AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.57 /5 (sur 14 notes)

Nationalité : Grèce
Né(e) le : 18/07/1909
Mort(e) le : 23/09/2004
Biographie :

Femme de lettres et une journaliste grecque.

Didó Sotiríou est née le 18 février 1909 à Aydın, ville d'Asie Mineure de l'Empire ottoman. À partir de 1936, elle devient journaliste; elle travaillera pour plusieurs organes de presse, dont le journal Ριζοσπάστης à partir de 1944, la revue artistique Επιθεώρηση Τέχνης et le quotidien de gauche I Avgi

Durant l'occupation de la Grèce pendant la Seconde Guerre mondiale, elle adhère au Parti communiste et entre dans la résistance.

Elle publie son premier roman, Les morts attendent, en 1959. Il sera suivi d’Électre en 1961, et de son chef-d'œuvre D'un jardin d'Anatolie, également connu sous le titre Terres de sang, paru en 1962, réédité soixante-cinq fois en Grèce et traduit en six langues
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Didó Sotiríou   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
miriam   02 septembre 2018
Terres de sang de Didó Sotiríou
"Juste en face, sur la côte d'Asie Mineure, des petites lumières clignotent. Juste en face, nous avons laissé des maisons bien rangées, des pécules sous clé, des couronnes de noces dans l'iconostase, des aïeux dans les cimetières. Nous avons laissé des enfants, des parents, des frères et des sœurs. Morts, mais sans tombe. Vivants mais sans toit Rêves hantés? Et dire que là, juste en face, hier encore, c'était notre patrie!



Dans la nuit , qui semble ne jamais vouloir finir, les silhouettes familières glissent une à une Les Kirlis, Chfket, Kérim effendi, Chrukru bey, Dali dayi, Edavié....Ils ne peuvent plus rien pour nous. Tout est perdu!



Gling, glang, le tintement sonore des grelots. Les pas nonchalants du chameau qui porte sur ses bosses les couffins et les besaces, les sacs de raisins secs, de figues, d'olives, les balles de coton et la soie, les jarres et les tonneaux, l'huile de rose, le raki, les trésors de l'Anatolie. Tout est fini!



Chamelier! Petit bêta, avec tes culottes bouffantes et ton œillet à l'oreille, arrête : ce n'est pas la peine que tu mettes ta main en porte-voix ; ta chanson triste n'arrive plus jusqu'à notre cœur. [...]



On est devenu des brutes. On a sorti les couteaux et on s'est tailladé le cœur. Pour rien."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Mahied   26 septembre 2018
Terres de sang de Didó Sotiríou
Si le paradis existe, Kirkitzé, notre village, en était un petit coin. Nous vivions auprès de Dieu, tout là-haut dans les montagnes couvertes de forêts touffues; devant nous s'étendait à perte de vue la plaine fertile d'Ephèse qui était à nous tout entière jusqu'à la mer, à des heures et des heures de marche, remplie de figuiers, d'oliviers, de champs de tabac, de coton, de blé, de maïs et de sésame.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les créatures imaginaires

Créature de la nuit, je suce le sang de mes victimes pour me nourrir. Je peux me métamorphoser en chauve-souris, en loup, en chat ou en chien quand je ne me dissipe pas en une traînée de brouillard. Les miroirs ne reflètent pas mon image et je ne projette aucune ombre. Je crains la lumière du jour et le meilleur moyen de m'anéantir est de m'enfoncer un pieux dans le cœur ou de me décapiter. Un de mes représentants le plus célèbre est le Comte Dracula.

Le zombie
Le vampire
Le poltergeist
Le golem

10 questions
438 lecteurs ont répondu
Thèmes : imaginaire , fantastique , fantasy , créatures fantastiques , créature imaginaire , littératureCréer un quiz sur cet auteur