AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.28 /5 (sur 87 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Le Docteur Delphine Saada est dermatologue à Paris.

Mais grande lectrice depuis l'adolescence, elle a répondu à une envie d'écriture il y a quelques années, s'essayant à des textes courts, pour le plaisir. Pourtant, l'idée de ce qui allait devenir son premier roman était déjà là.

Il faudra la participation à un atelier d'écriture animé par l'écrivain Philippe Djian pour que Delphine Saada franchisse le pas et s'autorise à proposer son texte à un éditeur.

Voilà comment nait son premier roman, "Celle qui criait au loup" (Plon, 2022), finaliste du Prix Maison de la Presse 2022.




Ajouter des informations
Bibliographie de Delphine Saada   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/delphine-saada-celle-qui-criait-au-loup-53274.html Quel lien peut-il y avoir entre la médecine et l'écriture. Delphine Saada ne se pose pas la question même si elle reconnait que le lien à l'autre, la volonté d'interroger et le souhait d'apaiser les maux sont peut-être des points communs. Delphine Saada s'est toujours rêvée médecin, elle s'est aujourd'hui spécialisée en dermatologie. Mais grande lectrice depuis l'adolescence, elle a répondu à une envie d'écriture il y a quelques années, s'essayant à des textes courts, pour le plaisir. Pourtant, l'idée de ce qui allait devenir son premier roman était déjà là. Il faudra la participation à un atelier d'écriture animé par l'écrivain Philippe Djian pour que Delphine Saada franchisse le pas et s'autorise à proposer son texte à un éditeur. Voilà comment nait ce livre, « Celle qui criait au loup » publié chez Plon. Anabelle a tout pour être heureuse. Une profession qu'elle aime et exerce avec rigueur, elle est infirmière dans un hôpital parisien, un mari attentionné, Sebastian, deux beaux enfants, Arthur et Emma, un appartement confortable. Pourtant dans cette vie réglée comme du papier à musique, Anabelle cache des failles. Au fil de quelques semaines, tout semble vaciller, des souvenirs resurgissent. Et bientôt, sa fille de 6 ans devient comme une ennemie. Son coeur de mère se dessèche face à cet enfant qui semble toute l'opposée d'elle-même. Sur le thème du désamour maternel, Delphine Saada nous offre un premier roman saisissant, violent, qui se lit comme un thriller psychologique tout en abordant des thèmes sociétaux universels. L'écriture, très maitrisée et littéraire, est intense et glaçante. L'intrigue est parfaitement menée et le malaise s'installe sournoisement dans cette famille bien sous tous rapports. Mais au-delà du plaisir de lecture avec ce roman à rebondissements où le suspense est habilement construit, le roman aborde des sujets sur la famille, l'éducation, les souvenirs, auxquels chacun pourra coller sa propre expérience. Ce premier roman est une vraie réussite. « Celle qui criait au loup » de Delphine Saada est publié aux éditions Plon.

+ Lire la suite

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   19 janvier 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
Qu’on ne vienne pas encore maintenant lui parler d’instinct maternel. Elle pourrait en vomir. C’est une foutaise, une étiquette que l’on colle aux femmes. Vous portez l’enfant, neuf mois, vous saurez comment vous y prendre et bien mieux que les hommes. C’est faux. Archifaux. On ne sait rien avant que l’enfant ne soit là. Et quand il arrive, ce n’est pas mieux, on fait comme on peut et on se trompe souvent.
Commenter  J’apprécie          413
Ladybirdy   22 janvier 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
Les femmes seront libres lorsqu’elles s’autoriseront à faire éclater les poches de boue qu’elles portent en elles, tout au fond, et qu’elles les laisseront s’écouler et s’infiltrer partout, sans intervenir, sur les moquettes immaculées des intérieurs, sur les trottoirs des grandes villes, quitte à tout éclabousser et tout enlaidir, l’image de la famille parfaite comme les costumes sur-mesure de ces messieurs, pour qu’elles n’aient plus, elles, les mains sales.
Commenter  J’apprécie          370
Ladybirdy   21 janvier 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
Les parisiens ne cesseront pas, indifférents, de marcher, de sortir, de consommer, de s’attabler en terrasse, de rire, de s’embrasser. Qu’est-ce qui pourrait les en empêcher quand les balles des kalashnikovs et les bombes ont échoué ?
Commenter  J’apprécie          331
jeunejane   14 mai 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
Depuis toutes ces années, elle a pardonné à son père ses maladresses et cette distance qu'elle préfère croire n'être que l'expression de sa pudeur. On ne peut donner ce que l'on n'a pas reçu, et d'après ce quelle sait de sa propre enfance, c'est-à-dire à peu près rien, à part des coups de ceinturon et des humiliations répétées. Elle se dit qu'au moins il n'a pas reproduit le pire avec elle.
Commenter  J’apprécie          240
Yaena   31 janvier 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
Où vont mourir les émotions des premières fois?
Commenter  J’apprécie          249
jeunejane   14 mai 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
- Si je devais me retrouver seule avec les enfants, cela pourrait mal finir.

L'appel universel est fauché en plein vol par les mots d'Albane.

Elles attendent, stupéfaites, un sourire, un clin d'œil, n'importe quoi leur prouvant qu'elle ne parlait pas sérieusement.

Une seconde, deux secondes, trois secondes, elles attendent.

Rien ne vient, hormis le silence.
Commenter  J’apprécie          20
Lilylivre   27 janvier 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
Mais leurs caractères opposés façonnent des expressions si différentes sur leurs visages que la génétique à voulu similaires qu'ils finissent par ne plus du tout se ressembler.
Commenter  J’apprécie          60
Calimero29   27 janvier 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
Contrairement à ce que l'on croit, ce n'est pas la pensée qui permet le langage, c'est le langage qui structure la pensée. Sans le langage, la pensée n'est rien qu'une ombre fugace.
Commenter  J’apprécie          40
audeLOUISETROSSAT   17 janvier 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
-Regarde-moi bien (Les mains de Sébastien enserrent son fin visage, elles pourraient le broyer.) Ou tu te fais soigner très vite, ou je te quitte et obtiens sans la moindre difficulté la garde exclusive des enfants.
Commenter  J’apprécie          30
Calimero29   27 janvier 2022
Celle qui criait au loup de Delphine Saada
C'est puissant un souvenir pour rapprocher des vies d'adultes qui ne savent que tracer des parallèles.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Revue de presse ... 😂

Le Figaro, 06/09/1956. On nous prie d'annoncer les fiançailles de M. Pierre Racine avec Melle Mariette *** .

rond
carré
losange

10 questions
52 lecteurs ont répondu
Thèmes : presse écrite , brèves , insolite , humour , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur