AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.57/5 (sur 964 notes)

Nationalité : Grèce
Né(e) à : Istanbul, Turquie , le 01/01/1937
Biographie :

Pétros Márkaris (Πέτρος Μάρκαρης) est un écrivain, dramaturge, traducteur et scénariste grec vivant à Athènes.

Il naît à Istanbul d’un père arménien et d’une mère grecque, fait ses études secondaires à l’école autrichienne et parle couramment quatre langues.

Scénariste de Theo Angelopoulos, il est aussi traducteur en grec de Goethe et de Frank Wedekind. Il est également considéré comme un spécialiste de Bertolt Brecht.

Tardivement, en 1994, il s'est mis à écrire des polars, en inventant le personnage du commissaire Costas Charitos et des récits qui se déroulent dans Athènes. Ses polars, largement traduits, ont connu un énorme succès en Grèce et en Allemagne, puis en Italie et en Espagne, en France.

Il est l'auteur des scénarios de films de Theo Angelopoulos, "Le Regard d'Ulysse", Grand Prix du Festival de Cannes 1995 et "L'Éternité et Un Jour", Palme d'or du Festival de Cannes 1998.

Pétros Márkaris reçoit la médaille Goethe 2013.
+ Voir plus
Source : arte.tv
Ajouter des informations
Bibliographie de Pétros Márkaris   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Pétros Márkaris - Liquidations à la grecque .
À l'occasion du Festival International Quai du Polar, Pétros Márkaris vous présente "Liquidations à la grecque" aux éditions Seuil. Traduit du grec par Michel Volkovitch. Lauréat du prix le Point du Polar européen 2013. http://www.mollat.com/livres/petros-m%C3%A1rkaris-liquidations-grecque-9782021053517.html Notes de Musique : "Morning Emerges From Night" by Ergo Phizmiz (http://www.ergophizmiz.net)
+ Lire la suite

Citations et extraits (302) Voir plus Ajouter une citation
— Mais dis-moi, pourquoi tu gardes allumé ce machin qui nous soûle (le GPS), puisque tu ne l’écoutes pas ? [...]

— Toute la journée j’entends les uns et les autres raconter leurs salades. Quand ce n’est pas Guikas qui me dit ce que je dois faire, c’est le ministre. Cette fille-là est la seule qui me dit ce que je dois faire et que je peux envoyer paître. Ça me remonte le moral. Celui qui s’installe dans un boulot a besoin d’un GPS pour se défouler. Tu comprends ?
(p. 56)
Commenter  J’apprécie          364
La Grèce ne meurt jamais : au dernier moment elle te sort un héros.
Commenter  J’apprécie          340
- D'ailleurs vous le savez, vous aussi : autrefois on disait, le salaire plus les primes. Aujourd'hui on a le salaire moins les coupes. C'est là le meilleur résumé de la crise.
Commenter  J’apprécie          301
- Les ministres sont ainsi, commenta Dolianitis. Ils te conseillent toujours de faire ce qui va de soi.
Commenter  J’apprécie          300
- On voit bien que vous êtes un homme, monsieur Charitos. [Les politiciens] ne touchent pas seulement aux retraites. Ils nous font travailler quarante ans, nous les femmes, avant d'arriver à la retraite retaillée. Après quarante ans de boulot, je vais me marier, avoir des enfants, les nourrir, les élever? Vous savez quelle montagne j'ai devant moi? J'aimerais mieux escalader les Alpes ou l'Himalaya.
Je réponds, embarrassé :
- Qu'est-ce que je peux dire? Tu as raison.
- Et tout ça au nom de l'égalité des hommes et des femmes! Quelle égalité? Que les hommes tombent enceints et on parlera d'égalité. Vous avez déjà vu un homme enceint? [...] Maintenant, soi-disant, l'homme et la femme portent tout ensemble, et les femmes ont la grossesse, la maternité et l'allaitement en prime.
Commenter  J’apprécie          260
lundi 5 septembre 1955 [...]
Il s'installa devant le poste de radio et attendit anxieusement les nouvelles de Londres. Il entendit Fatin Rüştü Zorlu, le ministre des Affaires étrangères turc, affirmer que l'insistance des Grecs à demander le rattachement de Chypre à la Grèce était le plus grand obstacle à la sortie de crise, et que la Turquie défendrait toujours les droits de "ses frères, les Chypriotes turcs".
p74
Commenter  J’apprécie          260
La vérité a malheureusement de nombreux ennemis.
Commenter  J’apprécie          281
Il peut se passer deux choses quand on ne parvient pas à fermer l'oeil de la nuit : soit les peurs et les angoisses s'emparent de vous, soit l'énervement et la colère vous submergent. Dans les deux cas, il est nécessaire de prendre un calmant.
Commenter  J’apprécie          250
Le rasage est une forme de certificat. Il prouve que l'on est sain et actif. Au contraire, l'homme qui ne s'est pas rasé montre qu'il est malade, retraité ou chômeur.
Commenter  J’apprécie          251
Où finit l’assassin et où commence l’être humain? Où finit le flic et où commence le citoyen qui sans arrêt se sent floué? (Seuil, p. 322)
Commenter  J’apprécie          230

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Pétros Márkaris (714)Voir plus

Quiz Voir plus

Un secret de Philippe Grimbert

Comment s'appelle le narrateur ?

On ne sait pas
Maxime
Simon
Joseph

17 questions
1027 lecteurs ont répondu
Thème : Un secret de Philippe GrimbertCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..