectureChronique   09 avril 2019
Les voleurs du temps de Corinne Martel
Dans le dialogue des yeux, ils se sont dit les mots de la liberté, des rêves brisées, de la vengeance assouvie. Tous ces mots ne sont pas sortis, mais ont été échangés dans les iris dilatés. Elle a rapidement quitté son atelier, épuisée par le pouvoir qui peu à peu la fuyait.

Si le précieux a les pouvoirs, les mêmes que ceux de l'autre urne, alors le chemin de ses peurs ne sera plus qu'un souvenir ; mais si les pouvoirs ne sont pas là, le chemin sera une voie condamnée.

Plus de retour en arrière possible, il restera pour toujours au temps figé. Il lui faut rencontrer son destin. Maintenant.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 octobre 2020
Les voleurs du temps de Corinne Martel
Mes parents, surtout maman, en grande admiratrice de Boris Vian, m’a tout naturellement, il y a vingt ans, donné le prénom de l’héroïne de « L’écume des jours ».

Est-ce que j’ai, moi aussi, un nénuphar dans le cœur ?

Mon voyage de noces sera-t-il le dernier, comme dans le roman de Vian ?

Il y a peu de chances que cela se produise.

Les nénuphars, le voyage de noces.

Pour la mort...

Je ne sais pas encore.

Je suis ici et ailleurs,

Dans mon jardin d’Éden sans fleurs,

Dans mon jardin d’Éden en pleurs.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   22 octobre 2021
La pilleuse de Corinne Martel
Comme une sentence.

Il ne l’oublie pas, il ne l’oubliera jamais. Malheureusement…

Elle non plus.

Accepter les événements qu’elle ne pouvait pas changer.

Théorie ! Fumisterie !

Lou avait l’impression de n’avoir jamais été sereine ! Que le temps avait lâchement oublié qu’il avait fait son œuvre. Qu’il y avait eu un après Max. Elle avait définitivement quitté le chemin de la spiritualité pour se retrouver sur les sentiers paumés de sa vie.

Encore une fois…

Oubliés aussi les heures de méditations, les préceptes à la…
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   27 décembre 2019
Et tu vis encore de Corinne Martel
Henriette a continué de gérer seule la boutique après la mort de son mari. Elle inspire le respect à tous. Les gens de Balbeck l’ont affectueusement surnommée « le petit bout ».

« Le petit bout » est une dame pas très grande, toute menue, un peu courbée par l’âge. Rien de plus normal à quatre-vingt-quatre ans.

Elle a des yeux bleus un peu délavés par le temps, mais qui, quand on les croise, vont au plus profond de l’âme. Elle a ce pouvoir, Henriette, de toucher les gens rien qu’en les regardant
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   21 janvier 2017
Et tu vis encore de Corinne Martel
« Le petit bout » est une dame pas très grande, toute menue, un peu courbée par l’âge. Rien de plus normal à quatre-vingt-quatre ans.

Elle a des yeux bleus un peu délavés par le temps, mais qui, quand on les croise, vont au plus profond de l’âme. Elle a ce pouvoir, Henriette, de toucher les gens rien qu’en les regardant.

Les villageois adorent l’embrasser, car il émane d’elle cette odeur intemporelle d’eau de Cologne d’antan qui évoque à tous un souvenir d’enfance.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Et tu vis encore" de Corinne Martel.

Quelle lettre porte le nom de code du secret au tout début du roman ?

plan A
plan B
plan C

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Et tu vis encore de Corinne MartelCréer un quiz sur cet auteur