AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.3 /5 (sur 106 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Francfort
Biographie :

Dan Gemeinhart est enseignant et documentaliste en école primaire dans une petite ville de l'État de Washington. Il vit avec sa femme et ses trois filles. La Vérité vraie est son premier roman. Aux États-Unis, il a également publié Some Kind of Courage et vient de terminer l'écriture de son 3e roman.
Fils de militaire Dan a beaucoup voyagé dans son enfance. A ses débuts, il a enseigné en Egypte, avant d'en être chassé par des homme armés.

Son site : http://dangemeinhart.com



Source : R. Laffont
Ajouter des informations
Bibliographie de Dan Gemeinhart   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Author Dan Gemeinhart answers a few questions from some kid readers of his middle grade novel, "The Honest Truth." The questions are mostly about the story and how/why he wrote the book.


Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
zazimuth   01 décembre 2016
La vérité vraie de Dan Gemeinhart
Il y a davantage qu'un seul type de vérité. Il y a la vérité que l'on peut mesurer, la vérité des cartes et des livres scientifiques. Et peut-être que dans ce type de vérité, Mark n'a pas atteint le sommet. Peut-être même qu'il en était bien loin. Peut-être que dans ce type de vérité, il s'est perdu et a quitté la piste, et ne s'est approché d'aucun sommet.

Mais dans l'autre type de vérité (...) Mark a carrément réussi. Il est monté au sommet de toutes les montagnes du monde.

Ce qu'a répondu Jessie n'était pas un mensonge. C'était juste une meilleure vérité. (p.279-280)
Commenter  J’apprécie          80
Ileauxtresors   16 juin 2020
L'incroyable voyage de Coyote Sunrise de Dan Gemeinhart
J’étais plutôt bonne pour duper Rodeo. J’avais des années de pratique. Mais il était rusé, l’animal. Apprendre à duper Rodeo, on peut dire que c’est un peu comme apprendre à jouer avec une guitare qui a treize cordes au lieu de six, dont trois qui sont désaccordées, deux qui sont juste des fils et une qui est reliée à une clôture électrique.
Commenter  J’apprécie          82
murielan   29 mars 2017
La vérité vraie de Dan Gemeinhart
C'est étrange comme quelque chose qui paraît si proche peut en même temps sembler affreusement loin. Comme s'il me suffisait de tendre la main pour la toucher, mais que j'aurais beau marcher nuit et jour, je ne l'atteindrais pas pour autant.
Commenter  J’apprécie          71
LivresdAvril   24 décembre 2020
L'incroyable voyage de Coyote Sunrise de Dan Gemeinhart
La vie pouvait être sacrément compliquée. Parfois, c'était vraiment difficile de savoir si on était l'agent de sécurité, le violoniste, l'amie du violoniste ou quelqu'un d'autre. Tammy avait-elle été égoïste en demandant à Lester d'abandonner la musique ou était-ce lui qui l'avait été en choisissant la musique plutôt que Tammy ? Rodeo avait-il été égoïste en ne voulant pas me ramener à la maison... ou bien était-ce moi qui l'étais en l'obligeant à le faire ? (p. 278)
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth   25 novembre 2016
La vérité vraie de Dan Gemeinhart
Doit-elle le ramener et le sauver ? Ou bien le sauver en le laissant partir ?

(...)

Que doit un ami ?

Comment aider, quand aider

Revient à trahir ? (p.115)
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth   01 décembre 2016
La vérité vraie de Dan Gemeinhart
Oui, a dit ma mère après de longues secondes. les chiens meurent. Mais avant, ils vivent, jusqu'au dernier jour. Ils vivent des vies merveilleuses, courageuses. Ils protègent leur famille. Ils nous aiment. ils mettent un peu plus de lumière dans nos vies. Et ils ne gaspillent pas de temps à avoir peur du lendemain. (p.127)
Commenter  J’apprécie          30
Ileauxtresors   16 juin 2020
L'incroyable voyage de Coyote Sunrise de Dan Gemeinhart
Tandis que nous nous dirigions vers la caisse, le gamin m’a détaillée de la tête aux pieds.

- Tu portes des vêtements bizarres.

J’ai regardé mon jean informe et mon T-shirt blanc couvert de tâches de graisse, puis ses habits à lui.

- Je porte plus ou moins la même chose que toi, ai-je rétorqué.

- Exactement. Mais je suis un garçon.

- Et donc ?

- Et donc les garçons et les filles ne sont pas censés s’habiller pareil.

- Bah, tu ferais mieux de te changer, alors. Parce que moi, c’est mort.

Il n’a rien répondu, et comme je ne lui avais pas encore payé son granité, c’était sans doute ce qu’il avait de mieux à faire.
Commenter  J’apprécie          20
Low_Livropathe   07 avril 2020
L'incroyable voyage de Coyote Sunrise de Dan Gemeinhart
La sensation dont je parle, c'est tout le contraire. C'est solide, profond et très doux, un peu comme des rochers dans une rivière. Voilà de quoi il's'agit : un réveil, comme si tu t'envolais en laissant la route derrière toi, comme si tu étais dans un moment particulier qui, en quelque sorte, se détache du reste de ta vie. A ce moment précis, peu importe où tu te trouves et se que tu t'apprête a faire ; pendant quelques instants, tu es partout et nulle part, et tu sens que ton âme touche quelque chose de plus grand qu'elle une sorte de cérité qui, la plupart du temps est cachée.
Commenter  J’apprécie          20
LivresdAvril   20 décembre 2020
L'incroyable voyage de Coyote Sunrise de Dan Gemeinhart
"Ça ne sert à rien de regarder derrière soi", répétait toujours Rodeo. Il repérait très bien quand j'étais en train de penser à elles - ma mère et mes sœurs. Je devenais silencieuse et triste. Il secouait la tête, les yeux humides. "Non, ma puce. Ne retourne pas là-bas. Ta gaieté, c'est ici et maintenant. Tu dois laisser tout le reste derrière toi." Mais je n'ai jamais réussi à le faire aussi bien que lui. Simplement, je le cache mieux, maintenant. Je suis devenue vraiment bonne pour regarder en secret ces souvenirs interdits. (p. 81)
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-Girl   03 décembre 2016
La vérité vraie de Dan Gemeinhart
En me tournant pour y aller, je sens un renflement dans ma poche. Je prends une inspiration tremblante et en retire la montre.

C'est une vieille montre à gousset en argent avec un cadran rond en verre. Un cadeau de mon grand-père mort. Je me mords la lèvre, presque jusqu'au sang. Je sens le mécanisme de la montre dans ma main. Tic. Tac. Tic. Tac. Le temps qui passe.

Voilà ce que je ne comprends pas : pourquoi les gens s'amusent-ils à trimballer un objet qui leur rappelle en permanence que la vie file sans qu'on y puisse rien?
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Virus L.I.V.3 ou la mort des livres

L'héroïne communique sur son ordinateur avec

Mondaye
Fryday
Thursday
Sundaye

15 questions
431 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..