AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.9 /5 (sur 618 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Jalandhar (Indes Britanniques) , le 27/02/1912
Mort(e) à : Sommières (France) , le 07/11/1990
Biographie :

Lawrence Durrell est un écrivain et voyageur britannique.

Envoyé au Royaume-Uni à l'âge de 11 ans pour faire son éducation, il subit la vie britannique qu'il considère comme une corvée, et finit par refuser de passer ses examens à l'université. Il veut être écrivain et publie son premier roman, Pied Piper of Lovers en 1935, et un deuxième, Panic Spring, en 1937, cette fois sous le pseudonyme de Charles Norden.

1935 fut pour lui une année décisive. Il persuada sa mère, sa famille et sa femme Nancy Myers d'aller s'installer sur l'île grecque de Corfou, afin d'y vivre plus simplement et d'échapper à la rigueur du climat britannique.

Ce fut également cette année qu'il décida d'écrire à Henry Miller après avoir lu son Tropique du Cancer (1934). Cette première lettre fut le début d'une amitié qui allait durer 45 ans.

En 1942, séparé de sa femme, Durrell déménagea à Alexandrie, et devint attaché de presse pour le British Information Office, poste qui lui servit de « couverture » pour s'inspirer de la vie égyptienne durant la Seconde Guerre mondiale et gagner sa vie. C'est dans cette ville qu'il rencontra Eve Cohen, une juive d'Alexandrie qui devait devenir son modèle pour Justine, premier tome de Le Quatuor d'Alexandrie, également appelé Livre des Morts (Book of the Dead).

Entre temps, Durrell a vécu en Égypte, en Grèce, à Rhodes, en Argentine, en Yougoslavie puis finalement à Sommières, petit village situé à une quarantaine de kilomètres d'Uzès dans le Gard. Il se sera marié quatre fois et publiera plus de vingt-cinq livres avant de disparaître en 1990.

Il est le frère de Gerald Durrell, zoologiste et naturaliste (1920-1995).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
1965 Intimation BBC
Podcasts (25) Voir tous

Citations et extraits (227) Voir plus Ajouter une citation
genou   15 mai 2019
Le quatuor d'Alexandrie, tome 1 : Justine de Lawrence Durrell
[...] pour tous ceux qui sentent profondément et qui ont conscience de l'inextricable labyrinthe de la pensée humaine il n'y a qu'une seule réponse possible : une tendresse ironique, et le silence.
Commenter  J’apprécie          500
genou   17 février 2017
Le quatuor d'Alexandrie, tome 1 : Justine de Lawrence Durrell
La pauvreté exclut, disait un jour Justine, et la richesse isole.
Commenter  J’apprécie          401
Sachenka   23 juin 2015
Le quatuor d'Alexandrie, tome 2 : Balthazar de Lawrence Durrell
Puis [Pursewarden] demanda aux élèves [d'un groupe littéraire] de noter trois choses dans leurs cahiers, qui pourraient leur être utiles plus tard s'ils ne l'oubliaient pas. Les voici :

1- Chacun de nos cinq sens renferme un art.

2- En matière d'art la plus grande discrétion doit être observée.

3- L'artiste doit saisir la moindre miette de vent.
Commenter  J’apprécie          350
Sachenka   24 juin 2015
Le quatuor d'Alexandrie, tome 2 : Balthazar de Lawrence Durrell
Le téléphone est le symbole moderne des communications qui n'ont jamais lieu.
Commenter  J’apprécie          260
Sachenka   16 juin 2015
Le quatuor d'Alexandrie, tome 1 : Justine de Lawrence Durrell
- Baudelaire dit que la copulation est le lyrisme de la populace. Rien de plus hélas! Le sexe est en train de mourir. Encore un siècle et nous mettrons notre langue dans la bouche des autres en silence, avec autant de passion que des huîtres. Oh! oui. Indubitablement.
Commenter  J’apprécie          240
Sachenka   20 juin 2015
Le quatuor d'Alexandrie, tome 2 : Balthazar de Lawrence Durrell
"La chose la plus dangereuse au monde est un amour fondé sur la pitié."
Commenter  J’apprécie          252
Nastasia-B   01 juin 2015
Le quatuor d'Alexandrie, tome 4 : Clea de Lawrence Durrell
Au moins quatre brasses, me dis-je, et prenant une profonde inspiration je me laissai couler comme une pierre. C'était d'une beauté fascinante. On avait l'impression de plonger dans la nef d'une cathédrale dont les vitraux laissaient filtrer le soleil à travers des centaines d'arcs-en-ciel. Les bords de l'amphithéâtre — car la fosse s'évasait progressivement vers le large — semblaient avoir été sculptés par quelque artiste fatigué de l'ère romantique en une douzaine de galeries inachevées, bordées de statues. Certaines de ces formes ressemblaient tellement à de véritables statues que je crus un instant avoir fait une découverte archéologique. Mais ces cariatides brouillées étaient le fruit des vagues, avaient été pressées et moulées, par le hasard des houles, en déesses, en nains et en clowns. Une fine algue marine aux reflets jaunes et verts les avait dotées de barbes — transparents rideaux visqueux que balançait doucement la houle, qui s'écartaient et se refermaient, comme pour mieux révéler leurs secrets, puis les masquer à nouveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Sachenka   19 juin 2015
Le quatuor d'Alexandrie, tome 2 : Balthazar de Lawrence Durrell
"Si les choses étaient toujours ce qu'elles paraissent, comme l'imagination de l'homme s'en trouverait appauvrie!"
Commenter  J’apprécie          240
Sachenka   22 juin 2015
Le quatuor d'Alexandrie, tome 2 : Balthazar de Lawrence Durrell
"La réalité, pensait-t-il, essaie toujours d'imiter l'imagination de l'homme, dont elle émane."
Commenter  J’apprécie          240
Sachenka   20 juin 2015
Le quatuor d'Alexandrie, tome 2 : Balthazar de Lawrence Durrell
"Imaginer n'est pas nécessairement inventer, dit-il ailleurs, de même qu'on peut interpréter les actes d'autrui sans pour autant se proclamer omniscient. On peut admettre qu'ils ont bourgeonné à partir de leurs sentiments comme des feuilles éclatent sur une branche. Mais peut-on retravailler sur le passé en déduisant une chose d'une autre? Un écrivain en a peut-être la faculté, s'il a le courage de cimenter ces brèches apparentes qui se révèlent dans nos actes au moyen de ses propres interprétations, et de les réunir? [...]"
Commenter  J’apprécie          220
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature anglaise : XVIIIème ou XIXème siècle ?

Orgueil et préjugés - Jane Austen

18ème siècle
19ème siècle

20 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature anglaise , 19ème siècle , 18ème siecleCréer un quiz sur cet auteur
.. ..